Décembre 2021 : Les expositions à découvrir ce mois-ci dans l’est parisien

À la recherche de sorties culturelles pour apporter un peu de douceur à cette fin d’année 2021 ? Du Marais à Romainville en passant par Belleville et la Villette, laissez-vous guider à travers notre sélection d’expositions du mois !

.

.

English version

.

.

Beatrice Alemagna – Adieu Blanche-Neige
John Kenn Mortensen – Scary Monsters and Super Creeps

Jusqu’au 24 décembre

Œuvres issues des expositions Adieu Blanche-Neige de Beatrice Alemagna et Scary Monsters de John Kenn Mortensen à la Galerie Arts Factory

« Autrice et illustratrice internationalement reconnue, Beatrice Alemagna signe avec cette adaptation libre et passionnée de Blanche-Neige un livre d’artiste unique en 34 peintures. Hantée par l’univers sombre qui émane du conte des frères Grimm, Beatrice a tout d’abord composé une série de tableaux libres et puissants, affranchis des codes de l’illustration, pour raconter la folie d’une jalousie aveuglante. Pour construire le livre, elle s’est ensuite appuyée sur la trame du récit original et en a renversé le principe narratif pour donner la parole à une reine vengeresse, narcissique et malheureuse. Elle partage avec le lecteur, à la première personne, les tourments que lui cause la haine de son innocente belle-fille et son désir obsessionnel de la détruire. En résulte un texte haletant, en forme de confession tragique, porté par une poésie singulière. »

« Pour son traditionnel rendez-vous de fin d’année, la galerie Arts Factory range la magie de Noël et sort les monstres du placard avec la première exposition en France de l’artiste danois John Kenn Mortensen ! Né en 1978, cette figure atypique de la scène artistique scandinave vit et travaille à Copenhague. Producteur et réalisateur d’émissions de télévision pour enfants le jour, il troque à la nuit tombée storyboards et caméras pour un carnet de post-it, son support de prédilection. Une économie de moyens qui lui permet de donner vie à une galerie de créatures gentiment effrayantes en toutes circonstances. »

Lundi à samedi : 12h30-19h30 – Dimanche : 14h-18h – Entrée libre

Galerie Arts Factory
27 rue de Charonne, 75011 Paris
www.artsfactory.net

.

.

Dominique Bertail, Jean-David Morvan, et Madeleine Riffaud – Madeleine, résistante

Date de fin d’exposition à préciser

Extrait de Madeleine, résistante © Dominique Bertail, Jean-David Morvan, et Madeleine Riffaud – Aire Libre – Dupuis

Le 23 août 1944, durant la Libération de Paris, la résistante Madeleine Riffaud conduit une attaque victorieuse contre un train allemand aux environs du tunnel des Buttes-Chaumont. Ce jour est également celui de son vingtième anniversaire. Après la Libération, elle poursuivra ses combats en tant que journaliste pour Ce Soir, Vie ouvrière, puis à L’Humanité. Également poète, Madeleine Riffaud témoigne à partir de 1994 de ses expériences dans la Résistance, dans la lignée de Lucie et Raymond Aubrac. On la retrouve ainsi dans les salles de classe parisiennes, ou plus récemment dans des reportages télévisés et documentaires. Publié cette année aux éditions Aire Libre – Dupuis d’après un scénario co-écrit avec Jean-David Morvan et accompagné de dessins de Dominique Bertail, le récit illustré de sa vie vient d’être distingué par le prix Goscinny. Dans le cadre de cette exposition, ses planches nous rappellent l’attaque du train allemand d’août 1944, sur les lieux mêmes où s’est déroulé cet épisode de la Libération. — Notre article sur Madeleine Riffaud et cet événement

En plein air sur les grilles du parc – Entrée libre

Parc des Buttes-Chaumont
Rue de Crimée, 75019 Paris

.

.

Maria Barrio – Niña : une peinture de genres

Jusqu’au 9 janvier

Œuvre issue de la série Corazones présentée à la Galerie DerniersJours dans le cadre de l’exposition Niña : une peinture de genres © Maria Barrio

« Maria Barrio explore l’enfance avec une exposition autobiographique qui sert non seulement à reconstruire en images des moments de sa vie, à extraire de la mémoire des paysages spatiaux, émotionnels, ainsi que sonores, mais aussi à signaler au spectateur et à celui qui décide de regarder en détail, ce que peuvent constituer les expériences d’une fille, d’une fille latino-américaine, d’une fille universelle. Résistance d’une fille, résistance de l’esprit, résistance par et à travers l’art. Le doigt et le pinceau servent ainsi non seulement à recréer et récupérer, à puiser dans le passé, mais aussi à montrer, pointer et dénoncer. » — Maria Elvira Alvarez Gimenez

Mercredi à vendredi : 14h-19h – Samedi : 13h-19h – Entrée libre

Galerie DerniersJours
5 rue Saint-Blaise, 75020 Paris
derniersjourscom.wordpress.com

.

.

Camille Benarab-Lopez – Peines perdues

Jusqu’au 18 décembre

Écran 2 (sous le soleil) – Œuvre présentée à la Galerie Chloé Salgado dans le cadre de l’exposition Peines perdues © Camille Benarab-Lopez

« C’est un truisme : nous vivons dans un monde saturé d’images. À quoi bon, alors, en rajouter ? Dans ce supermarché des images, Camille Benarab-Lopez est une glaneuse : à coup de captures d’écran, photocopies et scans aux flous assumés, elle récupère au fil de ses pérégrinations curieuses sur Internet et dans les bibliothèques les représentations des autres. Bouts de photographies, coins de peintures, elle exhume détails et vies minuscules dans de nouvelles matières, et les images rendues plastiques se font sculptures. Jouant de leurs textures, celles-ci s’offrent comme des textes à déchiffrer et des vanités renouvelées : les fleurs se joignent aux coquillages, les archives familiales s’impriment sur des catalogues publicitaires version seventies , ou s’enfouissent, hantises, sous d’obscures tableaux baroques. Matériaux composites et anachronismes féconds se rencontrent alors ad hoc avec une malice surréaliste. […] » — Ysé Sorel

Mercredi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

Galerie Chloé Salgado
61 rue de Saintonge, 75003 Paris
galeriechloesalgado.com

.

.

Delphine Diallo – Divine

Jusqu’au 23 décembre

Genese, 2019 / Ekonda Botolo, 2020 – Œuvres présentées à la Fisheye Gallery dans le cadre de l’exposition Divine © Delphine Diallo

« Delphine Diallo vit et travaille depuis 2008 à New York. Passionnée d’anthropologie, de mythologie et d’arts martiaux, l’artiste visuelle et photographe s’engage, telle une guerrière, auprès des femmes et de la diversité. Pour elle, l’art est comme « un accès à l’illumination, la sagesse, la peur, la beauté, la laideur, le mystère, la foi, la force et l’intrépidité ». Son travail est avant tout un engagement activiste autant qu’artistique pour défendre l’éminence de l’esprit et de l’âme des femmes noires à travers des portraits aussi dignes que puissants. »

Jeudi à vendredi : 14h-18h30 – Samedi : 11h30-18h30 – Entrée libre

Fisheye Gallery
2 rue de l’Hôpital Saint-Louis, 75010 Paris
www.fisheyegallery.fr

.

.

Samuel Fosso Rétrospective

Jusqu’au 13 mars

Autoportrait – Série TatiLe Golfeur, 1997 © Samuel Fosso. Courtesy Jean-Marc Patras / Paris

« Né au Cameroun en 1962, Samuel Fosso s’installe à Bangui, en Centrafrique, chez son oncle et débute une carrière de photographe de studio dès l’âge de 13 ans. En dehors de son travail de commande, il se crée une série d’avatars défiant les codes de la représentation. À partir de cette époque, Fosso n’aura de cesse de se réinventer dans des autoportraits qui lui permettent de traverser les frontières, qu’elles soient sociales, géographiques ou temporelles. Cette exposition de plus de 300 tirages rassemble des séries emblématiques et des travaux plus confidentiels, des photographies anciennes et inédites, dans un parcours majoritairement sériel. »

Mercredi à vendredi : 11h-20h – Samedi & Dimanche : 10h-20h – 11€/7€

Maison européenne de la photographie
5/7 Rue de Fourcy, 75004 Paris
www.mep-fr.org

.

.

Joana Hadjithomas & Khalil Joreige Rewind Fast Forward

Jusqu’au 18 décembre

Vue de l’exposition Rewind Fast Forward à la galerie In Situ © Aurélien Mole – Courtesy des artistes et galerie In Situ – fabienne leclerc

« Le territoire sur lequel nous nous tenons tremble, vacille, s’effondre ? Collisions temporelles et spatiales intenses, continuités et discontinuités, tout est sens dessus dessous. Le passé à la surface et le présent bien enfoui, le futur introuvable ? Rupture, catastrophe nous attendons la régénération. Alors nous scrutons le monde sous nos pieds. […] Des récits possibles et parfois ajournés, des histoires secrètes, en attente, pour ceux qui ont besoin d’y croire encore. »

Mardi à samedi : 11h-19h – Entrée libre

Galerie In Situ – Fabienne Leclerc
43 Rue de la Commune de Paris, 93230 Romainville
www.insituparis.fr

.

.

Marie Havel, Matthieu Kavyrchine, Corentin Lespagnol, et Richard Müller Salon de photo / Artifices

Jusqu’au 10 décembre

Plage de l’Aber – Œuvre présentée dans le cadre de l’exposition Salon de photo / Artifices © Corentin Lespagnol – Galerie La Ferronnerie

Description à venir.

Mardi à vendredi : 14h-19h – Samedi : 13h-19h – Entrée libre

Galerie La Ferronnerie
40 rue de la Folie-Méricourt, 75011 Paris
www.galerielaferronnerie.fr

.

.

Constance Labbé & Viviana Morizet Réanimé

Jusqu’au 14 janvier

Exposition en plein air Réanimé sur les murs du Pavillon Carré de Baudouin

À l’heure du premier confinement du printemps 2020, le personnel soignant du service de réanimation de l’hôpital Tenon a accepté d’accueillir pendant deux semaines les photographes Constance Labbé et Viviana Morizet. La touchante exposition sonore née de cette expérience, Réanimé, est à découvrir jusqu’au 14 janvier sur les murs du Pavillon Carré de Baudouin. À travers une série de 17 photographies, les deux artistes nous entraînent dans l’éprouvant quotidien des équipes de réanimation confrontées au premier pic de la crise, illustrant les efforts et l’entraide nécessaires pour faire face à des jours et des nuits sans précédents. Ces œuvres sont accompagnées d’une bande sonore orchestrée par le violoncelliste Mathyas Vj, « qui a composé une musique originale, en y intégrant des sons, des bruits de machines, et une trentaine de témoignages des soignants » enregistrés sur place. — Notre article

En plein air sur les murs extérieurs du Pavillon – Entrée libre

Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris
mairie20.paris.fr

.

.

Aloïs Marignane Paris 19e

Jusqu’au 31 janvier

Détails de La Villette et Pont de Crimée– Œuvres extraites de la série Paris 19e © Aloïs Marignane

Bonne nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui aiment l’est parisien : après avoir illustré les quartiers du 20ème dans une série d’affiches pleines de vie, l’artiste Aloïs Marignane traverse la rue de Belleville avec un autre projet consacré au 19ème arrondissement voisin ! Des Buttes-Chaumont à la Villette en passant par la place de Stalingrad et le pont levant de la rue de Crimée, cette collection qui réunit six lieux emblématiques du nord-est de la capitale est présentée au café L’Atalante, sur les quais du canal de l’Ourcq. — Notre article-entretien

Lundi : 17h-0h – Mardi à jeudi : 17h-1h30 – Vendredi et samedi : 12h-1h30 – Dimanche : 12h-0h

L’Atalante
26 quai de la Marne, 75019 Paris
Événement FB

.

.

Dean Monogenis Continuous Coast

Jusqu’au 15 janvier

Pink Light, 2020 – Œuvre présente dans le cadre de l’exposition Continuous Coast à Xippas Paris © Dean Monogenis, courtesy Xippas

« Dean Monogenis est un artiste américain aux racines grecques qui vit et travaille à Brooklyn. Ses tableaux nous montrent des espaces oniriques où des éléments architecturaux et naturels s’entrelacent. Au milieu de paysages rocheux envahis par la végétation sauvage, on discerne des immeubles modernistes, des échafaudages colorés, des maisons d’architecte imaginaires. Balançant à la frontière entre le réel et le fantastique, les œuvres semblent incarner un état de transition permanent, un dialogue continu entre l’urbanisation et la nature, et forgent une vision utopique à l’allure dystopique. »

Mardi à vendredi : 10h-13h & 14h-19h – Samedi : 10h-19h – Entrée libre

Xippas
108 rue Vieille-du-Temple, 75003 Paris
www.xippas.com

.

.

Jiratchaya Pripwai & Imhathai Suwatthanasilp Entrelacs

Du 4 au 19 décembre

Mother of nature n°1, 2021 – Œuvre présentée dans le cadre de l’exposition Entrelacs © Imhathai Suwatthanasilp – Galerie arnaud Lebecq

« La galerie arnaud Lebecq poursuit son exploration de la scène thaïlandaise et vous invite à sa nouvelle exposition collective, Entrelacs, qui réunit deux femmes artistes autour du medium du dessin : Jiratchaya Pripwai et Imhathai Suwatthanasilp. Les remarquables compétences artistiques de Jiratchaya Pripwai s’expriment à travers des séries de dessins monochromes de lignes entrelacées. Depuis sa première exposition personnelle, « Between the Lines », à la galerie Numthong de Bangkok en 2011, elle a développé une pratique du dessin reflétant ses carnets intimes. Le style emblématique d’Imhathai Suwatthanasilp consiste à transformer des cheveux humains en œuvres d’art sculpturales, mais son travail sur le dessin est également fascinant. La série de dessins présentée puise son inspiration dans l’environnement naturel qui entoure son studio de la province de Lampoon, dans le nord de la Thaïlande. »

Mardi à dimanche : 12h-19h – Entrée libre

Galerie arnaud Lebecq
20 rue des Gravilliers, 75003 Paris
galeriearnaudlebecq.com

.

.

Terra Rossa Lab Fractures

Jusqu’au 18 décembre

Extraits de vidéos projetées pendant l’exposition Fractures à la galerie des AAB © Sarab Collective / Terra Rossa Lab

« La fracture, disait-on, est une blessure, un signe tangible qui affecte l’être humain et devient une cicatrice, elle s’insinue dans la mémoire des peuples et de l’individu et génère un traumatisme. L’intérêt de Terra Rossa Lab vise, tout d’abord à documenter les traces de la fracture – blessure, à accueillir sa voix, sa fragilité, à caresser ses fissures. S’ensuit alors une opération de nature presque thérapeutique par laquelle donner forme à la plaie, sans la dissimuler, mais la transfigurer pour qu’elle guérisse, peut se transformer en témoignage, acte cathartique et pourquoi pas, enseignement. »

Jeudi à dimanche : 14h-19h – Entrée libre

Galerie des Ateliers d’artistes de Belleville
1 rue Francis Picabia, 75020 Paris
ateliers-artistes-belleville.fr

.

.

Éloi Valat Dessiner la Commune

Jusqu’au 18 décembre

Extrait – Les Femmes de la Commune © Éloi Valat

« Éloi Valat est un artiste auteur de plusieurs livres consacrés à la Commune : Le Journal de la Commune, L’Enterrement de Jules Vallès, La Semaine sanglante de la Commune de Paris, Louises, les femmes de la Commune, et l’essai Dessiner la Commune. L’exposition, dont le titre fait écho à cette dernière parution, présente 30 dessins originaux encadrés. Le principe de réalisation des dessins en une seule jetée est l’amorce d’une réflexion sur les images et les représentations de l’Histoire. Dessiner la Commune est accompagnée d’un film commenté de 18 minutes. »

Lundi à samedi : 8h30-17h (19h30 le jeudi) – Entrée libre

Mairie du 20e arrondissement
Place Gambetta, 75020 Paris
faisonsvivrelacommune.org

.

.

Seula Yi – Blue in City

Jusqu’au 22 janvier

Œuvres présentées à la Slow Galerie dans le cadre de l’exposition Blue in City © Seula Yi – Slow Galerie

« Seula est une amoureuse des villes. En grande voyageuse, elle bat le pavé d’Est en Ouest, du Nord au Sud, elle s’arrête dans des mégalopoles, aux longs trottoirs, aux tours immenses, aux ponts qui enjambent des eaux pas toujours limpides. New York, Londres, Berlin, Seoul… Dans ces villes tentaculaires qui nous gardent en otage comme des pieuvres géantes, Seula dessine le jour, dessine la nuit, dessine les saisons qui se suivent et les gens qui y vivent. Mais aussi et surtout, dans ses peintures à la gouache et à l’aquarelle, elle transpose avec une infinie douceur, la poésie et la beauté du monde urbain. »

Lundi à samedi : 11h-19h – Entrée libre

Slow Galerie
5 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris
www.slowgalerie.com

.

.

La Petite Collection

Du 9 au 18 décembre

Œuvres présentées à la galerie Bertrand Grimont dans le cadre de l’exposition La Petite Collection © Dorian Cohen / Laurence Gossart

« À l’origine de la Petite Collection, l’artiste Florence Lucas. Elle découvre l’engouement pour la carte postale, objet de curiosité dont raffolent les collectionneurs et les artistes. A part quelques initiatives, la carte postale s’expose finalement assez peu comme le prouve la rareté des catalogues et des expositions sur ce thème. Si les usages de la carte postale sont nombreux, les enjeux qu’elle porte dans le domaine de l’art et au-delà ne le sont pas moins : réflexion sur l’échelle de l’œuvre d’art dans une époque férue de gigantisme, sur la notion de reproductibilité, sur le prix et la circulation des œuvres etc. Ce projet permet de repenser notre relation à l’œuvre d’art, de l’unique au multiple ainsi que d’envisager une autre échelle de création. Cette année, plus de cent artistes participent à la Petite Collection. »

Mardi à samedi : 11h-19h – Entrée libre

Galerie Bertrand Grimont
43 rue de Montmorecy, 75003 Paris
www.lapetitecollection.art

.

.

L’Enfer

Jusqu’au 15 janvier (fermeture du 24 décembre au 2 janvier)

Nostri Caeci Inferni IIII – Œuvre présentée dans le cadre de l’exposition L’Enfer à la galerie Sabine Bayasli © Magdalena Lamri

« À l’initiative de la galerie Sabine Bayasli, le peintre Olivier Masmonteil signe son premier commissariat d’exposition et réunit une cinquantaine d’artistes invités à imaginer leur ‘Enfer’, en référence aux anciennes sections de bibliothèques dédiées aux livres et aux œuvres interdites ou immorales. Axée majoritairement sur des petits formats, l’exposition recrée l’atmosphère d’un boudoir intimiste, dans lequel l’œil se glisse au plus près des œuvres. Dessins érotiques, peintures obscènes, sculptures blasphématoires, photographies apocalyptiques, l’ensemble pourrait répondre à ce précepte du non moins anti-conventionnel Georges Bataille : ‘de la nécessité d’éblouir et d’aveugler’. »

Mardi à samedi : 12h-19h – Entrée libre

Galerie Sabine Bayasli
99 rue du Temple, 75003 Paris
galeriesabinebayasli.com

.

.

Cabinet de curiosités

Du 9 au 21 décembre

Œuvres extraites de l’exposition Cabinet de curiosités à la galerie Ménil’8 © Artistes de Ménilmontant

« Nous avons imaginé notre exposition des petits formats sous forme d’un Cabinet de curiosités :
un accrochage inhabituel pour un regard décalé… Amusons-nous ! Amusez-vous ! Pour les fêtes, offrez de l’art vivant: des cartes de vœux, des dessins, des peintures, des photos, des gravures, des sculptures, de l’art pour toutes les bourses et pour tous les goûts. L’exposition réunira plus de quarante artistes. »

Lundi à vendredi : 16h-20h – Samedi & dimanche : 14h-20h – Entrée libre

Artistes de Ménilmontant – Galerie Ménil’8
12 rue Boyer, 75020 Paris
ateliersdemenilmontant.org

.

.

CollectOR

Du 16 décembre au 9 janvier

Une exposition collective rassemblant les artistes Agrume, Ardif, Codex Urbanus, Nadège Dauvergne, Dawal, Ender, Etus, Philippe Hérard, Mahn Kloix, Levalet, Marquise, Mika, Mani, Ned, Nosbé, Petitepoissone, Jérôme Rasto, Sax, Thomas, et Vermibus – Plus d’informations à venir.

Mardi à dimanche : 14h-19h – Entrée libre

Le Cabinet d’amateur
12 rue de la Forge Royale, 75011 Paris
www.lecabinetdamateur.com

.

.

Festival au Carré

Jusqu’au 11 décembre

Pavillon Carré de Baudouin © Paris Lights Up

« Au programme : de la musique, du théâtre, de la danse, des expositions, de l’art urbain, des projections et des ateliers pour les enfants. Cet événement ouvert à toutes et à tous est aussi l’occasion de découvrir la création artistique locale à travers des performances variées et pour la plupart inédites. Au rez-de-chaussée, l’exposition Territoires d’artistes rassemble les Ateliers du Père Lachaise Associés, les Ateliers des Artistes de Belleville et les Artistes de Ménilmontant, qui présenteront au total près d’une centaine d’œuvres. Le premier étage accueillera en continu les installations et performances de plusieurs artistes : Le Salon volant d’Alexis Paul, Ecologie culturelle de la street artist Rouge, et les diffusions de courts-métrages de l’association Plus Loin. La programmation comprend également des ateliers, conférences, et spectacles de danse et de théâtre. »

Mardi à samedi : 14h-18h (19h le jeudi) – Entrée libre

Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris
www.pavilloncarredebaudouin.fr

.

.

Lumières !

Jusqu’au 2 janvier

Intimité – Œuvre présentée dans le cadre de l’exposition Lumières ! à la Villette © Lélia Demoisy – La Villette

« Pour clore cette année particulière, La Villette se drape de lumières à la mesure de son étendue végétale et de son architecture singulière. Plusieurs installations vont enchanter son parc pour une expérience immersive et gratuite. La première installation, From the light Flow, signée du groupe F, décline le merveilleux, connectée aux paysages électroniques et délicats de Scott Gibbons. La déambulation se poursuit le long du canal avec les Constellations du tandem 1024 architecture. À fleur d’eau, des éclats de lune s’alignent avec élégance dans un grand ballet galactique, ode monumentale à la beauté du vivant. La rêverie se poursuit avec Intimité, œuvre de Lélia Demoisy, qui à la lueur de ses cercles luminescents modifie notre perception de l’espace. L’installation nous invite à percer les secrets bien gardés du monde végétal. »

Jeudi et dimanche : 17h-22h – Vendredi et samedi : 17h-23h – Entrée libre

La Villette
Parc de la Villette, 75019 Paris
lavillette.com

.

.

Rencontres inattendues

Jusqu’au 15 décembre

0804.0812 Translation – Œuvre présentée à la médiathèque Marguerite Duras (Paris 20e) dans le cadre des Rencontres inattendues – © Yvan Salomone – Fonds d’art contemporain – Paris Collections

« Le Fonds d’art contemporain – Paris Collections s’invite dans l’espace public du 4 octobre au 15 décembre 2021. Plus de 80 œuvres sont exposées dans les lieux du quotidien. Que la découverte soit inattendue ou non, le désir à l’origine de cette exposition est de provoquer la rencontre, inédite, entre des œuvres de la collection du fonds et le grand public, Parisiennes et Parisiens qui ne connaissent pas encore ce patrimoine commun. Le pari est de présenter dans tout Paris, dans une quarantaine de lieux fréquentés au quotidien par leurs usagers, des œuvres contemporaines, de tous médiums confondus – peinture, sculpture, photographie, arts graphiques, vidéo, installations. »

Horaires en fonction des lieux – Plusieurs œuvres exposées en plein air – Entrée libre

Paris
Nombreux lieux
quefaire.paris.fr

.

.

Visages du monde ouvrier (1880-1940)

Jusqu’au 29 janvier

Personnel des Aciéries de Longwy, Meurthe-et-Moselle, 1899 © Photographie : De Jongh frères – Courtesy galerie Lumière des roses

« À l’aube du XXe siècle, le travail photographié est essentiellement le fait d’une mise en scène qui tend à montrer une image idéalisée des ouvriers définis uniquement par leur tâche et leurs outils. Or, par la qualité de présence des travailleurs, la dignité de leur maintien, l’intensité de leur regard, la photographie échappe à l’intention du commanditaire. Finalement, au-delà des détails qui nous renseignent sur la condition ouvrière, ce qui retient notre attention, nous fascine, ce sont les visages, ce lieu du corps où se loge la personnalité, cette partie la plus unique et irremplaçable de l’individu. Tout comme la photographie, le visage est une surface sensible sur laquelle viennent s’imprimer des traces durables. L’ouvrier porte sur la figure les marques du travail, mais en même temps son visage, par sa singularité et son mystère, se dérobe sans cesse à celui qui veut le réduire à un objet. » — Marion & Philippe Jacquier

Mercredi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

Galerie Lumière des roses
12-14 rue Jean-Jacques Rousseau, 93100 Montreuil
lumieredesroses.com

.

.

.

.

Illustrations (recadrées) :
Œuvres présentées dans le cadre de l’exposition Blue in City à la Slow Galerie
© Seula Yi – Slow Galerie

.

.

.

.

2 thoughts on “Décembre 2021 : Les expositions à découvrir ce mois-ci dans l’est parisien”

Laisser un commentaire