Une élection législative partielle à venir dans le 20ème arrondissement

Suite à la nomination de la députée George Pau-Langevin au poste d’adjointe à la Défenseure des droits, une législative partielle sera bientôt organisée dans la quinzième circonscription de Paris, qui recouvre une grande partie du 20ème arrondissement. D’après nos informations, Danielle Simonnet (FI) et Antoinette Guhl (EELV) pourraient être candidates.

Choisie par l’exécutif pour travailler aux côtés de Claire Hédon, successeure de Jacques Toubon, la députée de Paris George Pau-Langevin (PS) va démissionner de son mandat dans les prochains jours. Une élection législative partielle devrait ensuite être organisée dans les trois mois suivants. Contexte sanitaire oblige, un décalage du vote pourrait cependant être envisagé.

Avocate de formation, George Pau-Langevin a été la présidente du Mouvement pour le rapprochement et l’amitié entre les peuples (MRAP), puis conseillère du 20ème arrondissement, ministre déléguée à la réussite éducative, et ministre des Outre-mer. Auprès de la Défenseure des droits, elle devrait notamment être chargée de la promotion de l’égalité et de la lutte contre les discriminations.

La quinzième circonscription de la capitale regroupe une grande partie des portes du 20ème, les hauteurs de Belleville et Ménilmontant, et les quartiers de Saint-Fargeau, Saint-Blaise, et Charonne (carte au bas de l’article). Elle est particulièrement ancrée à gauche : George Pau-Langevin fut la seule candidate socialiste à l’emporter à Paris lors des législatives de 2017, qui virent la majorité présidentielle s’imposer dans douze des dix-huit circonscriptions parisiennes.

Dans cette circonscription de l’est de la capitale, seuls quatre candidats dépassèrent alors 10% des voix : la candidate socialiste arrivée en tête avec 24,13% des suffrages, suivie par le représentant de la France Insoumise Mehdi Kemoune (18,66%), le candidat Divers droite Philippe Aragon (16,73%), et l’écologiste Antoinette Guhl (10,87%). Le candidat LR était Atanase Périfan (8,92%), tandis que le conseiller de Paris du 20ème Jacques Baudrier représentait le PCF (4,55%). Au second tour, George-Pau Langevin avait remporté son duel avec le candidat insoumis en rassemblant 60,29% des suffrages.

Lors des élections municipales de 2020, marquées par une abstention record, les résultats avaient une nouvelle fois été très favorables aux candidats de gauche à travers le 20ème arrondissement. Son nouveau maire Éric Pliez, candidat de la plateforme d’Anne Hidalgo, a été élu avec 57% des voix au second tour. Après avoir reçu 12,4% des suffrages, un score largement supérieur à celui de la maire sortante ralliée à LREM, Danielle Simonnet (FI) avait été réélue au conseil de Paris, demeurant ainsi la seule opposante de gauche dans cette assemblée.

Sauf surprises, cette législative partielle à venir devrait donner lieu à une nouvelle joute électorale entre les principales formations de gauche. « C’est une belle bataille qui peut s’engager, et Antoinette Guhl, déjà élue de Paris, ferait une excellente candidate,  » a ainsi déclaré au Monde le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts, Julien Bayou. Autre question d’importance, notamment pour la majorité municipale : le PS et le PC présenteront-ils chacun leur candidate ou candidat ? Quelle sera la position de leurs alliés de Génération.s ?

D’après nos informations, la conseillère de Paris Danielle Simonnet devrait proposer sa candidature à son parti en vue de le représenter lors de cette législative partielle. « Cette proposition sera débattue en assemblée de circonscription avec les Insoumis.es, et devra ensuite être validée par la commission électorale nationale de la FI, » nous précise-t-elle. L’élue du 20ème s’est présentée aux élections législatives en 2012 et 2017 dans la sixième circonscription de la capitale, qui regroupe le reste de l’arrondissement et le nord du 11ème. Il y a trois ans, elle avait devancé la représentante PS-EELV Cécile Duflot avant d’obtenir 49% des voix au second tour contre le candidat LREM Pierre Person.

.

.

.

Photographie d’illustration : George Pau-Langevin en 2015 à l’occasion de la COP21.
© COP Paris – Wikimedia Commons

Laisser un commentaire