Distribution de repas, confection de masques : la solidarité s’organise dans l’Est parisien

Parisiennes et Parisiens se mobilisent pour soutenir les personnels soignants, accompagner les associations, et assurer la distribution de repas aux personnes vulnérables. De la Villette à la Porte de Bagnolet, voici quelques-unes de ces initiatives solidaires, plus que jamais nécessaires en cette période de confinement.

 

 

Association Autremonde

Active depuis les années 1990, l’association concentre aujourd’hui ses actions parisiennes auprès des populations isolées et fragiles du nord-est de la capitale, alors que le confinement a entraîné la fermeture de nombreux lieux d’accueil et de distribution de repas.

Ses bénévoles acceptent de nombreuses donations pour les six maraudes qu’ils effectuent chaque semaine, notamment « café, sucre en dosettes, gâteaux en sachets individuels, et produits d’hygiène (serviettes hygiéniques, brosses à dents, dentifrice, savon, shampoing). » L’association distribue également des paniers-repas tous les dimanche soirs depuis ses locaux au cœur du XXème arrondissement.

Un appel à la solidarité pour lutter contre la grande exclusion vient d’être lancé par Autremonde, qui vous propose aussi de participer à la collecte de nourriture à l’échelle de votre immeuble avec une affiche à imprimer pour informer vos voisins. Les personnes souhaitant participer aux actions de l’association en tant que bénévoles sont invitées à écrire à l’adresse contact@autremonde.org.

30 rue de la Mare, 75020 Paris
Page FB & Appel aux dons

 

 

Cantine des Pyrénées

« Lieu d’entraide et de solidarité » des hauteurs de Belleville, la Cantine des Pyrénées poursuit son action auprès des personnes vulnérables avec la « distribution gratuite et inconditionnelle de produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité, sept jours sur sept, en fonctionnant avec des équipes réduites. »

La Protection civile fournit quotidiennement une centaine de sac-repas aux équipes de la Cantine. Ils sont distribués aux dizaines de personnes en difficulté qui s’y présentent chaque jour : « sans-domiciles, sans-papiers, personnes âgées, personnes avec des pépins de santé, des familles, des gens qui bossaient sans être déclarés. » La Cantine des Pyrénées contribue également à organiser les solidarités à l’échelle du quartier. Le 4 avril dernier, suite à une collecte organisée par les infirmières de l’hôpital Trousseau, ses équipes ont pu redistribuer des repas à la cinquantaine de réfugiés actuellement accueillis au Gymnase des Pyrénées.

Il est possible de soutenir les actions de la Cantine grâce à une cagnotte en ligne, qui permet notamment de centraliser les achats.

77 Rue de la Mare, 75020 Paris
Page FB & Appel aux dons

 

 

Obag Paris
« Une bonne partie de l’équipe ». © Obag’

Obag’

Depuis près de trois semaines, sept bénévoles du quartier se réunissent pour coudre « une centaine de masques barrières par jour » dans un atelier-boutique de la rue Rébeval. Disponibles en taille adulte ou enfant, ils sont ensuite distribués du mardi au samedi à 16h30 à la même adresse, suivant une participation libre et sans besoin de réservation.

Pour faire face à la demande importante, les équipes de l’atelier cherchent aujourd’hui à « établir une liste des artisans qui fabriquent des masques à destination du public afin de partager les demandes en affichant une liste de contact sur notre panneau d’information. » Les personnes souhaitant y figurer sont invitées à écrire à l’adresse contact@obag.fr en indiquant les informations suivantes : adresse, contact, horaires et éventuellement prix.

32 rue Rébeval, 75019 Paris
Page FB

 

 

P’tits Dej’s Solidaires

Le confinement n’a rien changé à la motivation des équipes des P’tits Dej’s Solidaires, qui distribuent encore près de 80 petits-déjeuners par jour ces dernières semaines. Elles sont présentes chaque matin aux Jardin d’Éole, dans le quartier de Stalingrad, où la situation demeure dramatique pour les trop nombreux oubliés du confinement.

Actif depuis plus de trois ans auprès des plus démunis, le collectif P’tits Dej’s Solidaires a lancé une cagnotte en ligne pour contribuer à soutenir son action sur le terrain. Pour les personnes souhaitant participer aux collectes alimentaires, il est possible de contacter l’organisation à l’adresse ptitsdej@gmail.com. Elle assure aussi la distribution de vêtements et de produits liés à l’hygiène, et recherche actuellement un poste de télévision pour « adoucir le confinement » de deux réfugiés.

Distribution alimentaire : Jardins d’Éole, 75018 Paris
Page FB & Appel aux dons

 

 

QR couv - Copie
© Quartier Rouge

Quartier Rouge

Au cœur des efforts de solidarité du quartier, le bar-restaurant de la rue de Bagnolet livre aujourd’hui près de 300 repas par jour aux personnels soignants, aux pompiers, et à des familles en situation de précarité.

Dans son appel au don pour continuer la distribution de ces repas solidaires, le Quartier Rouge décrit les efforts collectifs mis en œuvre depuis le début du confinement : « En cuisine, à la plonge, en distribution, masques sur le nez et savon sur les mains, ceux qui peuvent sont venus donner un coup de main. Les commerçants du quartier et de Rungis donnent des aliments. Les voisins sont passés, chacun a mis ce qu’il pouvait, quelques euros, deux baguettes, un oignon, un peu de son temps. On s’est organisés en brigades. En cuisine, on remplit les barquettes à la chaîne. »

L’association de quartier Natema a prêté sa cuisine à l’équipe pour préparer plus de repas chaque jour. Ils sont ensuite livrés aux hôpitaux Saint-Antoine, Tenon, Lariboisière, Maison Blanche, La Pitié Salpêtrière, Cochin, Henri-Mondor, ou encore aux pompiers de la rue des Pyrénées, aux ambulanciers, aux centres médicaux du quartier et à des infirmiers indépendants. Les équipes du Quartier Rouge lancent également un appel pour assurer la confection de masques, avec une aide qui peut être aussi bien humaine que matérielle (« tissus en coton de type literie, matériel de couture, élastiques »). Les masques fabriqués sont destinés aux habitants du quartier en situation de précarité.

Dépôt des dons : 52 rue de Bagnolet, 75020 Paris
Page FB & Appel aux dons

 

 

COVID19_mediatheque-marguerite-duras-20eme_textiles_21-04-2020_photographe_quentin_chevrier-9 - Copie
Confection d’équipements de protection à la médiathèque Marguerite Duras © Quentin Chevrier – quentinchevrier.com

SimplonLab (Fab City Grand Paris) – Bibliothèques de Paris

Grâce au travail collectif des 28 Fab Labs de la région, près de 7 500 visières 3D ont pu être fabriquées puis « distribuées aux hôpitaux, à la Fondation de l’Armée du Salut, aux agents de Ville de Paris mais aussi aux commerces de première nécessité ».

Dans le XXème arrondissement, la confection d’équipements de protection est réalisée au SimplonLab, également soutenu par Carton Plein et de nombreuses autres associations locales. Si vous souhaitez contribuer à l’impression de visières, vous pouvez participer à l’appel aux dons de Fab City Grand Paris ou vous rapprocher du réseau des « makers » d’Île-de-France.

En partenariat avec le SimplonLab, les équipes des bibliothèques de la ville de Paris centralisent leurs moyens pour confectionner elles aussi des visières 3D, mais également des masques et surblouses en tissu. Pour en savoir plus sur cette initiative des « bibliomakers », retrouvez ici toutes les explications de Cyrille Jaouan, bibliothécaire à la médiathèque Marguerite Duras.

SimplonLab : 4 Rue Serpollet, 75020 Paris
Page FB & Appel aux dons

Bibliothèque Marguerite Duras : 115 Rue de Bagnolet, 75020 Paris
Bibliothèques solidaires

 

 

 

Retrouvez de nombreuses autres démarches à travers la capitale avec notre guide des hôpitaux, établissements de don du sang, associations et distributions alimentaires dans l’Est parisien :

« Des initiatives solidaires pour soutenir les personnels soignants et les plus vulnérables pendant le confinement ».

 

Laisser un commentaire