« Parisiennes citoyennes ! » : Deux siècles de femmes en lutte au Musée Carnavalet

Avec l’exposition Parisiennes citoyennes !, visible jusqu’au 29 janvier 2023, le Musée Carnavalet met en lumière les luttes des femmes de la capitale pour leur émancipation depuis la Révolution française.

C’est une histoire faite de révoltes, de pamphlets, de grèves, d’engagements, d’indignations, de pétitions, de manifestations. Celle des innombrables combats menés par les femmes de Paris pour se libérer des carcans imposés par les tenants des ordres religieux, moraux, capitalistes, ou patriarcaux. Imaginée par un quatuor réunissant la directrice du musée Carnavalet Valérie Guillaume, la professeure d’histoire contemporaine Christine Bard, et les conservatrices Catherine Tambrun et Juliette Tanré-Szewczyk, Parisiennes citoyennes ! rassemble près de 170 œuvres et documents, pour certains inédits, afin de retracer cette autre révolution dont la capitale est aujourd’hui encore le théâtre.

« Synthèse inédite sur l’histoire et la mémoire des luttes pour l’émancipation des femmes », l’exposition bénéficie d’une approche scénographique moderne, dans l’écrin rénové du Musée Carnavalet. Tableaux, manuscrits, et photographies sont ainsi accompagnés de dispositifs sonores ou vidéographiques, plongeant tour à tour le public dans les cortèges des manifestations du Mouvement de libération des femmes (MLF), sur les bancs de l’Assemblée nationale, ou aux côtés des militantes suffragistes. Cette « histoire des féminismes à Paris » se dévoile chronologiquement au fil des salles, avec pour toile de fond « une capitale qui crée l’événement, fabrique des icônes, et rend possible les avant-gardes et les combats collectifs ».

 

 

De la Révolution de 1789, qui vit déjà le soulèvement des Parisiennes, à la loi sur la parité de 2000, l’exposition dépeint « une dynamique de l’émancipation des femmes explorée dans toutes ses dimensions : elle implique le droit à l’instruction comme celui de travailler, les droits civils et les droits civiques, si difficiles à obtenir, mais aussi la liberté de disposer de son corps et l’accès à la création artistique et culturelle ». Si l’on y croise bien entendu plusieurs figures historiques incontournables – Olympe de Gouges, Louise Michel, Hubertine Auclert, Joséphine Baker, Simone de Beauvoir, Gisèle Halimi, Monique Wittig – les commissaires d’exposition ont veillé à donner « une large place aux Parisiennes moins connues ou anonymes ».

« Citoyennes révolutionnaires de 1789, de 1830, de 1848, Communardes, suffragettes, pacifistes, résistantes, femmes politiques ou syndicalistes, militantes féministes, artistes et intellectuelles engagées, travailleuses en grève, collectifs de femmes immigrées… » : l’exposition constitue ainsi une véritable mosaïque de portraits de femmes en lutte, « en action ». Pour Juliette Tanré-Szewczyk, conservatrice du patrimoine, il s’agissait notamment de « les faire sortir de l’oubli, de montrer qu’elles ont pu avoir des carrières, des vies extraordinaires ». Des insurgées au cœur des révolutions parisiennes aux résistantes de la seconde guerre mondiale, trop souvent ignorées, Parisiennes citoyennes ! vient également rappeler « l’invisibilisation » qu’on eu à subir ces actrices de l’histoire au profit des habituels récits masculins.

« Peintures, sculptures, photographies, films, archives, affiches, manuscrits, ou autres objets militants voire insolites », les commissaires ont fait appel à diverses collections, comme celles de la bibliothèque Marguerite Durand, afin de réunir des pièces exceptionnelles, pour certaines montrées au public pour la toute première fois. Les banderoles brandies par les militantes pour le droit de vote et les pancartes féministes côtoient ainsi des créations artistiques marquantes, comme Les Causeuses de Camille Claudel, la syndicaliste Rose Zehner s’adressant aux ouvrières de Citroën vue à travers l’objectif de Willy Ronis, ou un Tir de Niki de Saint Phalle. Des œuvres qui témoignent toutes, à leur manière, du rôle majeur de la capitale et de ses habitantes dans les combats menés depuis deux siècles pour l’émancipation et les droits des femmes.

 

Parisiennes citoyennes !
Engagements pour l’émancipation des femmes (1789-2000)
Du 28 septembre 2022 au 29 janvier 2023
Mardi à dimanche : 10h-18h
11€/9€/0€ – Accès gratuit aux collections permanentes

 

 

Musée Carnavalet – Histoire de Paris
23 Rue de Sévigné, 75003 Paris
www.carnavalet.paris.fr

 

 

Illustration (recadrée) : 6 octobre 1979, Marche des femmes
© Pierre Michaud / Gamma Rapho

 

 

2 thoughts on “« Parisiennes citoyennes ! » : Deux siècles de femmes en lutte au Musée Carnavalet”

Laisser un commentaire