En images : Une échappée urbaine sur la Butte Bergeyre (19e)

Colline aux accents villageois perchée à deux pas du parc des Buttes-Chaumont, la Butte Bergeyre (19e arrondissement) fait partie de ces rares micro-quartiers épargnés par la circulation parisienne.

 

 

Caché à une centaine de mètres de hauteur, ce quartier résidentiel – et disons le, plutôt aisé – accueille aujourd’hui de nombreuses maisonnettes et villas, quelques pieds de vigne (produisant autour de 100 litres de pinot noir par an), ainsi qu’un jardin partagé entretenu par le voisinage. Le croisement de la rue Georges Lardennois et de la rue Rémy de Gourmont, surplombant les vignes, offre l’une des plus belles vues de la capitale sur la colline de Montmartre.

Une épicerie associative, L’Utopicerie, est le seul commerce encore présent sur place. Son local reçoit également l’association des habitants de la Butte Bergeyre, ainsi que des ateliers et des expositions. Plus d’un millier de personnes résident aujourd’hui dans le quartier, dont les petits immeubles et maisons furent construits à partir des années 1920 sur un terrain de gypse qui connut plusieurs destins : pâturage jusqu’à l’aube du XXe siècle, parc d’attraction (Les Folles Buttes) entre 1909 et 1926, et même stade omnisports ! La butte tire d’ailleurs son nom de ce stade qui accueillit des matchs de football des Jeux olympiques de 1924, baptisé d’après un joueur de rugby du club local tombé au front en août 1914, Robert Bergeyre.

Le quartier ne compte que six rues, qui ont en majeure partie conservé leurs pavés. Parmi les accès possibles, les escaliers situés au 54 avenue Simon Bolivar ont été immortalisés en 1950 par un cliché de Willy Ronis. D’autres escaliers relient également la Butte Bergeyre aux pelouses des Buttes-Chaumont depuis le 17-21 rue Manin. Côté nord, la rue Georges Lardennois conduit également vers les hauteurs du quartier, avec un double accès par les escaliers de la rue Michel Tagrine.

 

 

Butte Bergeyre
Rue Barrelet de Ricou / Rémy de Gourmont / Rue Philippe Hecht / Rue Georges Lardennois / Rue Edgar Poe / Rue Michel Tagrine
75019 Paris

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire et le patrimoine de l’est parisien ? N’hésitez pas à consulter nos guides locaux :
Charmants passages et cours secrètes de l’est parisien
– Histoire, patrimoine, urbanisme : les records de l’est parisien
– Mémoires de la Commune de 1871 dans l’est parisien
– Dans les pas d’Édith Piaf à travers l’est parisien

 

 

Photographies © Paris Lights Up

 

 

Laisser un commentaire