Le TLM ouvre ses portes sur la Petite ceinture du 19e pour une saison inaugurale de six mois

Animé par le collectif Au Fil du Rail dans le cadre d’un appel à projets de la SNCF, le TLM est une nouvelle adresse dédiée « à la mode circulaire, à l’alimentation durable, et à la culture sous toutes ses formes ».

Quelques mois après leurs premières journées portes ouvertes, les équipes d’Au Fil du Rail ont inauguré ce mois-ci une « saison éphémère » : une occupation de six mois en amont des travaux nécessaires pour rénover et adapter les lieux. Pour rappel, le collectif avait remporté l’appel à projets de la SNCF « À l’Orée de la Petite ceinture » il y a un an. L’adresse a été nommée d’après une ancienne inscription ferroviaire visible sur sa façade sud.

« Avec le TLM, nous voulons relever le défi d’une réelle mixité culturelle et sociale dans un lieu pensé par et pour les habitants. L’ouverture définitive du lieu est prévue, après un an de travaux de réhabilitation, à la fin de l’année 2023 », précisent les nouveaux occupants du site de la Petite ceinture. « Avant les travaux, le collectif ouvre les portes de cet ancien quai de marchandises remarquable de 600 mètres carrés, dans une atmosphère conviviale et festive. »

Au cours de cette saison inaugurale, Au Fil du Rail souhaite « proposer des modèles de consommation et de production durables, respectueux et solidaires, à travers les prismes du textile et de l’alimentation ». Ses équipes encouragent les riveraines et les riverains à « s’approprier ce lieu comme le leur, et participer à son développement dès la première phase du projet ».

Désormais doté d’un espace bar et restauration et d’une terrasse, le TLM est ouvert au public de mercredi à dimanche, à partir de midi et jusqu’en fin de soirée. En parallèle, ses espaces seront proposés à la location le lundi et le mardi, une offre qui s’adresse aussi bien aux habitants qu’aux associations, entreprises, photographes, et responsables de tournages, avec « un studio de 100 mètres carrés avec fond vert (vidéo/photo) disponible sur place ».

« Jeux d’extérieur, friperie, ateliers créatifs, expositions, concerts, stand-up, scène ouverte » : dès sa semaine d’ouverture du 13 au 17 avril dernier, les équipes d’Au Fil du Rail ont dévoilé un avant-goût des nombreux événements qui viendront animer la nouvelle adresse de la Petite ceinture dans les six mois à venir, notamment au cœur de l’été. Le collectif invite par ailleurs les résidentes et résidents du quartier à venir à sa rencontre, et à proposer des projets pour faire vivre l’agenda du lieu, situé à mi-chemin entre la gare Rosa Parks et le parc de la Villette.

 

 

Au Fil du Rail réunit Bellevilles« foncière responsable ESUS (entreprise solidaire d’utilité sociale) » disposant d’une antenne locale, et le cabinet d’architecture Grand Huit, basé sur les rives du canal de l’Ourcq. Dans le cadre d’un contrat d’occupation de douze ans, la reconquête du site associe également l’association Espace 19, l’école de mode IFA Paris, les créations éco-responsable de La Textilerie, les cuisines solidaires de Mam’Ayoka, le collectif d’habitants Couleurs de Pont-de-Flandre, et le centre social et culturel Rosa Parks.

Les équipes de Bellevilles imaginent avec enthousiasme le futur quotidien du lieu. Au rez-de-chaussée s’installera un « pôle textile, avec une recyclerie, une école de design et de mode utilisant des matériaux responsables, et même un espace boutique », pour permettre à celles et ceux qui étudient sur place, ou entreprennent dans le quartier, de présenter et vendre leurs productions. C’est l’un des aspects phares du projet, qui ambitionne de « devenir le lieu francilien de référence pour l’économie circulaire et solidaire dans les champs du textile et de l’alimentation ».

L’étage, ouvert sur un tronçon surélevé de l’ancienne voie ferrée, sera dédié aux activités culturelles et événementielles, « à l’image des salles des fêtes » qui contribuent à l’animation des petites communes ou des « maisons de quartier ». Bientôt surmonté d’une mezzanine, il accueillera un « café et restaurant solidaire » avec les équipes de Mam’Ayoka aux cuisines. « L’idée est de rester abordable » avec une carte accessible aux riveraines et riverains, et la possibilité d’accueillir des événements familiaux comme professionnels – la capacité actuelle de la salle est de 200 personnes.

Au Fil du Rail est l’un des trois lauréats des appels à projets « À l’Orée de la Petite ceinture », résultant du protocole-cadre conclu en 2015 entre le groupe SNCF et la ville de Paris pour « développer conjointement les nouveaux usages pour la Petite ceinture ferroviaire dans le respect de son origine, de son histoire, de son patrimoine naturel ». Les deux autres sites concernés par ces contrats d’occupation de douze ans sont situés dans le 15e et le 20e arrondissement.

Alors que les voies de la Petite ceinture de la rive gauche font la joie des promeneurs depuis le début des années 2010, les conversions d’anciens sites se multiplient ces dernières années dans l’est de la capitale. On peut citer l’ouverture en 2017 de la Gare (19e), désormais voisine d’Au Fil du Rail, du tronçon de Ménilmontant (20e) devenu un parc parisien à part entière en 2019, de la Ferme du Rail (19e) la même année, sans oublier la réouverture de l’ancienne gare puis salle de concert La Flèche d’Or (20e).

 

 

Le TLM – Au Fil du Rail
Mercredi à dimanche : 12h-22h – Jusqu’à minuit le jeudi, le vendredi, et le samedi
97 rue Curial / 175 avenue de Flandre, 75019 Paris
Facebook – Instagram

 

 

Photographies : Le TLM lors des journées portes ouvertes en 2021, Paris 19e.
© Paris Lights Up

 

 

One thought on “Le TLM ouvre ses portes sur la Petite ceinture du 19e pour une saison inaugurale de six mois”

Laisser un commentaire