Bokawa, une nouvelle adresse du 19e à mi-chemin entre l’épicerie vrac et le café associatif

C’est un lieu pas comme les autres qui vient d’être inauguré sur le boulevard Sérurier (19e arrondissement), à deux pas du métro Danube. Consommation responsable privilégiant le circuit court, café à prix doux, et création de lien social : on vous fait découvrir les différentes facettes de Bokawa.

« Préoccupées par l’environnement, le lien social, la production raisonnée, et le concept du vrac », Matie Haroutian et Amélie Meyer souhaitaient avant tout « redonner du sens à l’avenir ». Deux ans après avoir décidé « d’unir leurs forces », l’aventure collective Bokawa se concrétise aujourd’hui dans ce recoin méconnu mais non dénué de charme du nord-est parisien, entre la petite place Rhin et Danube et les pelouses de la butte du Chapeau Rouge.

Les deux co-fondatrices de cette adresse d’un genre nouveau se sont inspirées de leurs expériences professionnelles respectives, où se rejoignaient déjà culture, insertion sociale, et thématiques environnementales. Le développement durable demeure au cœur du projet, dans « un quartier Danube qui ne disposait pas encore d’épicerie indépendante vrac ou circuit court ». C’est désormais chose faite, les équipes de Bokawa ayant posé leurs valises dans un local lumineux de 132 mètres carrés du boulevard Sérurier inutilisé depuis plusieurs années, et qui a conservé une belle devanture à l’ancienne restée longtemps dissimulée.

« L’épicerie propose des produits locaux, issus d’une production raisonnée ou artisanale, vendus sans emballage », explique Matie Haroutian. Les fournisseurs franciliens sont mis à l’honneur dès que cela est possible, en adéquation avec la priorité donnée au circuit court. « Pour ce qui vient de plus loin, nous privilégions le commerce équitable », précise-t-elle. Fruits et légumes, produits secs, laiterie : les rayons alimentaires bien garnis se doublent d’accessoires zéro déchet et d’équipements d’hygiène éco-responsables, des brosses à dents au shampoing en passant par des savons. Clin d’œil à la devanture historique de la boutique et à son enseigne « Caves du Danube », Bokawa offre également un large choix de bières artisanales et de vins élaborés par des producteurs indépendants.

.

.

Plus qu’une simple épicerie, cette nouvelle adresse compte bien s’inscrire durablement comme un « lieu de vie et de convivialité » ancré dans son quartier. Cela passe d’abord par sa fonction de café associatif, accessible sur adhésion à prix libre : on peut ainsi s’asseoir face au comptoir ou en terrasse pour y siroter café, thé, bissap, ou kombucha. Bokawa propose également des plats végétariens (dahl de lentilles, tajine de légumes, ratatouille, chili sin carne) à seulement 5,5 euros ! Sa carte à prix réduits est en effet l’une des belles surprises du lieu, garantissant son accessibilité au plus grand nombre.

Grâce à son mobilier modulable, le café associatif accueille également « des animations menées avec les habitantes, habitants, et associations du quartier, des ateliers en lien avec les problématiques environnementales », ou encore des activités et évènements culturels pour tous les âges – projections de films, cours de langues, etc. Les propositions des acteurs locaux sont les bienvenues, dans une démarche d’ouverture à toutes les bonnes volontés. Bokawa reçoit également à bras ouverts celles et ceux qui souhaiteraient devenir bénévoles afin de faire vivre le lieu au quotidien. « Nous avons besoin d’appui pour l’animation, mais aussi pour penser et améliorer les process, animer nos réseaux, faire de la communication », expliquent ainsi ses équipes.

Citons enfin la « Bokathèque », une initiative permettant aux résidentes et résidents du quartier de partager des équipements (cuisine, bricolage, loisirs, couture) pour une utilisation occasionnelle, ou de transmettre leurs savoirs et expériences. « Pour faciliter l’échange d’objets, nous proposons aussi des outils en libre-service dans le café, et une boîte à dons » conçue afin de déposer des objets qui ne servent plus, nous précise-t-on également. Créatrice de lien social dans un quartier de l’est parisien resté populaire, l’adresse veut jouer un rôle central pour établir « un réseau de voisines et de voisins ».

Deux ans après l’inauguration du magasin Nous Anti-Gaspi de la place des Fêtes, et quelques mois après l’ouverture voisine d’Altrimenti, une « maison de l’alimentation durable et anti-gaspi » située sur le même boulevard Sérurier, l’est du 19e arrondissement semble en tout cas devenir une destination de choix pour celles et ceux qui s’intéressent à la consommation responsable. Que l’on souhaite découvrir des produits locaux, emprunter un appareil ménager, goûter à des recettes végétariennes à petits prix, ou proposer une animation culturelle, il y aura toujours une bonne raison de faire un détour chez Bokawa !

.

.

Mardi à vendredi : 10h-20h – Samedi : 10h-19h

Bokawa
94 boulevard Sérurier, 75019 Paris
Facebook / Instagram
www.bokawa.fr

.

.

Photographie d’illustration : Matie Haroutian et Amélie Meyer devant Bokawa © Louis Bontemps
Diaporama © Paris Lights Up

.

.

Laisser un commentaire