Janvier 2021 : bien débuter l’année avec notre sélection d’expositions dans l’est parisien

La date de réouverture des musées reste incertaine, mais les galeries parisiennes sont bien en mesure d’accueillir les visiteurs en recherche de culture pour entamer au mieux la nouvelle année. Des hauteurs de Belleville aux ruelles du Marais, laissez-vous guider à travers notre sélection artistique du mois !

.

.

.

.

Corine Borgnet, Natacha Ivanova & Maryline Terrier – “Je suis le résultat de mes bons et mauvais choix”

Jusqu’au 6 février

Lonely Knight in the Black Forest, 2020 – Œuvre présente dans le cadre de l’exposition « Je suis le résultat de mes bons et mauvais choix » à la H Gallery © Natacha Ivanova

« Pour cette rencontre de trois artistes, Corine Borgnet, Maryline Terrier et Natacha Ivanova souhaitaient évoquer des visions de la femme aussi osées que complémentaires. « Je suis le résultat de mes bons et mauvais choix » est une citation de la chanteuse Madonna, une sorte de pied de nez aux définitions trop fixes, une porte ouverte à la réflexion sur qui nous sommes, sur ce que nous sommes en tant que femmes, sur ce qui nous détermine mais, plus généralement, une réflexion sur l’humain et le libre arbitre.

Corine Borgnet expose la toute dernière œuvre de sa série « Histoire d’Os ». Maryline Terrier, pour l’une de ses premières expositions, présente trois dessins dont la technique est aussi impressionnante que les sujets représentés. Natacha Ivanova, artiste russe, fait son grand retour à Paris avec plusieurs huiles sur toile de grand format. »

Mardi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

H Gallery
90 Rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris
+33 (0)1 48 06 67 38
www.h-gallery.fr

.

.

C215 – Portraits de résistants communistes

Jusqu’au 11 janvier

Portrait de Missak Manouchian sur le parvis du Colonel Fabien © C215

À l’occasion du centenaire du PCF, le street artist C215 a réalisé une quinzaine de portraits grand format qui seront exposés jusqu’en janvier prochain sur le parvis du Colonel Fabien. Utilisant pour support des exemplaires clandestins du journal L’Humanité de 1944, l’artiste rend hommage à de grandes figures de la Résistance : Martha Desrumaux, Pierre Georges, Missak Manouchian, Guy Môquet, Gabriel Péri, Jean-Pierre Timbaud, Marie-Claude Vaillant-Couturier…

« Je ne suis pas membre du PCF mais je voulais rendre hommage aux résistants communistes, honorer leur mémoire. J’avoue avoir été interpellé par le fait qu’il n’y a aucun communiste parmi les cinq résistants ‘panthénoïsés’. J’ai trouvé cela étrange. Il n’y a pas besoin d’être un spécialiste de la période pour savoir que le nombre de résistants communistes était important. Ils ont été incontournables, » rappelle l’artiste dans les colonnes de l’Humanité.

Exposition en plein air – Entrée libre

Siège du PCF
Place du Colonel Fabien, 75019 Paris

.

.

Alain Fleischer – “L’Aventure générale”

Date de réouverture à confirmer – Jusqu’au 31 janvier

La Traversée des apparences, 1987 © Alain Fleischer

Le centre culturel du XIXème arrondissement met à l’honneur l’artiste aux multiples facettes Alain Fleischer, à la fois plasticien, écrivain, réalisateur et photographe. Les voûtes et les grands espaces du Centquatre lui permettent de déployer sur plus de 2 500m² l’inventaire foisonnant de ses performances et installations, avec plus de quarante œuvres présentées au total.

Que nous réserve cet intitulé prometteur, “L’aventure générale” ? Pour Alain Fleischer, “il faut comprendre ce titre comme une extension de l’aventure à tous les domaines de la pensée, des affects, des langages artistiques que j’aime pratiquer.” D’après lui, cette “extension de l’aventure a un inépuisable intérêt pour l’humain et a une curiosité insatiable pour l’univers des formes où le réel, comme on l’appelle, n’est que l’envers de l’illusion.”

Mercredi à dimanche : 14h-19h – 8€/5€/3€

Le Centquatre
5 Rue Curial, 75019 Paris
+33 (0)1 53 35 50 00
www.104.fr

.

.

Thomas Klotz – “I’ll never be young again”

Du 9 janvier au 6 février

Œuvres présentées dans le cadre de l’exposition « I’ll never be young again » à la galerie Nathalie Obadia © Thomas Klotz

« Originaire du Nord de la France, Thomas Klotz s’est fait connaitre par un premier ouvrage paru en 2019, « Northscape », consacré à une série sur les paysages périurbains de sa région, dans la lignée du mouvement américain des New Topographics. Poursuivant cette démarche explorative à l’égard de son environnement familier, l’artiste présente ici « I’ll never be young again », un travail récent qui fera l’objet d’une publication ce mois-ci.

Fortement influencé par Lewis Baltz, Thomas Klotz porte en effet son attention sur le quotidien, le trivial, où la prise de vue s’apparente à une micro-saisie de ce qui, sous le regard du photographe, prend une épaisseur intrigante et singulière. Il utilise plusieurs supports allant du tirage actuel au jet d’encre, à la technique ancienne du Dye Transfer, popularisée par William Eggleston dans les années 1960. »

Lundi à samedi : 11h-19h – Période de couvre-feu : 10h-18h – Entrée libre

Galerie Nathalie Obadia
3 Rue du Cloître Saint-Merri, 75004 Paris
+33 (0)1 42 74 67 68
www.galerie-obadia.com

.

.

Karolina Orzełek – “Lull after the storm”

Jusqu’au 30 janvier

The hike, 2020 – Œuvre exposée dans le cadre de l’exposition « Lull after the storm » à la galerie Sabine Bayasli © Karolina Orzelek

Après avoir participé au projet collectif « Endless Summer » l’été dernier, l’artiste Karolina Orzełek est de retour à la galerie Sabine Bayasli avec une exposition personnelle à découvrir jusqu’à la fin du mois. Originaire de Bielsko-Biała en Pologne et aujourd’hui parisienne, la peintre est lauréate 2020 du prix Sisley – Beaux Arts de Paris pour la jeune création.

Nostalgie d’un ailleurs chimérique, plages désertées à l’appel envoûtant, végétaux qui semblent prendre vie tels des caméléons : le dépaysement est garanti à travers les huiles sur bois de Karolina Orzełek. Préparez-vous à pousser la porte d’un pays mystérieux dans lesquels les couleurs et lumières n’obéissent plus tout à fait aux mêmes règles.

Mardi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

Galerie Sabine Bayasli
99 Rue du Temple, 75003 Paris
galeriesabinebayasli.com

.

.

Sabine Weiss – “Sous le soleil de la vie”

Jusqu’au 20 février

Courses à Auteuil, Paris, 1952 – Œuvre présente dans le cadre de l’exposition « Sous le soleil de la vie » à la galerie Les Douches © Sabine Weiss

« Quand il a fallu choisir un titre pour cette exposition, je souhaitais mettre en exergue des mots ou une expression qui racontent la personnalité de Sabine Weiss. Solaire, sourire, énergie, optimisme, travail… les qualificatifs ne manquent pas. Caractère, aussi ! « Sous le soleil de la vie » s’est assez vite imposé car il résume assez bien son appétence.

Vous l’aurez compris, c’est avec beaucoup de tendresse que nous présentons à la galerie une nouvelle exposition de Sabine Weiss, avec des photographies connues, d’autres plus singulières, et toujours comme maître mot la composition et la lumière. » — Françoise Morin, directrice artistique.

Mercredi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

Les Douches La Galerie
5 Rue Legouvé, 75010 Paris
+33 (0)1 78 94 03 00
www.lesdoucheslagalerie.com

.

.

Zorm – Sculptures

Du 7 au 21 janvier

Œuvre exposée à la galerie Les Temps Donnés © Zorm

« Passionné par la 3D depuis l’enfance, Zorm a effectué un apprentissage en tant que tailleur de pierre, qu’il a ensuite approfondi par une formation académique en sculpture. Son projet de sculpture de rue a pris naissance en 2006 dans les quartiers parisiens de Ménilmontant et Belleville, avec quelques petites têtes de cochon posées sur les murs. Il a repris ce projet en 2018 dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, puis d’autres villes de France, avec des têtes de singe qui sourient.

Zorm souhaite nous interroger sur notre part d’animalité en tant qu’être humain. Ses œuvres proposent une réflexion à travers le regard porté sur les animaux et sur l’activité humaine qui les menace. Ne sommes-nous pas l’animal qui met en danger sa propre espèce ? »

Mercredi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

Les Temps Donnés
16 Rue des Envierges, 75020 Paris
www.lestempsdonnes.com

.

.

Exposition Collective – “Colors of Africa”

Jusqu’au 10 janvier

Œuvres exposée dans le cadre de l’exposition « Colors of Africa » à la 193 Gallery © Derrick Ofosu Boateng – 193 Gallery

« Hassan Hajjaj (Maroc), Thandiwe Muriu (Kénya), Derrick Boateng (Ghana), Ebuka Michael (Nigeria) et Nyaba Ouedraogo (Burkina Faso) détournent certains codes pour s’en affranchir, ils triturent, explorent, jouent avec les limites de la matière photographique. De fait, ils structurent leurs compositions afin de mieux bousculer l’inconscient et nous proposer une nouvelle esthétique pensée, incarnée au confluent des Afriques.​

Entre le pop marocain, l’hommage à la beauté et la modernité des femmes africaines par la kenyane Thandiwe Muriu, les réflexions identitaires de Nyaba Ouedraogo et l’explosion de couleurs de la nouvelle génération de photographes utilisant l’iphone, réprésentée par Derrick Boateng et Ebuka Michael, « Colors of Africa » célèbre les couleurs de l’Afrique et une certaine philosophie de vie positive et plein d’espoir, que porte cette jeune génération. »

Tous les jours jusqu’au 10 janvier : 10h30-19h30 – Entrée libre

193 Gallery
7 Rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris
www.193gallery.com

.

.

Exposition Collective – “D’un confinement à l’autre”

Date de réouverture à confirmer – Du 7 janvier au 6 février

Bicyclette – Œuvre présentée dans le cadre de l’exposition « D’un coninement à l’autre » au Pavillon Carré de Baudouin © Duaa Qishta

« D’où que nous soyons, quelle que soit notre histoire, de quoi sommes-nous faits ? La crise sanitaire a imposé un temps suspendu au monde entier, rendant commune une expérience familière aux personnes contraintes à l’exil. S’arrêter, se retrouver, se laisser aller à penser, et avec le regard d’artistes traversés par l’exil, explorer et mesurer les enjeux politiques de ce qui nous constitue. Pour la quatrième édition du festival, les artistes reviennent sur le récent confinement pour mettre cette période en relation avec leur histoire.

À l’occasion de l’initiative « D’un confinement à l’autre », l’exposition que l’Atelier des artistes en exil présente cette année au Pavillon Carré de Baudoin, des créatrices et créateurs originaires d’Iran, de Palestine, de Syrie, d’Ukraine, du Venezuela, de Guinée, de la République démocratique du Congo, du Soudan et du Pakistan nous livrent leur vision de ce moment inédit à travers des dessins, des peintures, des installations, des décors et des films. »

Mardi à samedi : 14h-18h (19h le jeudi) – Entrée libre sur réservation

Pavillon Carré de Baudouin
121 Rue de Ménilmontant, 75020 Paris
+33 (0)1 58 53 55 40
www.pavilloncarredebaudouin.fr

.

.

Exposition Collective – “Moriyama – Tomatsu : Tokyo”

Date de réouverture à confirmer

Untitled, de la série « Pretty Woman », 2017 © Daido Moriyama Photo Foundation – Courtesy of Akio Nagasawa Gallery

« Cette exposition inédite, qui met en regard les œuvres de deux maîtres de la photographie contemporaine japonaise, rassemble 400 œuvres, des années 1950 à nos jours. Première rétrospective en France consacrée à l’œuvre de Shomei Tomatsu, elle est également l’une des plus importantes expositions organisées autour du travail de Daido Moriyama depuis plusieurs années.

Imaginée par les photographes eux-mêmes, du vivant de Tomatsu, elle est un témoignage vibrant de la passion que tous deux partageaient pour la capitale japonaise et ses habitants. Au Studio, espace dédié à la création émergente, le film du chorégraphe et plasticien, Smaïl Kanouté fait découvrir au visiteur l’extraordinaire histoire de Yasuke Kurosan, le samouraï noir au Japon. »

Mercredi à vendredi : 11h-20h – Samedi & Dimanche : 10h-20h – 11€/7€

Maison européenne de la photographie
5/7 Rue de Fourcy, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 75 00
www.mep-fr.org

.

.

Exposition Collective – “Du jour au lendemain”

Jusqu’au 3 janvier

L’exposition en plein air « Du jour au lendemain » se tiendra jusqu’au 3 janvier sur les grilles du jardin May Picqueray, face au Bataclan. Elle rassemble les œuvres de 42 photographes qui se trouvaient à Paris en cette terrible journée du 13 novembre 2015. Aux côtés de l’association 13onze15, l’exposition a associé la commissaire d’exposition Laura Serani et la directrice artistique Camille Morin.

Elles détaillent ainsi la démarche qui leur a permis de réunir cette série de diptyques, « propositions intimes et personnelles » accompagnées de textes de leurs auteurs : « Il leur a été demandé de chercher dans leurs archives une photographie qu’ils auraient prise dans la journée du 13, avant les attentats […] et en parallèle, de sélectionner une de leurs photographies comme ‘réponse aux attentats’, un acte de résistance à la logique de mort et de destruction, une image métaphore de ces moments tragiques, écho de peines, de peurs, mais aussi d’espoir, de révolte et de résilience. »

Notre article

Exposition en plein air – Entrée libre

Jardin May Picqueray
94 Boulevard Richard-Lenoir, 75011 Paris
13onze15.org

.

.

Exposition Collective – “Fils du temps, connexions textiles”

Date de réouverture à confirmer – Du 20 janvier au 17 avril

« Imaginée et montrée à la Maison des Métiers d’Art de Marseille en 2019, l’exposition « Fil du temps, Connexions textiles » est présentée dans une version augmentée, nourrie par des pièces plus récentes. Loin de vouloir faire une anthologie figée de l’art textile, l’exposition tente, à travers le travail différents et complémentaires d’une dizaine d’artistes, de faire résonner création contemporaine et art populaire autour du fil – facteur de lien physique et métaphysique – et du temps.

Le tissage et le fil, symboles autrefois de la vie et du temps, sont-ils encore de nos jours facteurs de liens et de connexions humaines, visibles ou invisibles ? C’est précisément par le biais du fil, qu’aujourd’hui des artistes tentent de s’emparer du temps, de le dominer, de le marquer, comme pour s’en extraire. Ils nouent des liens, brodent, cousent, colorent… Dans un travail de patience sans cesse renouvelé, ils nous entraînent à l’exploration des gestes traditionnels comme des technologies contemporaines. »

Mercredi à vendredi : 14h-18h (nocturne jusqu’à 21h le jeudi) – Samedi : 14h-19 – Entrée libre

Centre Tignous d’art contemporain
116 Rue de Paris, 93100 Montreuil
+33 (0)1 71 89 28 00
centretignousdartcontemporain.fr

.

.

Chagall, Monet, Renoir… Voyages en Méditerranée

Date de réouverture à confirmer – Jusqu’au 17 janvier

Atelier des Lumières Méditerranée - Copie

Après une saison couronnée de succès en compagnie de Van Gogh, l’Atelier des Lumière qui nous convie cette fois-ci à un “Voyage en Méditerranée” réunissant les toiles d’une vingtaine de géants de la peinture européenne. Parmi les nombreux artistes inspirés par ses rivages, on retrouvera notamment Chagall, Derain, Matisse, Monet, Pissarro, Renoir, ou encore Vlaminck.

Grâce à 140 projecteurs donnant vie à leurs œuvres pendant quarante minutes, les grands maîtres sont réunis dans une véritable ode à la mare nostrum. Près de 500 tableaux se voient ainsi projetés à travers l’Atelier des Lumières, célébrant tour à tour impressionnisme, pointillisme et fauvisme. Faisant écho aux flots de la Méditerranée, on y retrouve également une animation rassemblant 90 créations d’Yves Klein sur un habillage sonore de Vivaldi.

Plein tarif : 15€ – Tarif réduit : 14€/12€/10€
Lundi à jeudi : 10h-19h – Vendredi & Samedi : 10h-21h – Dimanche : 10h-19h

Atelier des Lumières
38 Rue Saint-Maur, 75011 Paris
+33 (0)1 80 98 46 00
atelier-lumieres.com

.

.

En tête d’article (recadrée) :
Œuvres de la série « Camo » exposées dans le cadre de l’exposition « Colors of Africa » à la 193 Gallery.

© Thandiwe Muriuwww.thandiwemuriu.com

.

.

Laisser un commentaire