Ces rues parisiennes où l’on pourra bientôt planter des arbres

Dans une étude détaillée, l’Atelier parisien d’urbanisme dévoile la liste des rues qui pourraient faire l’objet de nouveaux projets de végétalisation dans les années à venir. Plusieurs axes majeurs sont concernés dans l’est parisien, comme la rue Saint-Maur, la rue Oberkampf, ou la rue du Faubourg Saint-Antoine.

Les rues parisiennes comptent aujourd’hui 106 000 arbres – la capitale en accueille au total 500 000, principalement répartis dans les parcs, bois, cimetières et jardins. D’après le rapport de l’Apur « Orientations pour des espaces publics végétalisés à Paris », jusqu’à 20 000 de plus pourraient être plantés dans ses rues en tenant compte des contraintes justifiées par la densité de l’urbanisme parisien. L’étude se donne pour objectif de « prioriser et de scénariser les rues présentant un potentiel de végétalisation ».

La majorité de ces nouveaux arbres viendraient renforcer les axes végétalisés déjà présents. À l’heure actuelle, « 38% du linéaire des rues de Paris est planté », ce qui représente mis bout-à-bout près de 650 kilomètres. Les orientations de l’Apur recommandent ici de « retrouver le caractère de promenade sous les doubles alignements existants, de reconstituer les doubles alignements historiques disparus, et d’améliorer la qualité paysagère des trottoirs plantés ». Dans l’est parisien, le boulevard de Ménilmontant (11ème et 20ème arrondissements) et l’avenue Daumesnil (12ème arrondissement) sont cités parmi les axes où un tel renforcement de la végétalisation serait envisageable.

L’Apur dresse également la liste des rues non-plantées qui pourraient enfin se voir accorder un peu de verdure. Plusieurs segments de la voirie sont concernés par ce « potentiel de plantation d’arbres » :

– Il s’agit dans un premier temps de « rues de plus de 19 mètres de large ». D’après les chiffres de l’Apur, près de 6 900 arbres pourraient y être plantés sur 69 kilomètres.

– Viennent ensuite les « rues de faubourgs de 11 à 19 mètres », des axes anciens au tracé marqué par l’histoire. On pourrait y planter jusqu’à 2 600 arbres, pour un linéaire total de 46 kilomètres. L’Apur rappelle que « le tracé particulier de certaines de ces rues offre des vues vers le paysage grand parisien, notamment lorsque ces rues suivent un relief marqué. Une analyse paysagère devra alimenter le projet de plantation spécifique de ces rues afin de préserver et mettre en valeur ces vues« .

– Le rapport détaille enfin la liste des axes qui pourraient accéder au statut de « rues jardins de proximité ». On retrouve ici une multitude de petites voies situées aux alentours des parcs, écoles et autres terrains de sport. D’après l’Apur, elles pourraient accueillir près de 10 000 nouveaux arbres.

Nous avons établi une liste des axes aujourd’hui non-plantés qui sont susceptibles d’être végétalisés à l’avenir dans les 10ème, 11ème, 12ème, 19ème et 20ème arrondissements. Par souci de clarté, nous avons retenu les rues de plus de 19 mètres et les rues de faubourgs qui seraient concernées sur une longueur significative, ainsi que les potentielles « rues jardins » notables. Les axes et segments déjà arborés ou végétalisés ne sont pas indiqués.

.

.

L’étude de l’Apur ne prend pas en compte les voies sur berges, le périphérique, la majorité des places et placettes, et les « forêts urbaines ». Ses auteurs précisent que « l’ensemble de ces rues a été analysé au regard des réseaux afin de sélectionner les tronçons présentant un potentiel de plantation d’arbres en pleine terre. Ce potentiel est localisé sur trottoir, sur le stationnement de surface ou sur l’espace de la voirie, selon les cas. »

« Lorsque le potentiel de plantation est localisé sur chaussée et que la plus-value du végétal sur cette voie est avérée, une réorganisation des usages de la voie devra permettre la mise en œuvre de ces plantations par la suppression d’une partie du stationnement et/ou la réduction du nombre de files de circulation et/ou la mise à sens unique. La mise en œuvre de ces plantations pourra s’accompagner d’un élargissement des trottoirs limitrophes, augmentant d’autant la qualité de promenade pour les piétons. »

.

.

PARIS 10

.

Rues larges : Quai de Valmy (segment nord), Rue Ambroise Paré, Rue de Compiègne, Rue de Dunkerque (certains segments), Rue La Fayette (certains segments), Rue de Saint-Quentin, Rue du 8 mai 1945.


Rues de faubourgs : Rue du Château Landon, Rue du Faubourg Saint-Denis (certains segments), Rue du Faubourg Saint-Martin, Rue du Faubourg du Temple (certains segments), Rue de la Grange aux Belles, Rue Juliette Dodu, Rue Philippe de Girard, Rue Saint-Maur.


Rues jardins : Cité d’Hauteville, Cité Paradis, Impasse Sainte-Marthe, Passage Delessert, Passage des Récollets, Rue d’Abbeville, Rue d’Alsace, Rue Civiale, Rue Demarquay, Rue Georg Friedrich Haendel, Rue de Marseille, Rue Léon Jouhaux (segment est), Rue Martel, Rue Robert Blache, Rue de Sambre-et-Meuse, Rue Yves Toudic (segment nord), Square Alban Satragne (rues alentours), Square Jean Falck.

.

PARIS 11

.

Rues larges : Rue de la Roquette (segment est).


Rues de faubourgs : Rue des Boulets, Rue de Charonne, Rue du Chemin Vert (quelques segments), Rue du Faubourg Saint-Antoine, Rue du Faubourg du Temple (certains segments), Rue Jean-Pierre Timbaud (certains segments), Rue Léon Frot, Rue de Montreuil, Rue Oberkampf, Rue de la Roquette (segment ouest), Rue Saint-Maur.


Rues jardins : Avenue Jean Aicard, Cité de l’Ameublement, Cité de l’Industrie, Cité Bertrand, Impasse Charles Petit, Passage du Bureau, Passage Dumas, Passage Guénot, Passage Philippe Auguste, Passage Rauch, Passage Saint-Ambroise, Rue Amelot (segment nord), Rue de l’Asile Popincourt, Rue Boulle, Rue Charles Delescluze, Rue Charles Luizet, Ru Clotilde de Vaux, Rue Condillac, Rue Charrière, Rue Duranti, Rue de la Fontaine-au-Roi (certains segment), Rue Froment (segment nord), Rue Godefroy Cavaignac, Rue Henri Ranvier, Rue Keller, Rue Merlin, Rue des Nanettes, Rue Neuve des Boulets, Rue de Nice, Rue de la Petite Pierre, Rue Plichon, Rue René Villermé, Rue Saint-Bernard, Rue Servan, Rue Spinoza, Rue Titon, Rue Trousseau, Square Maurice Gardette (rues alentours), Square Saint-Ambroise (rues alentours), Square Sainte-Irénée.

.

PARIS 12

.

Rues larges : Avenue Émile Laurent, Boulevard Diderot (segment ouest), Boulevard Poniatowski (segment est), Boulevard Soult (certains segments), Rue Abel, Rue Bernard Lecache, Rue Ferdinand de Béagle, Rue Jeanne Jugan, Rue Jules Lemaître, Rue Parrot.


Rues de faubourgs : Rue de Bercy (segment ouest), Rue de Charenton (certains segments), Rue du Faubourg Saint-Antoine, Rue de Picpus (certans segments) Rue de Reuilly.


Rues jardins : Avenue de Corbera, Impasse des Arts, Passage Brûlon, Rue d’Aligre (segment sud), Rue de Chablis, Rue Charles Baudelaire, Rue Charles Nicolle, Rue du Charolais, Rue de Cotte (segment sud), Rue Christian Dewet, Rue Dagorno, Rue du Docteur Goujon, Rue de Fécamp (segment nord), Rue de la Gare de Reuilly, Rue de Gravelle, Rue Hector Malot (segment ouest), Rue de la Lancette, Rue Leroy Depré, Rue Marie Benoist, Rue de Montempoivre, Rue Moreau, Rue Mousset-Robert, Rue Nicolaï, Rue du Pensionnat, Rue Pleyel, Rue Raoul, Rue de Rambouillet, Rue de Rottembourg, Rue de Tahiti, Rue Tourneux (segment sud), Rue de Wattignies, Square Émile Cohl & Square Georges Méliès (rues alentours), Square Philippe Farine (rues alentours), Square Saint-Éloi (rues alentours), Square Trousseau (rues alentours), Villa Daumesnil, Villa de la Porte Dorée, Villa Saint-Mandé.

.

PARIS 19

.

Rues larges : Boulevard d’Algérie, Boulevard Sérurier, Place Armand Carrel, Place du Général Cochet, Rue d’Aubervilliers (segment nord), Rue Charles Monselet, Rue de Tanger (segment sud).


Rues de faubourgs : Rue de Belleville (entre Jourdain et place des Fêtes), Rue de Meaux, Rue Riquet.


Rues jardins : Allée Diane de Poitiers, Allée Gabrielle d’Estrées, Hameau du Danube, Impasse Grimaud, Passage de Crimée, Passage Desgrais, Passage de Flandre, Passage Goix, Passage Marcel Landowski, Passage de Melun, Rue Alexandre de Humboldt, Rue Alphonse Aulard, Rue Barbanègre, Rue Baste, Rue Blanche Antoinette, Rue Benjamin Constant, Rue Bouret, Rue de Cambrai, Rue Chana Orloff, Rue des Chaufourniers (segment sud), Rue de Chaumont, Rue du Chemin de Fer, Rue Clavel, Rue Clovis Hugues, Rue du Département (segments), Rue du Docteur Lamaze, Rue des Dunes, Rue Édouard Pailleron, Rue Erik Satie, Rue de la Fraternité, Rue Frédéric Mourlon, Rue Gaston Pinot, Rue Hector Guimard, Rue d’Hautpoul (segment central), Rue Henri Murger, Rue Legrand, Rue Léon Giraud, Rue Janssen, Rue Jean Nohain, Rue Jean Ménans, Rue Jomard, Rue des Lilas, Rue Lally-Tollendal, Rue de la Marne, Rue du Maroc, Rue Michel Hidalgo (segment est), Rue de l’Ourcq (quelques segments), Rue Paul Laurent, Square Marcel Mouloudji (rues alentours), Square Petit (rues alentours), Rue de la Prévoyance (segment est), Rue Rampal, Villa Maurice Rollinat, Villa du Parc.

.

PARIS 20

.

Rues larges : Avenue Léon Gaumont, Rue Charles et Robert, Rue des Docteurs Dejerine, Rue Félix Huguenet, Rue Harpignies, Rue Louis Ganne, Rue Lucien et Sasha Guitry, Rue Louis Lumière, Rue Maurice Berteaux, Rue Maryse Hilsz, Rue Paganini, Rue Pierre Quillard, Rue Pierre Soulié, Rue de la Plaine, Rue Victor Dejante, Rue Vidal de la Blache.


Rues de faubourgs : Rue des Amandiers, Rue de Bagnolet (certains segments) Rue de Belleville (entre Jourdain et place des Fêtes), Rue des Couronnes, Rue de Ménilmontant (certains segments), Rue des Orteaux (plusieurs segments).


Rues jardins : Allée du Père Julien Dhuit, Chemin du Parc de Charonne, Cité Adrienne, Cité de Gènes, Cité du Labyrinthe, Cour Lesage, Impasse Basilide Fossart, Passage des Deux Portes, Passage Duris, Passage Josseaume, Passage Maigrot-Delaunay, Passage Monplaisir, Passage de Pékin, Passage Piat, Passage des Pruniers, Rue de la Bidassoa, Rue Charles Renouvier, Rue des Cendriers, Rue Cristino Garcia, Rue du Docteur Paquelin, Rue Élisa Borey, Rue de l’Élysée Ménilmontant, Rue des Envierges (segment ouest), Rue Étienne Dolet, Rue d’Eupatoria, Rue Ferdinand Gambon, Rue de Fontarabie, Rue de la Ferme de Savies, Rue Gasnier-Guy, Rue des Grands Champs, Rue des Haies (segment central), Rue Hélène Jakubowicz, Rue Henri Chevreau (segment nord), Rue Henri Duvernois, Rue de l’Indre, Rue du Japon, Rue Jean-Baptiste Dumay, Rue Juillet, Rue Jules Dumien, Rue Julien Lacroix (plusieurs segments), Rue de Lagny, Rue Lespagnol, Rue de Lesseps, Rue Louis Delgrès, Rue Louis-Nicolas Clérambault, Rue des Lyanes, Rue de la Mare, Rue des Maronites, Rue Max Ernst, Rue Olivier Métra, Rue Orfila (segment sud), Rue des Ormeaux, Rue des Panoyaux (certains segments), Rue Pauline Kergomard, Rue Pelleport (segment nord), Rue Philidor, Rue Planchat (segment nord), Rue Piat (segment sud), Rue Pixérécourt, Rue des Plâtrières, Rue du Pressoir, Rue Ramponeau (segment est), Rue du Repos, Rue de la Réunion (segment nord), Rue des Rondeaux, Rue Soleillet, Rue Stanislas Meunier, Rue de Tlemcen, Rue Tolain, Rue du Transvaal (segment ouest), Rue Victor Letalle, Square Chauré, Square de la Salamandre (rues alentours), Villa des Pyrénées.

.

.

L’Atelier parisien d’urbanisme a réalisé cette étude le cadre d’un contrat de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la ville de Paris. Les réseaux souterrains pris en considération sont ceux de la RATP, des égouts, les réseaux GRT-gaz, RTE et SIAAP, ains que les parkings et tunnels. La ville de Paris précise que les distances minimales de plantation vis-à-vis de ces réseaux sont établies « à 2 mètres de tout ouvrage, 2,5 mètres du réseau de chaleur et 4 mètres des bouches de métro et parkings souterrains ».

.

.

À la recherche de rues paisibles et ombragées pour votre prochaine promenade ? N’hésitez pas à consulter notre guide : Charmants passages et cours secrètes de l’est parisien.

.

.


Photographie d’illustration : Carte issue de l’étude « Orientations pour des espaces publics végétalisés à Paris »
© Atelier parisien d’urbanisme

2 thoughts on “Ces rues parisiennes où l’on pourra bientôt planter des arbres”

Laisser un commentaire