« Belleville, terre d’accueil » : du 1er au 3 avril, trois journées de culture et d’engagement à la Maison de l’Air (20e)

Sur les hauteurs du parc de Belleville (20e arrondissement), une trentaine d’associations culturelles et de collectifs locaux sera présente de vendredi à dimanche pour des animations et rencontres avec les habitantes et habitants du quartier.

Avec leur vue plongeante sur le cœur de la capitale, le belvédère du parc de Belleville et la Maison de l’Air sont des lieux chers aux résidents de l’est parisien. Mobilisés pour que le site « reste un bien commun », de nombreux collectifs, artistes, associations, et lieux de vie du quartier s’y donneront rendez-vous à partir de vendredi pour « un premier événement fédérateur », intitulé « Belleville, terre d’accueil ».

Réunis autour du Collectif Maison de l’Air, ces acteurs de la vie locale souhaitent en faire « un lieu de rencontre culturel, écologique, éducatif et social de proximité. Un espace de partage des savoirs, d’expression libre et de réflexion collective par et pour les habitantes et les habitants ». Concerts, lectures de poésie, projections de films, débats : la programmation de ces « journées de rencontres et d’échanges » s’annonce déjà pleine de promesses.

Présents sur place tous les jours, des membres du Collectif Maison de l’Air proposeront le samedi 2 avril, dans l’après-midi, une « Assemblée populaire » autour du thème « Belleville n’est pas à vendre ». Le lendemain, un repas collectif sera préparé par les équipes de la Cantine des Pyrénées, une adresse solidaire dont le local est situé à deux pas du parc. L’événement « Belleville, terre d’accueil » est organisé en lien avec le conseil de quartier Belleville, la Maison du Bas Belleville, le centre socio-culturel Archipelia, et la mairie du 20e arrondissement.

 

 

Pour rappel, les 650 mètres carrés d’espaces de la Maison de l’Air sont la propriété de la ville de Paris. Dédiée à des thématiques environnementales jusqu’à sa fermeture en 2013, une privatisation des lieux fut un temps envisagée sous la mandature de l’ancienne maire du 20e Frédérique Calandra, entraînant les protestations de collectifs de riverains et l’organisation de rassemblements réguliers sous la verrière du belvédère.

Si la possibilité d’une privatisation a définitivement été écartée par la nouvelle équipe municipale, qui souhaite désormais associer le voisinage au devenir du lieu, une rénovation d’ampleur de ce bâtiment datant des années 1980 demeure vraisemblablement nécessaire en vue de l’installation d’un projet de long terme. Lors de la campagne des municipales de 2020, le maire (Paris en Commun) du 20e Éric Pliez avait émis le souhait de « lancer une concertation, appuyée sur un diagnostic architectural du bâtiment et des contraintes liées au jardin, une étape indispensable pour préserver ce site magnifique et complexe à aménager ».

Il y a quasiment un an, en février 2021, le conseil de Paris avait par ailleurs adopté un amendement de l’élue (LFI) de l’arrondissement Danielle Simonnet, visant à ce que « la mairie du 20e, en collaboration avec les services de la ville de Paris, s’engage à co-élaborer le projet du devenir de la Maison de l’Air avec le Collectif Maison de l’Air, et les associations et habitante et habitants du quartier qui le souhaitent ». D’après les délibérations du conseil de quartier Belleville de mars 2021, la destination future du lieu pourrait notamment concerner l’économie sociale et solidaire (ESS).

 

 

Maison de l’Air
Parc de Belleville – Rue Piat, 75020 Paris

 

 

Photographie © Paris Lights Up

 

 

Laisser un commentaire