En images : À Belleville, des habitants inquiets pour l’avenir de la « Maison de l’Air »

Pour le second mois consécutif, une cinquantaine de résidents du quartier étaient réunis ce dimanche au belvédère du parc de Belleville pour faire entendre leurs préoccupations et revendications quant au devenir de la « Maison de l’Air ». En premier lieu, celle d’être enfin associés aux décisions la concernant.

Protégés de la bruine parisienne par la verrière du belvédère, les responsables du Collectif Maison de l’Air ont rappelé l’historique de leur mobilisation depuis 2013, et la fermeture du musée municipal précédemment dédié à l’environnement et à l’étude de la pollution. Le bâtiment de 650m², idéalement situé au sommet du Parc de Belleville, reste ensuite inutilisé pendant plusieurs années.

Suite à un appel à projet de la Ville de Paris pour une occupation temporaire, l’association Halles Civiques s’installe dans cet espace en 2018. Œuvrant dans les domaines du débat public et de l’engagement citoyen, elle coordonne l’hébergement de plusieurs associations et accueille quelques conférences et tables-rondes. Cette année, son occupation des lieux a été « prolongée jusqu’à la fin de l’année 2020 ».

S’ils critiquent un « occupant actuel […] déconnecté de [leurs] réalités et de [leurs] aspirations concrètes », c’est ce qui adviendra après cette date qui inquiète le plus les résidents mobilisés ce dimanche, à l’écoute des orateurs qui se succèdent.

S’opposant « à toute occupation du pavillon sans lien avec les habitants », ils craignent avant tout un appel à concurrence suivi d’une privatisation des lieux, citant notamment la perspective de l’installation d’un restaurant « comme aux Buttes-Chaumont ». Au cœur du quartier de Belleville, entourée de verdure et épargnée par la circulation automobile, l’adresse a en effet de quoi aiguiser les appétits.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Alors que la sono reprend des airs du Paris populaire, de Charles Trénet à Ley Escudero, les habitants sont invités à proposer leurs propres suggestions pour le futur des lieux en les plaçant dans une « boîte à idées ».

Retour de la Maison de l’Air à son ancien usage, avec la mise en place d’un véritable musée de l’environnement et du développement durable ? Création d’un lieu dédié à l’histoire populaire parisienne, dans ce lieu symbolique de ses luttes ? Lancement d’un nouveau lieu de rencontres et de débats pour les résidents du quartier, forum pour les associations locales qui proposerait à l’occasion des événements festifs ? Les idées ne manquent pas chez les habitants présents, qui souhaitent avant tout éviter la « privatisation de cet espace public ».

En attendant d’en savoir plus sur l’avenir du « patrimoine commun » que constitue à leurs yeux la Maison de l’Air, les membres du Collectif appellent à une mobilisation de long terme, avec « occupation du belvédère le premier dimanche de chaque mois de 17h à 19h ». Parmi leurs soutiens ce dimanche 5 mai, on comptait notamment la conseillère de Paris Danielle Simonnet (PG).

Interrogés par la rédaction de Paris Lights Up, la Ville de Paris et la Mairie du 20ème arrondissement ne nous ont pas encore fait parvenir de commentaires concernant le devenir de cet équipement. Cet article sera mis à jour lorsque nous les recevrons.

 

 

Photos © ST – Paris Lights Up

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s