Tours Mercuriales : une occupation temporaire à 100 mètres de hauteur

La coopérative Plateau Urbain et l’Arc de l’innovation viennent de lancer un appel à candidatures pour une occupation de six mois des derniers étages des Tours Mercuriales, entre Paris et Bagnolet. Si un bureau avec vue et à petit prix peut vous intéresser, la date limite d’envoi des dossiers est fixée au 13 janvier prochain.

Dressées depuis 1977 aux abords de la porte de Bagnolet, les Tours Mercuriales figurent parmi les édifices les plus élevés de l’est parisien, avec trente étages et 122 mètres de hauteur sans leurs antennes. Revendues l’an dernier par la foncière Colbert-Orco à l’investisseur immobilier Omnam, elles accueilleront bientôt deux établissements opérés par Marriott, premier groupe hôtelier mondial. D’après nos informations, il s’agira d’hôtels sous enseignes Sheraton et Moxy, totalisant respectivement 570 et 272 chambres : un renfort inédit pour le parc hôtelier local.

C’est dans le cadre de la rénovation des tours qu’a été lancé l’appel à candidatures pour une occupation temporaire de bureaux, prévue de janvier à juin 2021 mais pouvant potentiellement être prolongée. D’après Plateau Urbain, « les espaces de travail proposés sont situés dans les derniers étages de la tour Levant, à plus de 100 mètres de hauteur, offrant une vue panoramique. Ils sont proposés à des porteurs de projet issus du champ associatif, culturel, artistique et de l’économie sociale et solidaire, ainsi qu’aux jeunes entreprises et aux petits artisans ».

« Au 24ème et 25ème étage de la tour, ils se composent de bureaux fermés et de surfaces plus grandes, non cloisonnées, type open-space, à prendre d’un seul tenant ou à partager avec d’autres structures ». La mise à disposition de ces bureaux est organisée en partenariat avec l’Arc de l’Innovation. Les espaces seront proposés à partir d’une centaine d’euros par mois : 15 euros par mois et par mètre carré pour les structures non-assujetties à la TVA, 18 euros pour les autres.

D’après l’appel à candidatures, « cette redevance correspond au prix des charges, sans bénéfice attendu pour Plateau Urbain. Elle couvre l’investissement initial (travaux de remise aux normes, aménagement des espaces communs), les fluides (eau, électricité, chauffage), internet, les charges de maintenance du bâtiment et l’animation du projet ». Par ailleurs, en raison de la nature des locaux, les activités impliquant un accueil du public ou générant des nuisances (bruit, poussière, odeurs) ne pourront pas être prises en considération.

Les candidates et candidats doivent transmettre leur dossier d’ici le 13 janvier sur la plateforme Plateau Urbain. Des visites groupées se dérouleront le 15 et 18 janvier prochain. Les projets retenus pourront ensuite investir les locaux avant la fin du mois.

D’autres étages de la tour accueilleront une occupation parallèle coordonnée par le collectif artistique Soukmachines, « spécialisé dans la reconversion de sites inoccupés dans l’optique de répondre à une demande grandissante : la recherche de lieux de convivialité et d’espaces de travail collaboratifs et abordables pour de jeunes structures (artisans, artistes, jeunes entreprises) ». Il est à l’origine de plusieurs adresses en Seine-Saint-Denis : la Halle Papin à Pantin, le Préàvie au Pré-Saint-Gervais, et l’Orfèvrerie à Saint-Denis. En 2017, le collectif avait également organisé une occupation temporaire dans le 19ème, avec une exposition rassemblant 15 artistes dans l’immeuble Art déco de la rue de Crimée.

.

Appel à candidatures : Tours Mercuriales

.

.

Les Mercuriales
Tour Levant, 93170 Bagnolet
mercuriales@plateau-urbain.com
www.plateau-urbain.com

.

.

Illustration : Vue depuis l’une des Tours Mercuriales
© Omnam Group

.

Laisser un commentaire