Février 2020 : 12 expositions à ne pas manquer dans l’Est parisien

Des pentes de Belleville aux ruelles pavées du Marais, retrouvez notre sélection artistique du mois avec ces 12 expositions à découvrir en février à travers l’Est parisien. Excellente nouvelle pour les amateurs de culture au budget limité : la plupart d’entre elles sont gratuites !

 

 

 

Wylda Bayrón – « Héros et esprits de la Nouvelle-Guinée »

Jusqu’au 1er Mars

Wylda Bayron HÉROS ET ESPRITS DE LA NOUVELLE-GUINÉE
Œuvre extraite de l’exposition « Héros et esprits de la Nouvelle-Guinée » à la 193 Gallery © Wylda Bayron

C’est toujours un plaisir de parcourir le monde grâce aux expositions de la 193 Gallery, et le voyage par procuration proposé ce mois-ci promet d’être mémorable. Après un an et demi passés en Nouvelle-Guinée pour documenter les costumes traditionnels de ses 22 provinces, la photographe portoricaine Wylda Bayrón a su composer une série d’une intensité graphique et humaine remarquable.

L’artiste a d’ailleurs déjà eu l’occasion de mettre son sens des couleurs et de la composition au service des studios de cinéma américains, derrière les caméras de séries telles que Orange is the New Black et Pose. Une expérience sans doute bien différente de ce séjour océanien réalisé entre 2013 et 2015, lors duquel Wylda Bayrón fut accueillie par les habitants dans leurs villages. Les 24 portraits rassemblées dans « Héros et esprits de la Nouvelle-Guinée » sont autant de tableaux relatant les mythes, rituels et rassemblements festifs qui rythment les saisons de cette île verdoyante aux montagnes escarpées.

Mardi à Samedi : 11h-19h

193 Gallery
7 Rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris
+33 (0)6 03 70 78 26
www.193gallery.com

 

 

Virginie Bécourt & Ji-Yun – « Anatomies »

Jusqu’au 28 Mars

JiYun - Copie
Brise-Lames Rouge, 2015 – Oeuvre extraite de l’exposition « Anatomies » à la Galerie DerniersJours © Ji-Yun

Au cœur du quartier Saint-Blaise, la Galerie DerniersJours accueille une exposition miroir rassemblant deux des artistes qu’elle représente. La thématique du corps agit comme trait d’union entre les créations textiles de Virginie Bécourt et les œuvres surprenantes de Ji-Yun, inspirées par la peinture traditionnelle coréenne : « chairs, muscles, os, ligaments et organes deviennent la toile de fond de leurs œuvres. »

Une visite reste l’occasion parfaite pour découvrir les « introspections et exutoires » de ces deux créatrices au style unique, et pourquoi pas d’en profiter pour une promenade hivernale dans les alentours, à travers l’ancien village de Charonne.

Mercredi à vendredi : 16h-19h – Samedi : 14h-19h

Galerie DerniersJours
5 Rue Saint-Blaise, 75020 Paris
+33 (0)6 85 07 63 32
derniersjours.com

 

 

Stefania Bregianni & Claire Seppecher – Peinture et Photographie

Du 6 au 20 Février

Stefania Bregianni Claire Seppecher - Copie

Perchée au sommet du Parc de Belleville, la galerie Les Temps Donnés expose ce mois-ci les œuvres de deux artistes parisiennes, la photographe plasticienne Claire Seppecher et la peintre Stefania Bregianni.

Elle devrait donner lieu à un beau dialogue de visages et de regards, mêlant la précision intime des portraits de la première à l’étrangeté grinçante des toiles de la seconde. Les corps s’y coudoient, s’entrelaçant parfois jusqu’à la décadence dans des scènes qui ne sont pas sans rappeler le commentaire social de la Nouvelle Objectivité. Le vernissage de l’exposition est prévu le jeudi 6 février à 18h.

Mercredi à Dimanche : 14h-19h

Galerie Les Temps Donnés
16 Rue des Envierges, 75020 Paris
+33 (0)6 14 89 05 05
www.lestempsdonnes.com

 

 

« Chagall, Monet, Renoir… Voyages en Méditerranée »

À partir du 28 Février

Atelier des Lumières Méditerranée - Copie

Après une saison 2019 couronnée de succès en compagnie de Van Gogh, l’Atelier des Lumière fait son grand retour à la fin du mois en nous conviant cette fois-ci à un « Voyage en Méditerranée » réunissant les toiles d’une vingtaine de géants de la peinture européenne. Parmi les nombreux artistes inspirés par ses rivages, on retrouvera notamment Chagall, Derain, Matisse, Monet, Pissarro, Renoir, ou encore Vlaminck.

Grâce à 140 projecteurs donnant vie à leurs œuvres pendant quarante minutes, les grands maîtres se verront réunis jusqu’à la fin de l’année dans une véritable ode à la mare nostrum. Près de 500 tableaux seront ainsi projetés à travers l’Atelier des Lumières, célébrant tour à tour impressionnisme, pointillisme et fauvisme. Faisant écho aux flots de la Méditerranée, on y retrouvera également une animation rassemblant 90 créations d’Yves Klein sur fond de Vivaldi.

Plein tarif : 15€ – Tarif réduit : 14€/12€/10€

Réouverture le 28 Février
Lundi à Jeudi : 10h-18h – Vendredi & Samedi : 10h-22h – Dimanche : 10h-19h

Atelier des Lumières
38 Rue Saint-Maur, 75011 Paris
+33 (0)1 80 98 46 00
atelier-lumieres.com

 

 

Ludovic Debeurme – Exposition personnelle

Jusqu’au 7 Mars

Ludovid Debeurme Galerie Martel - Copie
Inédit, 31 décembre 2019 – Œuvre extraite de l’exposition consacrée à Ludovic Debeurme à la galerie Martel © Ludovic Debeurme

À deux pas de Château d’Eau, la galerie Martel présente une sélection de planches et d’œuvres inédites de Ludovic Debeurme, auteur de bande dessinée qui a marqué le genre par son inventivité graphique dès ses débuts il y a près de vingt ans. La plupart des dessins et peintures ont été réalisées spécialement pour l’exposition « comme un dialogue muet avec les problématiques soulevées dans Epiphania », triptyque dont le dernier opus est paru en 2019.

Cette exposition rassemble également quelques planches en noir et blanc issues de la conception de ce triple album, conte fantastique dont l’adaptation couleur a été co-réalisée avec l’artiste parisienne Fanny Michaëlis. Un trait fin et assuré y dépeint « l’extraordinaire destinée du peuple des Epiphanians », êtres mi-hommes, mi-animaux, nés d’une Terre menacée par l’espèce humaine.

Mardi à Samedi : 14h30-19h

Galerie Martel
17 Rue Martel, 75010 Paris
+33 (0)1 42 46 35 09
www.galeriemartel.com

 

 

Lola Gonzàlez – « Si tu disais »

Jusqu’au 7 Mars

lgonzalez_web - Copie
Œuvre extraite de l’exposition « Si tu disais » à la galerie Marcelle Alix © Lola Gonzàlez

Vidéaste née en 1988 au parcours déjà couronné de succès, Lola Gonzàlez présente une sélection de ses derniers films jusqu’au 16 mars prochain à la galerie Marcelle Alix, sur les hauteurs de Belleville. On y retrouvera des « amitiés nouvelles et anciennes, sa capacité de connecter entre elles des personnes rencontrées […], une manière de regarder ensemble le paysage et de l’habiter sans peur. »

Diplômée des Beaux-Arts de Lyon, l’artiste a été rapidement reconnue pour la « proximité viscérale » de son approche cinématographique. Elle fut notamment pensionnaire de la Villa Medicis en 2018-2019, après des présentations et performances remarquées au Plateau FRAC Île-de-France, au Palais de Tokyo, et une rétrospective au Crédac d’Ivry-sur-Seine.

Mardi à samedi : 11h-19h

Galerie Marcelle Alix
4 Rue Jouye-Rouve, 75020 Paris
+33 (0)9 50 04 16 80
www.marcellealix.com

 

 

Adolfo Kaminsky – « Faussaire et photographe »

Jusqu’au 19 Avril

Kaminsky - Copie.jpg

Au cœur du Marais, le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme revient sur la vie passionnante et mouvementée d’Adolfo Kaminsky. Après avoir rejoint la Résistance à l’âge de 17 ans suite à son internement au camp de Drancy, ce faussaire de génie décidera de mettre son incroyable talent au service de ses engagements humanistes et de la défense des opprimés.

Malgré les nombreux sacrifices exigés par une carrière souvent synonyme de clandestinité, Adolfo Kaminsky s’avère également un photographe particulièrement inspiré, auteur de milliers de clichés après la Libération. « Des puces de Saint-Ouen aux néons de Pigalle », la capitale française occupe une place à part dans l’œuvre de cet artiste hors du commun.

Mardi à vendredi : 11h-18h – Samedi & dimanche : 10-18h

Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
71 Rue du Temple, 75003 Paris
+33 (0)1 53 01 86 60
www.mahj.org

 

 

Anabela Pinto – « Precious Things »

Jusqu’au 28 Mars

From Precious Things © Anabela Pinto - Header
Sea of Possibilities – Œuvre extraite de l’exposition « Precious Things » à la Galerie Intervalle © Anabela Pinto

Autre excellente raison de parcourir la pente pavée de la rue Jouye-Rouve ce mois-ci, l’exposition de la photographe portugaise Anabela Pinto mettant en scène sa superbe série « Precious Things », « réflexion sur les contours du désir matérialiste et sur sa relation avec la recherche du bonheur ». Étudiante au Royal College of Art de Londres, l’artiste est lauréate du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents en 2019.

Dans sa dernière série illustrant l’emprise esthétique de la technologie dans notre vie quotidienne, « l’électronique domestique devient le sujet principal des récits ouverts qui stimulent l’imagination du spectateur tout en parlant de proximité, de dépendance, de frustration et, finalement, de bonheur, qui sont intrinsèquement liés aux objets de désir, nos ‘choses précieuses’. »

Jeudi & Vendredi : 14h-19h – Samedi : 12h-19h

Galerie Intervalle
12 Rue Jouye-Rouve, 75020 Paris
+33 (0)1 43 15 94 58
www.galerie-intervalle.com

 

 

Sebastião Salgado – « Gold »

Jusqu’au 14 Mars

© Sebastião SALGADO
Serra Pelada, State of Para, Brazil, 1986 – Oeuvre extraite de l’exposition « Gold » à la Polka Galerie © Sebastião Salgado – Courtesy Polka Galerie.

Brésil, 1986 : après des années de refus de la part des autorités militaires, le photographe Sebastião Salgado peut enfin rejoindre la Serra Pelada – « montagne pelée » en portugais. Située dans l’État du Para en Amazonie, cette « mine d’or grouillante à ciel ouvert » voit converger des dizaines de milliers de prospecteurs venus chercher un Eldorado bien incertain. Ils y trouveront plus souvent un enfer aux conditions de travail déplorables où se coalisent « la boue, la violence, les émeutes. »

Les trente photographies présentées à la Polka Galerie à travers la série « Gold » viennent rappeler l’importance de ce témoignage, qui après sa publication dans le Sunday Times ou le New York Times Magazine contribuera à « réinstaller le noir et blanc dans le monde de la presse. »  L’occasion également de découvrir de nouveaux tirages, sortis des archives de Sebastião Salgado près de trente ans après sa plongée dans le gouffre de désespoir de la Serra Pelada.

Mardi à Samedi : 11h-19h

Polka Galerie
Cour de Venise, 12 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris
+33 (0)1 76 21 41 30
www.polkagalerie.com

 

 

« Tolkien, Voyage en Terre du Milieu »

Jusqu’au 16 Février

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 75
Maquette de la jaquette pour Le Hobbit, 1937 – Œuvre extraite de l’exposition « Tolkien, voyage en Terre du Milieu » © Bodleian Library / The Tolkien Estate Limited

Une fois n’est pas coutume, on traverse la Seine et la Passerelle Simone de Beauvoir pour retrouver la nouvelle exposition événement de la Bibliothèque Nationale de France : « Tolkien, Voyage en Terre du Milieu. » La plus grande rétrospective française jamais consacrée au maître de la fantasy est une occasion unique de découvrir son univers légendaire et les sources d’inspiration de sa mythologie.

L’exposition rassemble de très nombreuses œuvres signées de la main de J.R.R Tolkien, brillant linguiste de l’université d’Oxford devenu le père fondateur d’un genre littéraire avec le succès de ses livres Le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux, ou encore Le Silmarillion. Les visiteurs de cette ambitieuse rétrospective auront l’occasion de traverser les contrées imaginées par Tolkien, des vertes collines de la Comté aux plaines volcaniques du Mordor en passant par les forêts sacrées des Elfes.

Le succès de l’exposition ne devrait pas se démentir pour ses dernières semaines : nous vous recommandons de réserver votre billet en avance en choisissant un créneau horaire défini, ou tout au moins d’éviter les jours de week-end.

Plein tarif : 11€ – Tarif réduit : 9€/Gratuit

Mardi à dimanche : 10h-19h – Jeudi : 10h-21h

Bibliothèque François Mitterrand
Quai François Mauriac, 75706 Paris Cedex 13
+33 (0)1 53 79 49 49
bnf.fr

 

 

Rebecka Tollens – « The Last Wedding »

Jusqu’au 29 Février

The Last Wedding Rebecka Tollens
Visuel de présentation de l’exposition « The Last Wedding » à la galerie Arts Factory © Rebecka Tollens

Les quatre étages de la galerie Arts Factory accueillent ce mois-ci les oeuvres fantasmagoriques de l’artiste franco-suédoise Rebecka Tollens. Dans cette exposition personnelle intitulée « The Last Wedding », elle pose « un regard lucide et sans concession sur son éducation, l’apprentissage du désir, les rapports amoureux ».

À mi-chemin entre rêve et cauchemar, les visions de l’artiste toutes en contrastes de mines de plomb et de fusain forment le spectacle envoûtant d’un « quotidien parfois rugueux […] dépeint avec un féminisme largement assumé ». Tour à tour doux et sombres, ces songes étendus sur le papier par Rebecka Tollens partagent pour toile de fond « d’oniriques paysages, réminiscents de ses années passées en Scandinavie. »

Lundi à Samedi : 12h30-19h

Galerie Arts Factory
27 Rue de Charonne, 75011 Paris
+33 (0)6 22 85 35 86
www.artsfactory.net

 

 

Yuan Jai – Exposition personnelle

Jusqu’au 27 Avril

Yuan Jai Charge 2012 - Copie
Charge, 2012 – Oeuvre extraite de l’exposition consacrée à Yuan Jai au Centre Pompidou © Yuan Jai

Si Christian Boltanski et Pierre Soulages apparaissent comme les stars incontestées de la saison sous les verrières du Centre Pompidou, il serait bien dommage de passer à côté des grands formats à l’encre sur soie de l’artiste chinoise Yuan Jai. Des animaux sauvages semblent surgir de ses oeuvres, alors qu’« éléments biographiques et motifs contemporains s’entremêlent de références à l’histoire de l’art occidental et chinois. »

Utilisant des couleurs obtenues à partir de pigments minéraux (azurite, vermillon, orpiment, malachite), les créations de Yuan Jai seront exposées au Niveau 5 du Centre Pompidou jusqu’au 27 avril prochain. Un bel écrin pour ces oeuvres jubilatoires dont certaines ont fait le tour du monde, du Taipei Fine Arts Museum au Musée d’art moderne de la ville de Paris en passant par le San Francisco Museum of Modern Art.

Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€/Gratuit

Tous les jours (sauf mardi) : 11h-20h

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr

 

 

 

Illustration en tête d’article :
Sea of Possibilities – Œuvre extraite de l’exposition « Precious Things » à la Galerie Intervalle

© Anabela Pinto

2 thoughts on “Février 2020 : 12 expositions à ne pas manquer dans l’Est parisien”

Laisser un commentaire