En images : 26 ans après l’expulsion de Saint-Bernard, une marche de solidarité avec les sans-papiers défile dans le nord de Paris

La marche annuelle de commémoration de l’expulsion des sans-papiers de l’église Saint-Bernard (18e arrondissement), survenue le 23 août 1996, s’est élancée au départ de la porte de Clignancourt ce samedi après-midi.

 

 

Le mouvement de 1996 reste comme l’une des dates marquantes concernant les luttes pour les droits des personnes sans-papiers en France : malgré l’expulsion policière brutale qui mit fin à l’occupation pacifique de huit semaines de l’église Saint-Bernard de la Chapelle, près de 80 000 étrangers en situation irrégulière seront régularisés dans les deux années suivantes, après la victoire de la gauche aux législatives et l’arrivée du gouvernement Jospin.

La marche commémorative du 26e anniversaire de cette mobilisation a réuni plusieurs collectifs et associations, comme Droit au Logement, la campagne Antiracisme & Solidarité, la Coordination 75 des Sans-Papiers, Droits Devants !, ou Paris 20e solidaire avec tous les migrants. L’Union syndicale Solidaires était également représentée aux côtés des centaines de personnes venues défiler de la porte de Clignancourt à l’église Saint-Bernard, dans le nord de la capitale.

Parmi les revendications principales du cortège figuraient notamment la demande de régularisation des sans-papiers vivant et travaillant en France, la liberté de circulation et d’installation, la fermeture des centres de rétention, et le droit à un logement digne pour toutes et tous. « D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, notre pays s’appelle Solidarité », indiquait ainsi l’une des banderoles portées par les manifestants, qui ont plus généralement appelé à une meilleure considération des personnes étrangères en situation irrégulière par l’administration française.

« Nous vivons ici, travaillons ici, nous cotisons et déclarons nos impôts ici. Mais en refusant de nous accorder des papiers, l’État nous condamne à être surexploités, mal soignés, mal logés. Les discours et les lois successives contre nous rendent nos conditions de vie de plus en plus précaires », a indiqué la Coordination Sans-Papiers 20e dans une lettre ouverte adressée aux services préfectoraux. Le collectif appelle à une nouvelle manifestation vendredi 23 septembre prochain à partir de 12h : elle défilera de la mairie du 20e arrondissement à la préfecture afin de demander un rendez-vous sur place et ainsi « pouvoir organiser le dépôt collectif des dossiers [des membres du collectif] qui peuvent prétendre à un titre de séjour ».

 

 

Photographies © Paris Lights Up

 

 

One thought on “En images : 26 ans après l’expulsion de Saint-Bernard, une marche de solidarité avec les sans-papiers défile dans le nord de Paris”

Laisser un commentaire