Le salon du dessin contemporain Drawing Now Art Fair de retour au Carreau du Temple

Pour sa 15e édition, le premier salon européen dédié au dessin contemporain réunit pendant cinq jours 72 galeries parisiennes et internationales sous la halle du Carreau du Temple.

Les deux étages de l’institution culturelle accueillent au total près de 300 artistes et 2 000 œuvres. « Le dessin se dévoilera donc sous toutes ses formes, à travers plusieurs générations, présentant ses techniques et ses approches plurielles, avec une forte présence de l’aquarelle réinventée. Des performances dessinées et des rencontres permettront d’aller plus loin dans la connaissance de ce medium et de ses possibilités », indiquent Christine Phal, présidente et fondatrice de Drawing Now Art Fair, et Carine Tissot, directrice du salon.

Aux côtés de nombreuses galeries françaises et notamment parisiennes, les institutions internationales représenteront le tiers des participantes de cette édition anniversaire, de la Belgique au Japon en passant par l’Italie. Nous avons ici rassemblé quelques-unes des créations incontournables à découvrir jusqu’à ce dimanche :

 

 

Sans Titre, 2021 © Edi Dubien – Courtesy Galerie Alain Gutharc

Galerie Alain Gutharc, Paris – Stand A6
Artistes exposé(e)s : Romuald Jandolo (focus), Joël Bartoloméo, Edi Dubien, Suzanne Husky

Sur le stand de la galerie Alain Gutharc, une série de portraits signés de l’artiste Edi Dubien vient rappeler notre nature animale partagée. Blaireaux, ours, renards, chouettes, écureuils : le peintre de la nature a réuni tout un bestiaire poétique pour évoquer ses thématiques de prédilection, notamment liées à la protection de l’environnement et de la biodiversité, plus que jamais vitale pour les générations futures.

 

Prête, 2018, acrylique sur papier © Neila Czermak Ichti – Courtesy Galerie Anne Barrault

Galerie Anne Barrault, Paris – Stand C14
Artistes exposé(e)s : Neïla Czermak Ichti (focus), Jochen Gerner, Killoffer, Marie Losier, Ramuntcho Matta, Guillaume Pinard, Liv Schulman, Luigi Serafini, Roland Topor

Basée à Marseille, Neïla Czermak Ichti laisse s’exprimer son trait aussi mordant qu’efficace dans une sélection d’œuvres présentée aux côtés de celles de huit autres artistes par la galerie Anne Barrault. Une belle découverte picturale mêlant introspection, ironie, et sens de l’absurde, comme avec la gouache Allo, ouais il se passe des trucs chelous, rappelle moi, représentant un personnage en pleine conversation téléphonique malgré l’inondation de son intérieur.

 

Œuvres d’Odonchimeg Davaadorj sur le stand de Backslash

Backslash, Paris – Stand A15
Artistes exposé(s) : Charlotte Charbonnel (focus), France Bizot, Odonchimeg Davaadorj

Nommée pour le Drawing Now Art Prize lors de l’édition 2020-2021, Odonchimeg Davaadorj fait un retour remarqué sur le stand de Backslash, galerie contemporaine située à deux pas de la place de la République. Les mystérieux portraits « aux influences chamaniques » de l’artiste accompagnent les élégantes œuvres sur lames de Charlotte Charbonnel, et les ingénieuses compositions de France Bizot.

 

Printemps 64, graphite sur papier marouflé, 2021 © Solène Rigou – Courtesy Galerie C

Galerie C, Neuchâtel – Stand C16
Artistes exposé(e)s : Solène Rigou (focus), Jérémie Bennequin, Jean Crotti, Mathieu Dufois, Sophie Jodoin, Jean-Christophe Norman, Lionel Sabatté, Uwe Wittwer

Sur le stand de la Galerie C, le visiteur s’étonne de découvrir une galerie de portraits d’un genre bien particulier. Ces nombreux portraits de mains font écho au thème que l’artiste Solène Rigou explore et développe sous différentes formes depuis près de quatre ans : « mains au repos après avoir coupé une pomme, d’autres qui tiennent un verre de vin rouge, jouent de la trompette, ou posées nonchalamment sur un jean fleuri »… Lauréate du prix de dessin Pierre David-Weill en 2022, l’artiste démontre à travers sa démarche quasi documentaire que « dessiner les mains, c’est dépeindre profondément l’humain ».

 

Œuvre de Kubra Khademi sur le stand de la galerie Éric Mouchet

Galerie Éric Mouchet, Paris – Stand C9
Artistes exposées : Kubra Khademi (focus), Christine Crozat

La galerie Éric Mouchet présente notamment une sélection d’œuvres de Kubra Khademi, figure désormais incontournable de l’art afghan contemporain. Après des performances comme Armor, au programme de la dernière Nuit Blanche et pour lequel elle avait du fuir son pays d’origine, l’artiste illustre une autre facette de sa démarche résolument féministe dans une série de petits formats représentant des « corps libres », indépendants des oppressions du regard patriarcal.

 

Black Seats – Green Flowers, 2021, pastel sec sur papier © Natasja Van Kampen – Courtesy Galerie La Ferronnerie

Galerie La Ferronnerie, Paris – Stand C6
Artistes exposé(e)s : Fabrice Cazenave (focus), Gabriel Folli, Natasja van Kampen, Richard Müller

Voisines des détails urbains et de « l’herbier fantastique » composés par les fusains et crayons de Fabrice Cazenave, les œuvres de l’artiste néerlandaise Natasja van Kampen surprennent par l’efficacité de leur message. Halls d’hôtels vides, salles de conférences sans âme, grands intérieurs aux moquettes inexplicables : en représentant les lieux où se réunissent traditionnellement les décisionnaires politiques et économiques, elle dénonce avec justesse « la vulgarité du pouvoir et du commerce », et leur déconnexion de la réalité partagée par la majorité de la population.

 

Artémis, 2022, Encre sur papier © Kevin Lucbert – Courtesy Huberty & Breyne Gallery

Huberty & Breyne Gallery, Bruxelles – Stand C12
Artistes exposés : Kevin Lucbert (focus), Stanislas Moussé

La galerie bruxelloise Huberty & Breyne présente les travaux complémentaires de Kevin Lucbert et Stanislas Moussé, deux artistes ayant en commun des univers empreints de poésie. Ces « créations hypnotiques, dont les détails se révèlent à chaque nouveau regard », se laissent tour à tour admirer en teintes de rouges et de bleus. Parfois naturalistes, parfois plus abstraites, les œuvres exposées pour cette édition 2022 se démarquent par leurs lignes et motifs aussi harmonieux qu’envoûtants.

 

Sous la plateforme © Brecht Evens – Courtesy of Galerie Martel

Galerie Martel, Paris – Stand B6
Artistes exposé(s) : Brecht Evens (focus), Pablo Auladell, Alex Barbier, Anke Feuchtenberger

Auteur de bande dessinée belge aujourd’hui installé à Paris, le virtuose Brecht Evens propose une sélection d’œuvres aux atmosphères chatoyantes sur le stand de la galerie Martel, adresse parisienne incontournable pour les amateurs de récits graphiques. On y retrouve également des créations de la Berlinoise Anke Feuchtenberger, des dessins tout en contrastes « qui nous plongent tour à tour dans le cauchemar et le rêve ».

 

Œuvre de Neal Fox sur le stand de la galerie Suzanne Tarasieve

Galerie Suzanne Tarasieve, Paris – Stand A13
Artistes exposé(e)s : Neal Fox (focus), Nina Mae Fowler

La galerie Suzanne Tarasieve accueille cette année un duo 100% britannique, composé de Nina Mae Fowler et Neal Fox. Ce dernier réunit « une cosmologie de fantômes culturels dans un paysage de rêve psychédélique », créant au fil de ses tableaux un monde peuplé d’animaux anthropomorphes réunissant la mythologie grecque, l’atmosphère des romans noirs, et les pubs du quartier londonien de Soho.

 

Œuvres de Makiko Furuichi sur le stand de la galerie Vachet-Delmas

Galerie Vachet-Delmas, Sauve – Stand IN2
Artiste exposée : Makiko Furuichi (solo show)

Dans l’espace Insight du salon, pensé comme « une plateforme de découverte » où sont exposés des projets solo ou en duo, le pinceau subtil de l’artiste Makiko Furuichi illumine le stand de la Galerie Vachet-Delmas. La scénographie complète ingénieusement ses toiles éthérées, des pousses printanières tracées la veille de l’ouverture ayant pris racine sur les murs du décor éphémère.

 

Thomas, acrylique et crayon sur tissu © Idris Habib – Courtesy 193 Gallery

193 Gallery, Paris – Stand IN7
Artistes exposés : Jean-Marc Hunt, Idris Habib (duo show)

La 193 Gallery, adresse basée à l’orée la place de la République qui met en valeur « la diversité des scènes contemporaines du monde de l’art » en explorant tous les continents, présente une sélection d’œuvres des artistes Jean-Marc Hunt et Idris Habib. Cette édition 2022 du salon est ainsi l’occasion d’un beau dialogue entre les explosions de couleurs du premier, et la puissance sobre des portraits du second.

 

Untitled #11, dessin sur papier, aquarelle et encres © Amélia B. – Courtesy Galerie 8+4

Galerie 8+4 – Stand C3
Artistes exposé(e)s : Claire Trotignon (focus), Lionel Sabatté, Amélia B.

Le stand de la Galerie 8+4 rassemble les songes architecturaux de Claire Trotignon, les glaneries sculpturales de Lionel Sabatté, et les « dessins infernaux » d’Amélia B. Marquant pour sa technique comme pour son atmosphère hallucinatoire, l’art de la créatrice italo-française aujourd’hui basée à Londres « s’affirme comme une interrogation radicale sur un pan obscur et méconnu de la psyché féminine, en butte à l’écrasant poids d’une société normalisatrice cherchant à enfermer les femmes dans une série de rôles stéréotypés ».

 

 

Six créatrices et créateurs étaient nommés cette année pour le Prix Drawing Now, lancé en 2011 pour « soutenir un artiste dessinateur et saluer le travail de sa galerie » :
– Alice Anderson – La Patinoire Royale | Galerie Valérie Bach : Site · Instagram
– Marion Charlet – Paris-B : Site · Instagram
– Kubra Khademi – Galerie Éric Mouchet : Site · Instagram
– Lenny Rébéré – Galerie Isabelle Gounod : Site · Instagram
Karine Rougier (lauréate 2022) – Espace à vendre : Site · Instagram
– Claire Trotignon – Galerie 8+4 : Site · Instagram

Drawing Now Alternative s’inscrit par ailleurs durant le Printemps du Dessin, un événement prévu jusqu’au 21 juin 2022 dans une quarantaine de lieux à travers la France.

 

 

Drawing Now Art Fair 2022
Jusqu’au dimanche 22 avril : 11h-20h (jusqu’à 19h le dimanche) – 16€/9€/6€/0€
www.drawingnowartfair.com

 

 

– Retrouvez d‘autres expositions à découvrir ce mois-ci dans l’est parisien –

 

 

Carreau du Temple
4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris
www.lecarreaudutemple.eu

 

 

Illustrations (recadrées) :
Sous la plateforme © Brecht Evens – Courtesy of Galerie Martel
Rencontre, 2021, aquarelle sur papier © Makiko Furuichi – Courtesy Galerie Vachet-Delmas

 

 

Laisser un commentaire