Ukraine, droit au logement, marche pour les victimes de la chasse : Plusieurs rassemblements ce samedi dans l’est parisien

Une nouvelle mobilisation pour la paix et la solidarité avec l’Ukraine est prévue à partir de 15h sur la place de la République, qui accueillera plus tôt le départ d’une marche blanche pour les victimes de la chasse. À l’occasion des 15 ans de la loi DALO, le collectif Droit au Logement se réunit place de la Bastille pour alerter sur la situation des personnes mal-logées.

Une semaine après un grand rassemblement sur la place de la République, en présence notamment de l’ambassadeur d’Ukraine, une nouvelle manifestation de soutien au pays envahi est prévue ce samedi 5 mars à partir de 15h. Les autorités diplomatiques de Kyiv appellent à se réunir par « dizaines de milliers en soutien à la résistance ukrainienne », après des mobilisations massives à Berlin, Prague, ou encore Tbilissi.

 

 

Les précédents rassemblements du 24 et 26 février, organisés place de la République après le choc de l’invasion du territoire ukrainien, avaient été fortement relayés par la communauté installée en France, ainsi que par son ambassade. D’après les informations de France Info, près de 40 000 Ukrainiennes et Ukrainiens vivraient aujourd’hui dans l’Hexagone. Leurs soutiens étaient venus en nombre, avec notamment la présence de ressortissants d’autres pays meurtris par les méthodes barbares de Vladimir Poutine – Géorgie, Biélorussie – ou préoccupés par ses appétits impérialistes, comme les Pays baltes.

Plusieurs possibilités existent afin de soutenir la population ukrainienne depuis Paris, en plus des dons aux associations humanitaires engagées sur le terrain. La ville organise depuis le 4 mars des collectes dans toutes les mairies d’arrondissements. Parmi les besoins actuels, les « produits d’hygiène (gel douche, shampoing), protections périodiques coton, mouchoirs pansements, bandages, sparadrap, denrées alimentaires sèches (pâtes, riz), soupe en sachet, café instantané, thé », ou encore des « vêtements femmes, enfants et bébés, propres et en bon état ».

La communauté ukrainienne de Paris s’organise également pour faire parvenir les ressources nécessaires aux victimes de la guerre : les dons sont acceptés à la cathédrale ukrainienne Saint-Volodymyr-le-Grand (51 Rue des Saints-Pères, 75006 Paris), et à deux pas de Jourdain, à l’église orthodoxe Saint-Simon (6 rue de Palestine, 75019 Paris). Dans le 20e, la Cantine des Pyrénées accueillera ce dimanche à partir de 12h un repas de soutien à la résistance du peuple ukrainien. « Organisé par des étudiant-e-s et réfugié-e-s politiques russes, ils prendront la parole pour témoigner de leur expérience du régime de Poutine », précise l’adresse solidaire.

Deux autres rassemblements sont prévus à République à partir de 14h. On citera d’abord l’événement « Pas de présidentielle sans les essentielles ! », organisé par le journal Fakir et le collectif de « manifestation festive » La Fête à Macron, en lien avec le mouvement Picardie Debout du député (LFI) François Ruffin. « Elles s’occupent de nos enfants, de nos personnes âgées, en situation de handicap, elles font le ménage, on les a applaudies et bien vite oubliées. Alors le 5 mars, elles prennent la place de la République ! », revendique l’équipe organisatrice, qui prévoit également une projection « en plein air et gratuite » du film Debout les femmes (2021).

À la même heure, une manifestation contre la chasse, également marche blanche en mémoire de ses victimes, s’élancera de la place de la République pour rejoindre le Père Lachaise. Cet autre rassemblement est soutenu par le collectif Un jour un chasseur et le Parti animaliste, et réunira « les associations de protection animale mais aussi les randonneurs, les vététistes, les naturalistes, les cavaliers, les entomologistes, les ramasseurs de champignons et toute personne sensible à cette cause pour montrer aux chasseurs que la forêt ne leur appartient pas et ne leur est pas réservée. Par ailleurs, il s’agira aussi d’une marche blanche en hommage à toutes les victimes de la chasse des dernières années et notamment celle de cette dernière saison, particulièrement meurtrière. » La jeune aveyronnaise Mélodie Cauffet, 25 ans, a été tuée par une chasseuse le 22 février dernier.

Enfin, sur la place de la Bastille, le collectif Droit au Logement organisera à partir de 14h un Forum sur la loi DALO pour les 15 ans de la loi, ainsi qu’une action d’occupation revendicative. « Lasses d’attendre que l’État et les acteurs du logement social respectent la loi DALO et leur droit à un relogement, déterminées à lutter pour être logées dignement, des familles reconnues prioritaires devant être relogées en urgence, s’installent place de la Bastille pour une manif permanente de plusieurs jours si besoin », indique le DAL.

« Il s’agit de 200 familles et personnes mal logées, sans logis, ou menacées d’expulsion sans relogement. Elles auraient déjà dû être relogées en HLM mais l’État, responsable de la bonne application de la loi, de même que les autres réservataires de logements sociaux (maires, bailleurs HLM, 1% logement), sont souvent défaillants », précise l’appel au rassemblement. « Fin 2020, Près d’un tiers des 201 091 ménages reconnus DALO en Île-de-France depuis 15 ans étaient toujours en attente d’un logement : c’est 64 994 ménages et 82% des DALOs en attente en France ».

 

 

Photographie : Rassemblement du 26 février 2022 sur la place de la République – Paris.
© Paris Lights Up

 

 

Laisser un commentaire