En images : Envie Le Labo, un nouveau lieu dédié au réemploi et à l’économie circulaire au cœur de Ménilmontant

Envie Le Labo vient d’ouvrir ses portes à deux pas de la place Maurice Chevalier (20ème arrondissement). Dans une démarche à la fois écoresponsable et solidaire, ses équipes donnent une seconde vie aux appareils électroménagers pour les proposer à des tarifs plus abordables que la distribution classique.

À l’occasion de cette ouverture, nous avons eu la chance de découvrir le bâtiment de 560 mètres carrés qui accueille Envie Le Labo avec pour guide sa directrice, Nesrine Dani.

.

.

Fondé en 1984, le réseau Envie rassemble aujourd’hui près de cinquante structures réunies autour de deux principaux objectifs : « une mission d’insertion professionnelle et d’accompagnement des personnes vers un emploi stable », fondée sur un modèle économique « autour de l’activité circulaire, avec pour cœur de métier le reconditionnement électroménager ». Envie Le Labo est la première adresse parisienne de la fédération née à Strasbourg, qui emploie « 2 300 salariés en parcours d’insertion et 560 salariés permanents ».

Entre le bas du parc de Belleville et la place de l’église de Ménilmontant, le bâtiment aux façades de bois de la rue Julien Lacroix a ouvert ses portes aux Parisiennes et les Parisiens la semaine du 15 mars, même si les restrictions sanitaires limitent encore certaines de ses activités. Envie Le Labo a en effet plusieurs fonctions : si la réparation, le dépannage, et la vente d’appareils reconditionnés sont au centre du projet, il proposera également « des ateliers pratiques (électroménager, textile, alimentaire) pour petits et grands pour allonger la durée de vie des objets » une fois les conditions d’accueil de nouveau réunies.

Au rez-de-chaussée, les rayons du magasin proposent des appareils « 30 à 60% moins chers que l’équivalent neuf, et garantis un an minimum ». Ici, comme sur la boutique en ligne francilienne d’Envie, des fours à 130 euros ou un lave-linge à 110 euros côtoient des appareils plus hauts de gamme remis en bon état de marche. Réfrigérateurs, plaques de cuisson, fours micro-onde ont pour la plupart été rénovés « avec des pièces détachées d’occasion dans un atelier d’insertion » situé à Trappes. Envie Le Labo dispose aussi d’un espace dédié à la réparation de petit électroménager.

Suivant les principes de l’économie circulaire, le lieu accepte les dons d’anciens appareils et prévoit d’organiser une collecte chaque mois sur la place Maurice Chevalier toute proche : la prochaine est prévue le samedi 10 avril entre 9h30 et 13h30. À noter également, surtout pour celles et ceux qui souhaiteraient remettre à neuf un appareil qui leur est cher, Envie propose un service de dépannage à domicile qui concerne aujourd’hui les 18ème, 19ème et 20ème arrondissements. Le diagnostic et le déplacement sont facturés 89 euros après une prise de contact à l’adresse envielelabo.magasin@envie.org.

L’intérêt d’Envie Le Labo réside aussi dans le bâtiment qui l’accueille, œuvre de l’agence d’architecture Urban Act associée au Studio Idaë. Composée à 70% de bois et répondant à des exigences d’éco-construction, sa structure « est la preuve qu’il est possible de construire et d’aménager des bâtiments plus respectueux de l’environnement avec un budget limité », estime le réseau Envie. Car le réemploi est aussi au cœur de la démarche architecturale du lieu : des matériaux ont été récupérés à travers toute l’Île-de-France, « évitant d’avoir recours à 20 tonnes d’éléments neufs ».

Une visite des trois étages du bâtiment avec toiture végétalisée apporte la démonstration pratique de cette empreinte environnementale limitée. On y retrouve des briques venues d’un ancien entrepôt d’Aubervilliers, des verrières issues des rénovations du Musée de Cluny, des décors de défilés de mode parisiens reconvertis en meubles, du plastique recyclé à Pantin, ou encore des boiseries qui composèrent un temps le parquet du gymnase de la MJC Les Hauts de Belleville. Envie s’est associé à plusieurs acteurs locaux pour mener à bien les travaux nécessaires, avec des chantiers éducatifs menés par les jeunes du quartier Belleville-Amandiers, un partenariat avec la menuiserie associative Extramuros à Ménilmontant et Paris Habitat, et une coopération avec le chantier d’insertion Initiatives Solidaires.

Le bois qui structure le bâtiment provient de plusieurs sources, notamment de sites de construction franciliens, avec par exemple des matériaux recyclés d’anciennes charpentes. Au second étage, surplombant les rayons du magasin, un mur se révèle un assemblage de cadres de fenêtres et de hublots de machines à laver. Au troisième, un chantier éducatif local a permis de créer les jardinières et bancs en bois de récupération de la terrasse, ouverte sur la grande pièce où se dérouleront les ateliers. Équipée d’un espace cuisine et d’un écran destiné aux formations et projections, cette salle pourra accueillir une soixantaine de personnes, avec une capacité de 30 à 35 places assises. Le mobilier a notamment été réalisé par l’Atelier TAC, « spécialiste du réemploi de matériaux et de l’éco-conception ».

Des visites pédagogiques seront régulièrement organisées pour découvrir le lieu, considéré par Envie comme une « démonstration des possibles en matière d’économie circulaire et solidaire ». Six visites en groupes réduits ont déjà pu se dérouler : au cours de ces dernières comme lors de l’accueil des premiers clients, Nesrine Dani et l’équipe du Labo ont ressenti « beaucoup d’enthousiasme de la part des Parisiennes et des Parisiens ».

Il faudra encore un peu de patience avant de connaître toute la programmation, qui sera entièrement gratuite et s’adressera à tous les publics. Des ateliers dédiés à la consommation responsable, à l’entretien électroménager, et des expositions liées aux thématiques environnementales sont ainsi à l’étude : pour y participer, il sera simplement nécessaire de s’inscrire sur l’agenda en ligne. Un appel aux acteurs locaux (associations, collectifs, professionnels) qui souhaiteraient animer des ateliers a par ailleurs été lancé – les animations se dérouleront en journée du mercredi au samedi.

Le développement d’Envie Le Labo, construit après deux ans de travaux à la place d’un garage inexploité qui s’élevait sur un seul niveau, a associé une dizaine de partenaires financiers privés et publics, parmi lesquels la ville de Paris, la région Île-de-France, l’Ademe, et Paris Habitat. Un bail à construction de 40 ans a été conclu entre le bailleur social et le réseau Envie. D’après la mairie, ce nouveau lieu devrait permettre « la création de 14 emplois franciliens, dont huit en insertion à Paris et au sein d’Envie Trappes ».

.

.

.

Envie Le Labo
10 Rue Julien Lacroix, 75020 Paris
Réseau Envie : www.envie.org

Magasin Envie IDF : paris.idf.envie.org
FacebookInstagram

.

Horaires (situation au 30 mars 2021) : Lundi à vendredi : 13h-18h30 – Samedi : 10h-18h30

.

.

Photographies © Paris Lights Up

.

.

Laisser un commentaire