Around The Block met à l’honneur l’architecture et les lieux emblématiques de Paris

Fondé en 2018 par deux amis d’enfance, le collectif artistique Around The Block sublime les quartiers de la capitale dans une série d’affiches pleines de poésie. Découvrez quelques-unes de leurs plus belles créations inspirées par l’Est parisien !

Lancé par Morgan, architecte, et Corentin, chargé de communication dans le secteur de l’animation, Around The Block apporte un regard neuf sur les lieux chers aux Parisiens. Au-delà des sites omniprésents tels la Tour Eiffel ou de Notre-Dame, la capitale regorge en effet de trésors architecturaux trop souvent ignorés et pourtant reconnaissables au premier regard.

Privilégiant une « atmosphère onirique et intimiste » avec le ciel nocturne pour toile de fond, les créations du collectif ne manqueront pas de séduire les amoureux de la Ville Lumière. Des Folies de la Villette au métro aérien du Pont de Bercy, on vous propose de découvrir nos illustrations favorites des lieux emblématiques de l’Est parisien :

 

Paris XIX - Les Folies de la Villette © Around the Block
Paris XIX – Les Folies de la Villette © Around the Block

 

Paris X - La Java © Around the Block
Paris X – La Java © Around the Block

 

Paris IV - Beaubourg © Around the Block
Paris IV – Beaubourg © Around the Block

 

Paris X - Canal Saint-Martin © Around the Block
Paris X – Canal Saint-Martin © Around the Block

 

ATB-PARIS--XVIII--Playground-Stalingrad
Paris XVIII – Playground Stalingrad © Around the Block

 

Paris IV - Bazar de l'Hôtel de Ville © Around the Block
Paris IV – Bazar de l’Hôtel de Ville © Around the Block

 

Paris XII - Métro Aérien © Around the Block
Paris XII – Métro Aérien © Around the Block

 

Paris IV - Place des Vosges © Around the Block
Paris IV – Place des Vosges © Around the Block

 

Paris XIX - La Rotonde © Around The Block
Paris XIX – La Rotonde © Around The Block

 

Nos questions au collectif Around The Block : Qu’est-ce qui a motivé votre choix des lieux représentés ?

« Leur sélection, par arrondissements, n’est pas faite au hasard, et est parfois teintée d’affect personnel. Certains lieux sont choisis pour leur rayonnement mondial qui force l’admiration. D’autres pour leur esthétisme architectural. D’autres encore, parce qu’ils sont des lieux de vie plus confidentiels, rythmant la vie des parisiens. »

Pouvez-vous nous décrire le processus artistique qui accompagne la création de vos affiches ?

« Concernant la technique, c’est Morgan, l’architecte du duo, qui a carte blanche. Dans un premier temps, il récupère des ébauches de modélisations de bâtiments ou de lieux parisiens. Un premier parti pris artistique est fait dans le choix de l’angle de vue. Morgan travaille ensuite sur Photoshop où il vient ajouter de minutieux détails, les ombres, et certains éléments poétiques. Enfin il colore le tout, avec une palette chromatique immédiatement identifiable. »

Tout Paris semble vous inspirer – avez-vous tout de même un ou des quartiers de prédilection ?

« Par rapport à notre concept qui est de représenter chaque arrondissement, nous ne manquons effectivement pas d’inspiration, quel que soit le quartier. Après, il y a des quartiers que nous connaissons plus que d’autres, soit parce que nous y avons habité, soit parce que nous les fréquentons plus régulièrement – notamment les XVIIIème, XIXème, et XXème arrondissements.

Pour ces quartiers, l’affect entre donc clairement en compte car nous y posons un regard plus intime. Le fait d’y avoir vécu a fini par nous révéler des lieux ou monuments que nous n’aurions pas forcément remarqué lors d’une simple balade. Lorsque nous n’habitons pas une ville, ou un quartier, il y a aussi de nombreux lieux devant lesquels nous passons machinalement. Dès lors qu’on y habite, nous appréhendons différemment ces lieux, et  découvrons l’importance qu’ils revêtent localement.

Et puisque c’est la subjectivité qui parle, j’ajouterais que les XVIIIème, XIXème, et XXème arrondissements sont les derniers bastions intra-muros à proposer un multiculturalisme sain : culturel, démographique, etc… Ces arrondissements, et les lieux qui les parsèment, permettent encore la rencontre de ces multiculturalismes. C’est précisément ce qui fait leur charme… et nous inspire ! »

Une partie des critiques redoutent de voir Paris devenir une ville-musée, tandis que d’autres ne semblent guère enthousiasmés par les nouveautés architecturales récemment conçues ou encore en projet à travers la capitale. En tant qu’artistes, quel est votre regard sur cet urbanisme parisien si particulier ?

« Ce que l’on tente justement de représenter au travers nos illustrations, c’est la richesse du paysage urbain parisien, notamment sous le prisme de ses singularités par quartiers. En tant qu’illustrateurs, nous sommes tout autant enthousiasmés par le frôlement entre des édifices contemporains et une architecture plus classique, que par les grands mouvements architecturaux que la capitale a pu connaitre au cours de son histoire. La ville doit se faire et se refaire sur elle-même, tout en conservant ce qui fait l’essence de ses lieux. Le défi, réside donc, selon nous, dans le juste équilibre entre la patrimonialisation et l’innovation. »

Qu’est-ce qu’on peut attendre du collectif Around The Block en 2020 ?

« Continuer à créer : on a beaucoup d’idées et on aimerait représenter chaque arrondissement. On a fait une étiquette éphémère pour une bière parisienne en partenariat avec La Brasserie Fondamentale. On prépare une illustration pour un magazine local, en l’occurrence Paris Lights Up. L’idée est de continuer ce genre de collaborations : locales, et dont les produits ou le concept nous plaisent.

On est par ailleurs en contact avec certains lieux au sein desquels il nous est possible d’exposer nos affiches sur une durée limitée (bars, restaurants, et même salles d’escalade). Nous aimons le principe de pouvoir proposer une décoration éphémère modulable et adaptable selon l’endroit. Le projet présent et futur, c’est aussi de travailler avec des gens qu’on apprécie. »

 

Depuis quelques mois, les affiches Around The Block sont disponibles en tirages grands formats numérotés à la Slow Galerie, rendez-vous incontournable de l’Est parisien dédié aux arts graphiques.

Plusieurs boutiques parisiennes proposent également les posters du collectif parmi lesquelles Enograph (89 Rue de Turenne, 75003 Paris), La Super Marquette (65 Rue Rambuteau, 75004 Paris), Mamamushi (28 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris), Pauline et Julie (92 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris), et We Are Paris (13 Rue Oberkampf, 75011 Paris). Toute la collection est par ailleurs commercialisée en ligne.

 

Around The Block
aroundtheblock.posters@gmail.com

Affiches Around the Block
Imprimées en France
Papier Rough High White 200 grs
Format A3 (29,7*42 cm)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s