Le Marais : Le cinéma indépendant Luminor menacé d’expulsion par une holding immobilière

Alors que la salle est menacée de fermeture par les démarches juridiques de la SOFRA, propriétaire des murs qui souhaiterait transformer le site en bureaux, l’équipe du cinéma historique du Marais dénonce un « vandalisme culturel ».

Salle indépendante ouverte en 1912, le Luminor Hôtel de ville « subit depuis des mois les assauts répétés de la SOFRA, holding immobilière propriétaire des murs », et « risque de fermer ses portes », dénoncent les équipes du dernier cinéma indépendant du Marais. Selon elles, l’expulsion redoutée aurait pour but de mener une opération immobilière visant au développement de bureaux et de magasins, dans l’un des quartiers commerçants les plus fréquentés de la capitale.

« Malgré toutes nos propositions de conciliation et le respect parfait de nos obligations en tant que locataire, les propriétaires ont mis leur menace à exécution devant les tribunaux », regrettent les travailleuses et travailleurs du Luminor dans une pétition lancée le 21 septembre dernier, un texte qui a déjà rassemblé plus de 11 000 signataires. « La SOFRA, qui se targue pourtant avoir comme priorité la préservation des sites culturels qu’elle possède, souhaite mettre fin au bail » du cinéma de la rue du Temple, précise cet appel.

« Le Luminor est lieu de vie et de partage depuis plus d’un siècle, il rassemble près de 100 000 spectatrices et spectateurs par an, c’est un cinéma rentable, créateur d’emplois, soutenu par vos institutions, votre mairie, et vos impôts. Sa fermeture serait une perte irrémédiable pour les riverains, les écoles du quartier, les cinéphiles, les commerçants, la culture, Paris », poursuivent les équipes du lieu, qui encouragent également leurs soutiens à se mobiliser en écrivant au propriétaire des murs et aux élus parisiens « pour que le Luminor continue d’exister ».

L’avenir du cinéma a pu être évoqué lors de la séance d’octobre du conseil de Paris – lequel avait cependant été impuissant à empêcher l’expulsion en début d’année des bénévoles de La Clef, salle associative du 5e arrondissement. « Nous n’avons aucune envie qu’il ferme et ferons tout ce qui est possible pour l’empêcher, bien que nous ne soyons hélas pas propriétaires », s’est par ailleurs exprimé Ariel Weil, maire (PS) du secteur Paris Centre, qui a rappelé le soutien financier apporté par la ville au cinéma d’art et d’essai du Marais. En possession des murs depuis 35 ans, alors que l’adresse était encore nommée Le Latina, la SOFRA a refusé le renouvellement du bail en 2020.

« La SOFRA nous propose en compensation une indemnité d’éviction, mais elle ne sera certainement pas suffisante », explique François Yon, gérant du cinéma, interrogé par Le Monde. Aucun accord amiable n’ayant été trouvé entre les deux parties, le journal précise qu’un expert désigné par le tribunal de Paris livrera ses conclusions en début d’année 2023. « Ce cinéma vous appartient, vous êtes en droit de le défendre ! », appellent les équipes du Luminor en sursis, espérant que la forte mobilisation déjà observée permettra de préserver cet « espace culturel reconnu », « un lieu plébiscité » par les Parisiennes et les Parisiens.

 

Pétition : Non à la fermeture du cinéma Luminor

 

 

Cinéma Luminor Hôtel de ville
20 rue du Temple, 75004 Paris
www.luminor-hoteldeville.com

 

 

Photographie © Paris Lights Up

 

 

Laisser un commentaire