Budget participatif 2021 : l’appel à propositions est ouvert jusqu’au 28 février

Pour la septième édition de cette expérience menée depuis 2014, les Parisiennes et les Parisiens sont appelés à choisir quelques-uns des projets qui feront la ville de demain. Dans le cadre de cette première phase de dépôt, les propositions peuvent être transmises jusqu’à la fin du mois de février.

La participation au Budget participatif 2021 est ouverte à toutes les habitantes et tous les habitants de la capitale, sans condition d’âge ou de nationalité. Les propositions pourront relever de deux catégories : celles concernant « Tout Paris » et les projets à l’échelle de l’arrondissement. En passant à une soixantaine de projets lauréats contre près de 200 il y a deux ans, la municipalité souhaite « moins de quantitatif et plus de qualitatif ».

Mise en place de nouveaux équipements, amélioration d’infrastructures existantes, aménagement ou rénovation de bâtiments… c’est l’occasion pour les résidents d’émettre des propositions concrètes afin d’améliorer le quotidien de leur quartier. Les projets soumis par les Parisiennes et les Parisiens, à titre individuel ou collectif, auront à répondre à plusieurs critères. Ils doivent naturellement relever de l’intérêt général et « entrer dans le champ de compétence de la ville de Paris », mais aussi « représenter une dépense d’investissement (construction ou aménagement de bâtiments, travaux d’infrastructure…) et non de fonctionnement (dépenses de personnel, prestations de services…) ».

D’après les équipes responsables de cette initiative au sein de la municipalité, « la première évolution notable est l’ambition d’inscrire le Budget participatif au sein d’un dispositif plus global, et d’en articuler la mise en œuvre avec le dispositif « Embellir votre quartier ». Une partie des projets déposés seront redirigés vers cette démarche pour une meilleure coordination des chantiers sur l’espace public. »

Après des critiques légitimes quant à la multiplication des projets et les difficultés grandissantes afin d’assurer leur suivi, l’édition 2021 du Budget participatif présentera d’autres différences de taille par rapport aux années précédentes. Les propositions ne pourront tout d’abord plus concerner des travaux sur l’espace public – élargissement de trottoirs, création de pistes cyclables, ou piétonisation de la voirie sont donc désormais exclus. En lieu et place d’une enveloppe générale, le budget comptera désormais un nombre de projets lauréats limité pour chaque arrondissement, « déterminés selon des critères démographiques avec une bonification ‘quartiers populaires' ».

En raison d’une réduction de 70% du nombre total de projets qui pourront être validés par les Parisiennes et les Parisiens, chacun des arrondissements comptera désormais entre deux et cinq lauréats. Ainsi, à travers l’est parisien :
– Quatre projets seront retenus dans l’ensemble du 10ème arrondissement (contre 8 parmi 18 propositions en 2019).
– Quatre projets seront retenus dans l’ensemble du 11ème arrondissement (contre 16 parmi 20 propositions en 2019).
– Quatre projets seront retenus dans l’ensemble du 12ème arrondissement (contre 7 parmi 23 propositions en 2019).
– Cinq projets seront retenus dans l’ensemble du 19ème arrondissement (contre 13 parmi 28 propositions en 2019), dont deux situés dans les quartiers prioritaires.
– Cinq projets seront retenus dans l’ensemble du 20ème arrondissement (contre 14 parmi 22 propositions en 2019), dont deux situés dans les quartiers prioritaires.
Les Maisons de la vie associative et citoyenne, ainsi que plusieurs associations, seront chargées d’accompagner les porteurs de projets qui le souhaitent.

Conséquence logique de ce choix plus limité, les projets pourront bénéficier d’un budget plus conséquent – jusqu’à 2 millions d’euros pour chacun des 57 projets d’arrondissement lauréats ! Comme lors des années précédentes, il sera proposé aux porteurs de projets « similaires ou complémentaires de se rencontrer et d’en construire un en commun ». Par ailleurs, des « ateliers d’acceptabilité » pourront être mis en place afin de « renforcer l’adhésion au projet en suscitant la discussion avec d’autres habitants du quartier ».

Les modalités de vote feront également fait l’objet de quelques ajustements. D’après la municipalité, la nouvelle méthode « s’inspirera du jugement majoritaire, permettant ainsi aux Parisiennes et aux Parisiens de fournir un avis plus qualitatif sur les projets mis au vote, en y attribuant par exemple une note ou une appréciation ». La procédure devrait notamment être plus transparente que lors des précédentes éditions.

Les votes s’effectueront par voie électronique sur le site du Budget participatif, ou par bulletin papier dans l’une des 200 urnes réparties à travers la capitale. Après une instruction technique des projets entre mars et juillet « pour en garantir la recevabilité », puis un passage en commission de sélection, la phase de vote débutera à l’automne 2021 pour une durée de trois semaines. Lors de la dernière édition, en 2019, 231 000 personnes avaient pris part au vote.

.

Dépôt des propositions jusqu’au 28 février à 20h
budgetparticipatif.paris.fr

.

.

Photographie d’illustration : Équipements sportifs extérieurs de la Grange aux Belles, Paris 10°. Rénovation votée dans le cadre du Budget participatif 2017.
© Ville de Paris

.

Laisser un commentaire