Mon Petit 20e ouvre une boutique éphémère dédiée à la création locale

Installé dans la boutique de la MJC Les Hauts de Belleville jusqu’à la fin de l’année, le média consacré au 20e arrondissement invite cinq créatrices du quartier pour proposer vêtements vintage, bijoux, photographies, et autres trouvailles locales.

Souhaitant accompagner « un vrai retour au local, avec l’envie de faire vivre les petits commerces, de consommer ce qui est produit à proximité », le média indépendant Mon Petit 20e a tout récemment inauguré sa première adresse physique, à l’invitation de la MJC Les Hauts de Belleville. Cet espace hybride, pensé afin d’encourager les « vraies rencontres », combine « boutique, atelier, média, co-working, et studio photo ».

Niché sur les hauteurs de l’arrondissement, entre les stations de métro Télégraphe et Saint-Fargeau, le local de la rue du Borrégo accueillera jusqu’à fin décembre plusieurs créatrices et créateurs du quartier. À l’heure actuelle, on peut d’ores et déjà y trouver :
– les bijoux made in 20e de Dimanche Matin et de l’Atelier des Perruches
– les créations florales de Ma Fleurs Vagabondes
– les pépites vintage chinées par Lana Brocante
– les clichés et les séances photos de Gaëlle Guse
– les tasses et les tote-bags Mon Petit 20e

« Le lieu accueillera également des ateliers DIY, des événements… On réfléchit à un marché de Noël, qui pourrait s’ouvrir à d’autres créatrices et créateurs locaux », indique l’équipe de Mon Petit 20e. « On est ouvert à vos idées et à vos propositions pour en faire, le temps de quelques mois, un lieu de vie, ouvert sur le quartier » : les demandes et autres suggestions peuvent être transmises aux animatrices de la boutique à l’adresse monpetit20e@gmail.com.

 

En savoir plus avec l’article de Mon Petit 20e

 

 

Boutique Mon Petit 20e
43 rue du Borrégo, 75020 Paris
monpetit20e.com

 

Mercredi à vendredi : 15h-19h – Samedi : 14h-19h
(Horaires pouvant varier légèrement – précisions sur Instagram dans la story à la une « Petite Boutique »)

 

 

Photographies © Gaëlle Guse

 

 

Laisser un commentaire