Trois élèves blessés dans l’effondrement d’une passerelle au lycée Saint-Lambert (XIXème)

Dans la matinée du vendredi 18 septembre, la chute accidentelle d’un « pallier métallique » au lycée technique régional Saint-Lambert a blessé trois élèves de l’établissement. Malgré leur construction récente, des alertes avaient été lancées à plusieurs reprises concernant l’état inquiétant des nouvelles installations.

D’après les informations du journal Le Parisien, la « grille d’un escalier » aurait cédé sous les pas d’un lycéen pour ensuite s’effondrer sur deux de ses camarades. Le syndicat du second degré SNES-Paris confirme que « plusieurs élèves ont dû être évacués » de l’établissement de la rue Clavel (XIXème arrondissement), sur les hauteurs de Belleville. Des véhicules de secours étaient stationnés devant le lycée à la mi-journée.

.

.

Le SNES-Paris rappelle les nombreux dysfonctionnements et constats de « malfaçons » qui avaient accompagnés l’ouverture des nouveaux locaux de l’établissement en 2018 : « platelage du bois dans la cour défaillant et glissant, murs et plafonds non fixés, portes coupe-feu défaillantes… »

Une situation d’autant plus déplorable du fait que « les enseignants du lycée Saint-Lambert, en raison de leurs qualifications, ont une expertise dans l’ingénierie ». Cet établissement public prépare en effet ses élèves aux métiers du bâtiment et des travaux publics…

Les élèves du lycée Saint-Lambert se sont largement mobilisés dans le cadre des mouvements sociaux et étudiants depuis l’hiver 2018 — l’établissement de « 350 élèves, étudiants et apprentis » a été bloqué à plusieurs reprises, avec interventions et évacuations policières à la clé.

À l’occasion de ces mobilisations, les lycéens de Saint-Lambert ont régulièrement dénoncé le délabrement de certaines installations de l’établissement : finitions discutables, surfaces jugées dangereuses, voire « eau non-potable » dans certains vestiaires et toilettes. De toute évidence, les alertes répétées du corps enseignant et des lycéens n’ont pas été entendues.

D’après le SNES-Paris, « extrêmement choqués et en colère, les personnels ont exercé leur droit de retrait ». Une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités de l’accident. Celles de la région Île-de-France, collectivité de tutelle des lycées franciliens, sont déjà pointées du doigt par certains élus parisiens.

.

Note : notre article mentionnait initialement la « rénovation » du lycée. Pour être plus précis, l’établissement créé en 1947 a déménagé de ses locaux historiques de la rue Saint-Lambert (XVème arrondissement) pour rejoindre ses nouvelles installations de la rue Clavel en 2018.

.

Lycée technique régional du bâtiment et des travaux publics Saint-Lambert – Rue Clavel (XIXème arrondissement)
© Paris Lights Up

Laisser un commentaire