Juillet 2020 : 11 expos pour fêter le retour de la culture dans l’est parisien

L’été est enfin là, et on vous propose d’en profiter pleinement avec quelques idées d’excursions culturelles à travers l’est parisien. Des ruelles du Marais aux rives du canal de l’Ourcq en passant par les hauteurs de Belleville, laissez-vous guider avec notre sélection artistique du mois !

 

 

 

Ernest Breleur – « Big Bang Boom! A Cosmic Poetry »

Jusqu’au 18 juillet

Ernest Breleur Maelle Galerie - Copie
Sans titre, série « L’origine du monde » – Œuvre présentée dans l’exposition « Big Bang Boom! A Cosmic Poetry » à la Maëlle Galerie © Ernest Breleur – Photographie : Jean-Luc de Laguarigue

Aux abords du boulevard de Belleville, la Maëlle Galerie présente une sélection d’œuvres issues de l’atelier de l’artistique martiniquais Ernest Breleur. De retour au dessin depuis 2013 et les séries « L’origine du monde » et « L’énigme du désir »,  ce créateur singulier, « qui depuis toujours questionnait la mort, a renversé le prisme et questionne aujourd’hui le vivant ».

L’exposition « Big Bang Boom! A Cosmic Poetry » réunit sept dessins et quatre sculptures, évoquant tour à tour « la notion du désir, du féminin et du cosmique ». Pour le commissaire et critique d’art Chris Cyrille, ce cosmos est dans le travail de Breleur le « point de décollage où le rêve se projette jusque dans l’Espace, rêvant de futurismes, dépassant la question du possible au risque de ne jamais atterrir si ce n’est dans une autre planète ».

Mercredi à samedi : 12h-18h – Entrée libre

Maëlle Galerie
3 Rue Ramponeau, 75020 Paris
+33 (0)6 14 80 42 00
www.maellegalerie.com

 

 

Miriam Cahn – « notre sud »

Jusqu’au 25 juillet

Miriam Cahn - Copie
was mich anschaut, 26.3.94 – Photo François Doury – Œuvre extraite de l’exposition « notre sud » à la Galerie Jocelyn Wolff © Miriam Cahn

La galerie Jocelyn Wolff nous propose un autre rendez-vous au cœur du quartier de Belleville, pour admirer une sélection d’œuvres de l’artiste contemporaine suisse Miriam Cahn. L’exposition « notre sud » est l’occasion de découvrir le travail aussi coloré que politique de cette inclassable créatrice.

Les visiteurs ne manqueront pas d’être intrigués par ses énigmatiques portraits hermaphrodites, qui semblent tantôt échanger des regards, tantôt contempler leurs semblables d’un mur à l’autre de la galerie. Ces œuvres intemporelles, oscillant entre mouvements furtifs et immobilité sculpturale, témoignent de la démarche artistique caractéristique de l’artiste bâloise.

Mercredi à samedi : 12h-18h – Entrée libre

Galerie Jocelyn Wolff
78 rue Julien Lacroix, 75020 Paris
+33 (0)1 42 03 05 65
galeriewolff.com

 

 

Karishma D’Souza – « Invocation »

Jusqu’au 11 juillet

Karishma DSouza Skowhegan
Skowhegan, 2018 – Œuvre extraite de l’exposition « Invocation » à la Galerie Xippas © Karishma D’Souza – Courtesy Galerie Xippas

Dans le Marais, la galerie Xippas présente les œuvres de la peintre Karishma D’Souza, originaire de Goa. À l’aide de palettes de couleurs toujours inspirées, l’artiste nous propose une véritable « conversation silencieuse » dans laquelle ses toiles s’appréhendent « comme des récits ».

« Derrière les signes et les symboles, comme derrière des rideaux, se cachent des histoires, qui doivent être dépliées avec soin, forme par forme, sens après sens. » Dans « Invocation », la jeune peintre évoque également la situation politique et sociale souvent difficile de son pays en s’inspirant notamment de la littérature Dalit, celle des « Intouchables », selon laquelle l’art « devrait être engagée politiquement et encourager l’action ».

Mardi à vendredi : 10h-13h & 14h-19h – Samedi : 10h-19h – Entrée libre

Galerie Xippas
108 Rue Vieille du Temple, 75004 Paris
+33 (0)1 40 27 05 55
www.xippas.com

 

 

Eliza Douglas – « Lord of the Fucking Wasteland »

Jusqu’au 30 juillet

Eliza Douglas Air de Paris Triple - Copie
Trois œuvres extraites de l’exposition « Lord of the Fucking Wasteland » à la galerie Air de Paris © Eliza Douglas – Air de Paris

Artiste yew-yorkaise aujourd’hui active en Europe, Eliza Douglas démontre toute la singularité de son talent avec l’exposition « Lord of the Fucking Wasteland », ode à l’étrange et à la pop culture. Cette série d’une douzaine tableaux à l’huile est basée sur des photographies des T-shirts de l’artiste elle-même, comme pliés à la hâte pour retrouver un format rectangulaire et ainsi « correspondre au ratio photographique traditionnel ». Groupes de métal, références à l’anime : ses personnages semblent vouloir s’extraire du cadre dans lequel ils sont confinés, dans une explosion de couleurs aux surprenants détails.

L’artiste a déjà eu l’opportunité d’exposer dans des institutions telles que le Jewish Museum de New York et le Schinkel Pavillon de Berlin. Eliza Douglas a aussi travaillé aux côtés de la plasticienne allemande Anne Imhof, faisant des apparitions à la Tate Modern ou co-écrivant avec elle la bande son de Faust, performance qui valut au pavillon allemand de remporter le Lion d’Or de la Biennale de Venise.

Mercredi à samedi : 14h-19h – Entrée libre

Air de Paris
43 Rue de la Commune de Paris, 93230 Romainville
+33 (0)1 44 23 02 77
www.airdeparis.com

 

 

Exposition Collective – « BAN Vol. 2 »

Jusqu’au 16 août

BAN Magasins Généraux - Copie

Présentée pour la première fois l’an dernier aux ateliers de L’Orfèvrerie à Saint-Denis, l’exposition « BAN » fait son grand retour cet été aux portes de Paris ! L’événement s’installe jusqu’au 16 août aux Magasins généraux de Pantin, en partenariat avec de jeunes licenciés du Red Star, club emblématique du football populaire de la région parisienne.

Cette édition estivale nous propose une « réflexion singulière » sur « ce qu’est être au ban, à part, à côté d’un monde, à côté des autres ». Parmi les artistes invités aux côtés des jeunes du Red Star Lab, on retrouve onze photographes dont les travaux s’inspirent de l’urbanisme et du quotidien des résidents de la région parisienne : Tabatini/Alcaide, Louisa Ben, Marvin Bonheur, Lucien Courtine, Léo D’Oriano, Aurélien Gillier, Valérie Kaczynski, Antoine Massari, Anton Renborg, Henrike Stahl, et Adrien Vautier.

Samedi & dimanche : 14h-20h – Entrée libre

Magasins généraux
1 Rue de l’Ancien Canal, 93500 Pantin
+33 (0)1 56 41 39 38
magasinsgeneraux.com

 

 

Exposition Collective – « Bêtes de Scène à Paris »

Jusqu’au 12 juillet

Dionysis Kavallieratos
Kavalieratos Dionisis – Duck , 2016, Collection Fondation Villa Datris, photo: © Bertrand Hugues

À travers l’exposition « Bêtes de Scène (à Paris) – Les animaux dans la sculpture contemporaine », la Fondation Villa Datris permet au public parisien de découvrir à son tour les œuvres surprenantes qui ont rassemblé près de 50 000 visiteurs l’an dernier dans son fief du Luberon.

Une soixantaine de pièces ont été réunies pour l’occasion à l’Espace Monte Cristo, à deux pas du Père Lachaise. Le règne animal y est mis à l’honneur à travers les sculptures de 29 artistes français et internationaux, questionnant tour à tour notre rapport à la faune et à notre environnement. Parmi ces grands noms de l’art contemporain qui font vivre les collections de la Villa Datris, on retrouve ainsi Rina Banerjee, Katia Bourdarel, César, Kate MccGwire, ou encore Evert Lindfors.

Mercredi à dimanche : 11h-18h30 – Entrée libre

Fondation Villa Datris – Espace Monte Cristo
9 rue Monte Cristo, 75020 Paris
+33 (0)1 48 17 60 60
fondationvilladatris.fr

 

 

Exposition Collective – « Rêves »

Jusqu’au 23 septembre

Header Exposition Rêves Slow Galerie - Copie
Œuvres exposées à la Slow Galerie dans le cadre de l’exposition « Rêves » – 1) Gwangali Beach © Seula Yi 2) La fête et le réverbère © Vincent Macquart – 3) Swing Out © Jessica Das

Parmi les expositions à ne pas manquer cet été, on vous conseille de faire un tour du côté de la Slow Galerie ! En partageant « les rêves de 61 artistes confinés », son rendez-vous estival apporte un regard rafraîchissant sur l’étrange réalité dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Parmi les créations de ces jeunes artistes parisiens et internationaux, on retrouvera des œuvres de Sabrina Chess, Alexandre Clérisse, Camille de Cussac, Jessica Das, Groduk & Boucar, Marie Guillard,  Kristelle Rodeia, Pierre-Emmanuel Lyet, Vincent Macquart, Jean Mallard, Clémence Trossevin et Seula Yi.

Les soixante pièces réunies ont toutes été réalisées dans un format A3 unique autour de la thématique de la rêverie, fil rouge de cette exposition ; « dessiner une chose qui nous manque, c’est un peu la retrouver ». La « mosaïque de rêves » composée par la Slow Galerie est une belle illustration de la versatilité de son catalogue : les visiteurs pourront ainsi y découvrir eau-fortes, gravures sur bois, gouaches, sérigraphies, tirages à encres pigmentaires, risographies et broderie.

Mardi à samedi : 14h30-18h30 – Entrée libre

Slow Galerie
5 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris
+33 (0)1 43 55 44 68
www.slowgalerie.com

 

 

Festival de la Jeune Photographie Européenne – “Circulation(s)”

Jusqu’au 9 août

Marwan Bassiouni Festival Circulations - Copie
Œuvres extraites de la série ‘New Dutch Views’ présentées au festival Circulation(s) © Marwan Bassiouni

Cet été, le Centquatre accueille le festival Circulation(s) dédié aux travaux de la nouvelle génération de la photographie européenne ; cette dixième édition anniversaire fait enfin son retour après avoir été repoussée de quelques mois pour raisons de confinement. Les clichés d’une cinquantaine d’artistes de seize nationalités seront rassemblés jusqu’au 9 août prochain sous les voûtes du centre culturel parisien.

En ce qui concerne le focus international de cette nouvelle édition, lors de laquelle les visiteurs retrouveront près de 300 œuvres, Circulation(s) met cette année en avant quatre jeunes photographes biélorusses « dans une volonté d’explorer et de mettre en lumière les scènes émergentes européennes encore confidentielles ». De nombreux événements et activités se déroulent en parallèle du festival : lecture de portfolios, ateliers artistiques, et même studios de photo éphémères jusqu’au 19 juillet — l’occasion de repartir de l’exposition avec un tirage unique en souvenir !

Mercredi à samedi : 14h-19h – Plein tarif : 6€ – Tarifs Réduits : 4€/Gratuit

Le Centquatre
5 Rue Curial, 75019 Paris
+33 (0)1 53 35 50 01
www.104.fr
www.festival-circulations.com

 

 

Gangao Lang – « Second Self-Introduction »

Jusqu’au 30 août

Gangao Lang
Sans titre, 2019 – Œuvres extraite de l’exposition « Second Self-Introduction » à la Maison européenne de la photographie © Gangao Lang

Lauréate 2019 du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents, la photographe chinoise Gangao Lang expose une série de ses portraits au Studio de la Maison Européenne de la Photographie, espace dédié aux artistes émergents. Originaire de la province de Henan, l’artiste étudie au Shanghai Institute of Visual Arts.

Les œuvres réunies dans l’exposition Second Self-Introduction font appel au numérique pour un résultat envoûtant, dans lequel la technique photographique multiplie les clins d’œil poétiques à l’art contemporain. En mettant à distance « une conception de la photographie comme trace objective » à travers cette série de portraits de l’une de ses amies, Gangao Lang déclenche « un trouble insaisissable permettant d’intensifier la dimension sensible du réel. »

Mercredi & Vendredi : 11h-20h – Jeudi : 11h-22h – Samedi & Dimanche : 10h-20h

Plein tarif : 10€ – Tarif réduit : 6€/Gratuit

Maison Européenne de la Photographie
5/7 Rue de Fourcy, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 75 00
www.mep-fr.org

 

 

« Plaine d’Artistes » à la Villette

Jusqu’au 23 août

Jisoo Yoo - Copie
L’artiste Jisoo Yoo dans son installation « Ma chambre ressemble au mensonge », présente à Plaine d’Artistes © Jisoo Yoo – Photographie © Gabriella Benkõ

La Villette rouvre à son tour ses pelouses et folies avec « Plaines d’Artistes » une programmation estivale gratuite rassemblant une cinquantaine de créatrices et créateurs. Performances en public restreint, expositions et cinéma en plein air, ou déambulations artistiques dans d’étonnants jardins : le parc culturel du XIXème arrondissement s’anime de nouveau !

Les visiteurs retrouveront quelques créatrices et créateurs habitués de la programmation de la Villette, parmi lesquels Mourad Merzouki (danse hip hop — du 7 au 2 juillet), Angelin Preljocaj (danse contemporaine — du 14 au 19 juillet), et Jisoo Yoo (performances et installations artistiques — du 21 au 26 juillet). L’incontournable cinéma en plein air fera quant à lui son retour du 22 juillet au 23 août avec une programmation autour du thème « Grandeur nature ».

Accès au parc : Tous les jours – 6h-1h – Entrée libre
Performances et expositions : voir le calendrier

La Villette
Parc et Grande Halle de la Villette, 75019 Paris
lavillette.com

 

 

Ludovic Vernhet – « Dessine-moi un mouton »

Jusqu’au 22 août

Ludovic Vernhet - Copie
30 avril 2020 – Œuvre présentée dans l’exposition « Dessine-moi un mouton » à la galerie Danysz © Ludovic Vernhet

Les amateurs de street art de la capitale ne manqueront pas de reconnaître le style de Ludovic Vernhet, dont les collages muraux en contrastes de noir et de blanc s’agrémentent immanquablement de touches vertes acidulées. L’artiste a réalisé cette série inédite de douze œuvres sur papier pendant le confinement ; on y retrouve d’ailleurs plusieurs échos à l’actualité récente.

Aux yeux de Ludovic Vernhet, « la quête du mouton du Petit Prince illustre le rapport si particulier qui existe entre la perception du spectateur et l’intention initiale de celui qui conçoit l’image et tient le crayon ». L’artiste a en effet troqué le collage pour la mine pour nous livrer cette série plus personnelle, des formats carrés évoquant tour à tour la prise de conscience écologique et les contradictions de nos sociétés.

Mardi à samedi : 11h-19h – Entrée libre

Galerie Danysz
78 rue Amelot, 75011 Paris
+33 (0)1 45 83 38 51
magdagallery.com

 

 

Illustrations en tête d’article : œuvres exposées à la Slow Galerie dans le cadre de l’exposition « Rêves »
1) Gwangali Beach © Seula Yi – Présentation
2) La fête et le réverbère © Vincent Macquart – Présentation
3) Swing Out © Jessica Das – Présentation

Laisser un commentaire