Les principales annonces du plan d’Anne Hidalgo pour le déconfinement dans la capitale

Dans un entretien au Journal du dimanche, la maire de Paris a listé les mesures qui s’imposent selon elle pour accompagner la fin du confinement et lutter contre la propagation du virus dans la capitale.

D’après Anne Hidalgo, la mise à disposition de masques et la multiplication des tests sont aujourd’hui les sujets prioritaires de l’équipe municipale. « À la mi-mai, tous les Parisiens pourront être équipés » de ces masques « en tissu, homologués, lavables, que nous distribuerons gratuitement, » annonce la maire de Paris.

Parmi les 2,2 millions d’unités prévues, 500 000 seront disponibles dès la fin du mois d’avril dans les pharmacies. Ils seront dans un premier temps réservés aux « plus de 70 ans, personnes atteintes de maladie chronique et femmes enceintes. » Objectif affiché : garantir le port du masque par le plus grand nombre, notamment dans les transports en commun – où Anne Hidalgo estime même qu’il devrait être obligatoire.

Concernant les tests, la maire de Paris appelle à « tester en priorité celles et ceux qui sont amenés à être en contact avec le public ». Des sites de dépistage ambulatoires sont aujourd’hui opérés par l’AP-HP dans les hôpitaux Avicenne, Bicêtre, Cochin, et Henri-Mondor. Autre initiative à noter : l’ouverture par la Fondation Adolphe de Rotschild d’un centre de consultation Covid pour les personnes n’ayant pas de médecin traitant.

Anne Hidalgo promet également « un dépistage systématique pour les personnels et résidents des Ehpad parisiens » en lien avec l’Agence régionale de santé. Enfin, la ville et les hôpitaux parisiens s’apprêtent à lancer « une opération appelée Covisan » afin d’accueillir pour deux semaines dans des chambres d’hôtels de la capitale des personnes contaminées par le virus et ne pouvant pas s’isoler dans les conditions sanitaires recommandées. Les patients concernés par ce dispositif pilote ne nécessitent pas d’hospitalisation, mais ils bénéficieront d’un suivi médical.

D’après la maire de Paris, la généralisation du télétravail doit être étendue après l’échéance du 11 mai fixée par l’exécutif. Elle prévient ainsi que « si tous les usagers du métro retournent au travail mi-mai, l’épidémie risque de repartir de plus belle. » Parmi les pistes envisagées pour éviter des rames bondées, Anne Hidalgo évoque notamment la mise en place de pistes cyclables temporaires reprenant les itinéraires les plus empruntées, citant nommément les « lignes 1, 4 et 13 » du métro parisien.

Prônant une reprise progressive dans les établissements scolaires, elle estime nécessaire de faire « revenir en priorité » les élèves décrocheurs, dans une situation de grande précarité, de handicap, et les enfants des salariés « indispensables au redémarrage de la machine économique et des services publics essentiels. » Plusieurs dispositifs d’accueil sont d’ores et déjà proposés à ces familles.

La maire de Paris rappelle en tout cas « qu’il va falloir vivre avec ce virus, avec des gestes barrière, avec un certain nombre de règles qu’il va falloir garder dans notre vie sociale et économique. » Le confinement devrait ainsi s’accompagner d’une mise à disposition gratuite de gel hydro-alcoolique « dans les lieux publics, les stades, les piscines, les écoles et les crèches ». Des dispositifs qui pourraient être étendus avec « des distributeurs dans les rues, sur les abribus, les kiosques… » Et jusque dans les bouches de métro, précise Anne Hidalgo en évoquant les échanges en cours avec la RATP.

One thought on “Les principales annonces du plan d’Anne Hidalgo pour le déconfinement dans la capitale”

  1. SUPER ! UN ECLAT DE SOLEIL EN CES TEMPS DE CONFINEMENT. BRAVO POUR LE COUPLE DE CYGNES – BIENVENUE ET LONGUE VIE AUX NOUVEAUX PETITS PARISIENS NES SUR LE RADEAU DU BONHEUR.

    LA NATURE REPREND SES DROITS, SACHONS L’ AIMER ET LA PRESERVER. C’EST UN SIGNE…

Laisser un commentaire