Mars 2020 : notre sélection 100% féminine d’expos à découvrir dans l’Est parisien

C’est bientôt le 8 mars et pour l’occasion, on vous présente ce mois-ci une sélection artistique entièrement au féminin. Autre excellente nouvelle pour les amateurs de culture au budget limité : la plupart de ces expositions sont gratuites !

 

 

 

 

Virginie Bécourt & Ji-Yun – « Anatomies »

Jusqu’au 28 mars

JiYun - Copie
Brise-Lames Rouge, 2015 – Oeuvre extraite de l’exposition « Anatomies » à la Galerie DerniersJours © Ji-Yun

Au cœur du quartier Saint-Blaise, la Galerie DerniersJours accueille une exposition miroir rassemblant deux des artistes qu’elle représente. La thématique du corps agit comme trait d’union entre les créations textiles de Virginie Bécourt et les œuvres surprenantes de Ji-Yun, inspirées par la peinture traditionnelle coréenne : « chairs, muscles, os, ligaments et organes deviennent la toile de fond de leurs œuvres. »

Une visite reste l’occasion parfaite pour découvrir les « introspections et exutoires » de ces deux créatrices au style unique, et pourquoi pas d’en profiter pour une promenade hivernale dans les alentours, à travers l’ancien village de Charonne.

Mercredi à vendredi : 16h-19h – Samedi : 14h-19h

Galerie DerniersJours
5 Rue Saint-Blaise, 75020 Paris
+33 (0)6 85 07 63 32
derniersjours.com

 

 

Karishma D’Souza – « Invocation »

Jusqu’au 11 avril

Karishma DSouza Skowhegan
Skowhegan, 2018 – Œuvre extraite de l’exposition « Invocation » à la Galerie Xippas © Karishma D’Souza – Courtesy Galerie Xippas

Dans le Marais, la galerie Xippas présente ce mois-ci les œuvres de la peintre indienne Karishma D’Souza, originaire de Goa. À l’aide de palettes de couleurs toujours inspirées, l’artiste nous propose une véritable « conversation silencieuse », dans laquelle les toiles s’appréhendent « comme des récits ».

« Derrière les signes et les symboles, comme derrière des rideaux, se cachent des histoires, qui doivent être dépliées avec soin, forme par forme, sens après sens. » Dans Invocation, la jeune peintre évoque également la situation politique et sociale souvent difficile de son pays en s’inspirant notamment de la littérature Dalit, celle des « Intouchables », selon laquelle l’art « devrait être engagée politiquement et encourager l’action. »

Mardi à vendredi : 10h13h & 14h-19h – Samedi : 10h-19h

Galerie Xippas
108 Rue Vieille du Temple, 75004 Paris
+33 (0)1 40 27 05 55
www.xippas.com

 

 

Sylvie Fleury – « She-Devils on Wheels »

Jusqu’au 22 mai

Sylvie Fleury She Devils on Wheels
Œuvres extraite de l’exposition « She-Devils on Wheels » à la Galerie Thaddaeus Ropac © Sylvie Fleury

À deux pas de l’adresse précédente, la galerie Thaddaeus Ropac célèbre 20 ans de collaboration avec Sylvie Fleury. Cette exposition anniversaire reprend le nom du club exclusivement féminin fondé par l’artiste suisse dans les années 1990, rassemblant des passionnées de « customisation de voitures américaines » et de l’univers automobile au sens large.

À travers cette série d’œuvres, la créatrice multiplie les interventions d’éléments liés à la symbolique féminine pour venir « domin[er] un espace habituellement lié à l’imaginaire masculin. » Entre clichés Polaroid, évocations des sixties, et références au film noir, Sylvie Fleury nous transporte un instant dans un surprenant garage aux accents vintage mais aux thématiques toujours bien actuelles.

Mardi à samedi : 10h-19h

Galerie Thaddaeus Ropac
7 Rue Debelleyme, 75003 Paris
+33 (0)1 42 72 99 00
www.ropac.net

 

 

Lola Gonzàlez – « Si tu disais »

Jusqu’au 7 mars

lgonzalez_web - Copie
Œuvre extraite de l’exposition « Si tu disais » à la galerie Marcelle Alix © Lola Gonzàlez

Jeune vidéaste au parcours déjà accompli, Lola Gonzàlez présente une sélection de ses derniers films jusqu’au 7 mars prochain à la galerie Marcelle Alix, sur les hauteurs de Belleville. On y retrouvera des « amitiés nouvelles et anciennes, sa capacité de connecter entre elles des personnes rencontrées […], une manière de regarder ensemble le paysage et de l’habiter sans peur. »

Diplômée des Beaux-Arts de Lyon, l’artiste a été rapidement reconnue pour la « proximité viscérale » de son approche cinématographique. Elle fut notamment pensionnaire de la Villa Medicis en 2018-2019, après des présentations et performances remarquées au Plateau FRAC Île-de-France, au Palais de Tokyo, et une rétrospective au Crédac d’Ivry-sur-Seine.

Mardi à samedi : 11h-19h

Galerie Marcelle Alix
4 Rue Jouye-Rouve, 75020 Paris
+33 (0)9 50 04 16 80
www.marcellealix.com

 

 

Gangao Lang – « Second Self-Introduction »

Jusqu’au 19 avril

Gangao Lang
Sans titre, 2019 – Œuvres extraite de l’exposition « Second Self-Introduction » à la Maison européenne de la photographie © Gangao Lang

Lauréate 2019 du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents, la photographe chinoise Gangao Lang expose une série de ses portraits au Studio de la Maison Européenne de la Photographie, espace dédié aux artistes émergents. Originaire de la province de Henan, l’artiste étudie au Shanghai Institute of Visual Arts.

Les œuvres réunies dans l’exposition Second Self-Introduction font appel au numérique pour un résultat envoûtant, dans lequel la technique photographique multiplie les clins d’œil poétiques à l’art contemporain. En mettant à distance « une conception de la photographie comme trace objective » à travers cette série de portraits de l’une de ses amies, Gangao Lang déclenche « un trouble insaisissable permettant d’intensifier la dimension sensible du réel. »

Mercredi & Vendredi : 11h-20h – Jeudi : 11h-22h – Samedi & Dimanche : 10h-20h

Plein tarif : 10€ – Tarif réduit : 6€/Gratuit

Maison Européenne de la Photographie
5/7 Rue de Fourcy, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 75 00
www.mep-fr.org

 

 

Anabela Pinto – « Precious Things »

Jusqu’au 28 mars

From Precious Things © Anabela Pinto - Header
Sea of Possibilities – Œuvre extraite de l’exposition « Precious Things » à la Galerie Intervalle © Anabela Pinto

Autre excellente raison de parcourir la pente pavée de la rue Jouye-Rouve ce mois-ci, l’exposition de la photographe portugaise Anabela Pinto mettant en scène sa superbe série « Precious Things », une « réflexion sur les contours du désir matérialiste et sur sa relation avec la recherche du bonheur ». Étudiante au Royal College of Art de Londres, l’artiste est également lauréate du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents.

Dans sa dernière série illustrant l’emprise esthétique de la technologie dans notre vie quotidienne, « l’électronique domestique devient le sujet principal des récits ouverts qui stimulent l’imagination du spectateur tout en parlant de proximité, de dépendance, de frustration et, finalement, de bonheur, qui sont intrinsèquement liés aux objets de désir, nos ‘choses précieuses’. »

Jeudi & Vendredi : 14h-19h – Samedi : 12h-19h

Galerie Intervalle
12 Rue Jouye-Rouve, 75020 Paris
+33 (0)1 43 15 94 58
www.galerie-intervalle.com

 

 

Sara Quijano – « Strangers »

Jusqu’au 18 mars

Sara Quijano 2
Œuvre extraite de l’exposition « Strangers » au Point Éphémère © Sara Quijano

Le Point Éphémère présente une sélection d’œuvres de Sara Quijano, illustratrice colombienne vivant aujourd’hui à Paris. Cette exposition est notamment l’occasion de célébrer sa belle mise en images du dernier vidéoclip du groupe Bob and the Apple.

Le trait épuré et sensible de l’artiste originaire de Medellín est particulièrement mis en valeur dans l’animation vidéo qui accompagne la musique, ainsi que dans les séries de planches d’illustrations et de « masques-grimaces » qui la complètent. L’entrée de l’exposition est gratuite : une belle occasion pour une pause culturelle avant de partager quelques verres au bord du Canal Saint-Martin !

Tous les jours : 13h-19h

Point Éphémère
200 Quai de Valmy, 75010 Paris
+33 (0)1 40 34 02 48
pointephemere.org

 

 

Yuan Jai – Exposition personnelle

Jusqu’au 27 Avril

Yuan Jai Charge 2012 - Copie
Charge, 2012 – Oeuvre extraite de l’exposition consacrée à Yuan Jai au Centre Pompidou © Yuan Jai

Si Christian Boltanski et Pierre Soulages apparaissent comme les stars incontestées de la saison sous les verrières du Centre Pompidou, il serait bien dommage de passer à côté des grands formats à l’encre sur soie de l’artiste chinoise Yuan Jai. Des animaux sauvages semblent surgir de ses oeuvres, alors qu’« éléments biographiques et motifs contemporains s’entremêlent de références à l’histoire de l’art occidental et chinois. »

Utilisant des couleurs obtenues à partir de pigments minéraux (azurite, vermillon, orpiment, malachite), les créations de Yuan Jai seront exposées au Niveau 5 du Centre Pompidou jusqu’au 27 avril prochain. Un bel écrin pour ces œuvres jubilatoires dont certaines ont fait le tour du monde, du Taipei Fine Arts Museum au Musée d’art moderne de la ville de Paris en passant par le San Francisco Museum of Modern Art.

Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€/Gratuit

Tous les jours (sauf mardi) : 11h-20h

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr

 

 

 

 

Illustration en tête d’article :
Electric Dreams – Œuvre extraite de l’exposition « Precious Things » à la Galerie Intervalle

© Anabela Pinto

3 thoughts on “Mars 2020 : notre sélection 100% féminine d’expos à découvrir dans l’Est parisien”

Laisser un commentaire