Juillet 2019 : 10 expositions à découvrir dans l’Est parisien

L’été bat son plein et les rues de la capitale commencent à se vider, mais ce n’est pas forcément le cas de ses grands musées. Et si on s’échappait des circuits touristiques pour une exploration artistique des quartiers de l’Est parisien, de Bastille à la Villette en passant par République ?

Photographie, illustrations, street art : leurs galeries nous réservent encore de belles découvertes en ce mois de juillet 2019 !

 

Jim Avignon – “Business As Unusual”

Jusqu’au 24 août

jim_bandeau
Œuvre extraite de l’exposition « Business As Unusual » à la Galerie Arts Factory © Jim Avignon

La galerie Arts Factory consacre ce mois-ci une exposition personnelle à l’artiste pluridisciplinaire Jim Avignon, grand nom de la scène street art berlinoise. Pour l’occasion, les quatre étages de la fabrique accueillent tout l’été les oeuvres acidulées de ce créateur prolifique, actif depuis près de 30 ans.

Faisant preuve d’un ton décalé et d’un humour grinçant malgré l’apparente bonhomie de ses peintures murales et autres installations, l’artiste a conservé sa vision critique des « outrances du capitalisme » et des hypocrisies du monde de l’art. Alors que de nombreuses grandes entreprises ont fait appel à ses services, Jim Avignon rappelle que “pour une peinture qu’un amateur m’achète 500 euros, je fais payer une société 15 000 euros pour la même oeuvre. Chacun paie selon ses moyens !“

Lundi à samedi : 12h30-19h30

Arts Factory
27 Rue de Charonne, 75011 Paris
+33 (0)6 22 85 35 86
www.artsfactory.net

 

 

Marinette Cueco – “Herbailles”

Jusqu’au 27 juillet

MarinetteCueco - Copie
Œuvres extraites de l’exposition « Herbailles » à la Galerie Univer © Marinette Cueco

Artiste du végétal et « tisseuse d’herbes » depuis les années 1960, Marinette Cueco est une artiste singulière vivant entre la capitale et les forêts de sa Corrèze natale, où se trouve aujourd’hui encore son atelier. La Galerie Univer présente ce mois-ci une sélection de ses œuvres illustrant tous ses talents d’herboriste – on y retrouve entre autres poireau, bourrache, consoude, rose, et rhubarbe.

Entrelacs, mosaïques, tapisseries : les compositions végétales de Marinette Cueco ont depuis longtemps la reconnaissance du monde de l’art contemporain, avec notamment une exposition au Musée d’art moderne de la ville de Paris dès 1986. Plus récemment, on notera sa contribution remarquée cette année parmi les œuvres présentées lors de la dernière édition d’Art Paris – Grand Palais.

Mercredi à samedi : 14h-19h

Galerie Univer
6 Cité de l’Ameublement, 75011 Paris
+33 (0)1 43 67 00 67
www.uni-ver.com

 

 

Exposition Collective – “Life On Mars”

Jusqu’au 31 août

LifeOnMars - Copie
The million year picnic – Œuvre extraite de l’exposition « Life On Mars » à la Slow Galerie © Virginie Morgand

Laboratoire d’expérimentation graphique plus fertile que jamais, la Slow Galerie présente cet été un éventail de ses illustratrices et illustrateurs de talent avec l’exposition collective « Life On Mars », pérégrination fantaisiste à la surface de la Planète Rouge.

Inspirés par les imaginaires de Ray Bradbury ou de David Bowie, dix artistes représentés par l’agence La Slow nous font partager jusqu’au 31 août leurs explorations martiennes, avec une trentaine d’œuvres signées Sabrina Chess, Camille de Cussac, Groduk & Boucar, Marie Guillard, Laura Junger, Jean Mallard, Virginie Morgand, Kristelle Rodeia, Clémence Thienpont, et Lili Wood.

Lundi à samedi : 12h30-19h30

Slow Galerie
5 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris
+33 (0)1 43 55 44 68
www.slowgalerie.com

 

 

Elliott Erwitt – « Round Trip > Paris New York »

Jusqu’au 27 juillet

ERE1966001W00028/08
Paris, France, 1966 – Oeuvre extraite de l’exposition Round Trip > Paris New York à la Polka Galerie © Elliott Erwitt

Elliott Erwitt explore depuis près de 70 ans ces terrains de jeux photographiques sans équivalents que sont New York et Paris ; s’il est né dans la seconde, c’est dans la mégalopole américaine que l’artiste a passé la plus grande partie de sa vie.

Scènes de rue nostalgiques, instantanés urbains et portraits amusés : avec ce « Roundtrip », le photographe nous entraîne dans un voyage transatlantique en noir et blanc qui n’est pas sans rappeler le travail des autres grands noms de la photographie qui, de Doisneau à Stettner, ont su capturer les âmes de ces deux villes uniques.

Mardi à samedi : 11h-19h

Polka Galerie
Cour de Venise – 12-14 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris
+33 (0)1 76 21 41 30
www.polkagalerie.com

 

 

Cao Fei – “HX”

Jusqu’au 26 août

CaoFei - Copie.jpg

Le Centre Pompidou présente jusqu’au 26 août une exposition personnelle de l’artiste chinoise Cao Fei, qui s’est faite connaître en développant un imaginaire coloré largement inspiré de la culture populaire – hip hop, jeux vidéo, cosplay, manga, etc.

Avec le projet « HX », l’artiste met en images le quartier qui accueille son atelier pékinois, installé dans un ancien cinéma de cet ancien hub industriel en pleine métamorphose. Pour cette première internationale de l’exposition de Cao Fei, la Galerie 4 du musée d’art moderne rassemble long métrage, vidéos, photographies, documents d’archive et installations.

Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€/Gratuit

Tous les jours (sauf mardi) : 11h-21h

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr

 

 

Festival de la Jeune Photographie Européenne – “Circulation(s)”

Jusqu’au 21 juillet

Hélène Bellenger - Copie
Sans titre (midnight blue), 2018 – Œuvre extraite de la série Right color (2018) © Hélène Bellenger

Sous la direction artistique du collectif The Red Eye et organisé par l’association Fetart, le Centquatre accueille cette année encore le festival Circulation(s) dédié aux travaux de la nouvelle génération de photographes européens. Pas moins d’une cinquantaine de séries d’œuvres seront ainsi rassemblées jusqu’au 21 juillet prochain sous les voûtes du centre culturel parisien.

Pour cette nouvelle édition, la saison culturelle France-Roumanie donne l’opportunité à Circulation(s) de mettre en avant les créations de galeries et photographes roumains. De nombreux événements et activités sont également prévus durant toute la durée du festival : visites guidées, lecture de portfolios, ateliers artistiques, conférences, et même un studio photo éphémère pour repartir avec un tirage unique.

Plein tarif : 6€ – Tarifs Réduits : 4€
Mercredi à samedi : 14h-19h

Le Centquatre
5 Rue Curial, 75019 Paris
+33 (0)1 53 35 50 01
www.104.fr

 

 

Alice Gauthier – “J’aimerais effacer tes bords”

Jusqu’au 20 juillet

Alice Gauthier - Copie - Copie
Œuvres extraites de l’exposition « J’aimerais effacer tes bords » à la H Gallery © Alice Gauthier

À deux pas de la Place de la République, la H Gallery présente ce mois-ci « J’aimerais effacer tes bords », une sélection d’œuvres oniriques de l’artiste parisienne Alice Gauthier. Ligne directrice de son travail,  « cette idée que pour atteindre l’âme d’une personne, il faudrait pouvoir traverser ses bords, sa peau, sa surface, dans un premier temps, qui pourraient être représentés graphiquement par une barrière ou une ligne en dessin. »

Éléments microscopiques, organismes, terre en coupe, corps humain : à travers ses peintures et dessins colorés, l’artiste nous entraîne dans un univers poétique où se succèdent des « formes organiques » pleines de mystère.

La H Gallery présente en parallèle l’exposition « Enfance en Eaux Troubles », dialogue entre cinq artistes (Corine Borgnet, Vincent Bousserez, Delphine Grenier, Bilal Hamdad et Fay Ku) explorant chacun à leur manière « ce continent d’innocence perdue qu’est l’enfance ».

Mardi à samedi : 14h-19h

H Gallery
90 Rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris
+33 (0)1 48 06 67 38
www.h-gallery.fr

 

 

Sylvain Gripoix – “Tout ce qui parade”

Jusqu’au 31 août

SylvainGripoix - Copie (2)
Paris, 2018 – Œuvre extraite de l’exposition « Tout ce qui Parade » au Pavillon Carré de Baudouin © Sylvain Gripoix

Le Pavillon Carré de Baudouin conclut cette belle saison dédiée à la photographie humaniste avec « Tout ce qui parade », chaleureuse exposition du photographe Sylvain Gripoix. Excellente nouvelle pour les amateurs d’art au budget limité, la visite reste gratuite !

Les séries d’œuvres rassemblées mettent avant tout à l’honneur le portrait, spécialité de l’artiste. Visages du peuple parisien et touristes de la rue de Rivoli, musiciens de jazz et fans de rock déchaînés : de salle en salle, on retrouve toute la vitalité de la capitale illustrée à travers une photographie sensible et colorée.

Mardi à samedi : 11h-18h

Pavillon Carré de Baudouin
121 Rue de Ménilmontant, 75020 Paris
+33 (0)1 58 53 55 40
https://www.pavilloncarredebaudouin.fr

 

 

Dora Maar – Rétrospective

Jusqu’au 29 juillet

DoraMAar - Copie.jpg

Photographe, peintre, intellectuelle et militante : Centre Pompidou rend un bel hommage au parcours de l’artiste Dora Maar avec cette riche rétrospective, la plus grande jamais organisée dans son pays natal.

Grâce à une coproduction avec le J. Paul Getty Museum Los Angeles et en collaboration avec la Tate Modern de Londres, le musée a pu rassembler pas moins de cinq cent œuvres et documents pour illustrer la carrière d’une artiste restée aussi moderne qu’insaisissable.

Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€/Gratuit

Tous les jours (sauf mardi) : 11h-21h – Jeudi : 11h-23h

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr

 

 

Rétrospective – “Electro – De Kraftwerk à Daft Punk”

Jusqu’au 11 août

© Conception graphique : Agnès Dahan Studio – Photo : Jacob Khrist
© Conception graphique : Agnès Dahan Studio – Photo : Jacob Khrist

À l’orée du Parc de la Villette, la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris présente jusqu’à cet été une grande rétrospective consacrée à l’histoire de la musique électronique. Mise en musique par Laurent Garnier et scénographiée par 1024 architecture, elle suit les évolutions de la culture électro à travers le monde, explorant tour à tour “son imaginaire, ses innovations, ses mythologies ainsi que ses correspondances avec les arts plastiques”.

L’exposition a bénéficié de nombreux prêts pour former un corpus inédit sur un tel sujet : instruments novateurs des années 1910 à nos jours, art contemporain, photographies, graphisme et BD, installations musicales et visuelles – dont une série de vidéos réalisées par les artistes de Kraftwerk, ainsi qu’une installation signée par les membres de l’incontournable duo Daft Punk.

Plein tarif : 11€ – Tarifs Réduits : 9€/6€/Gratuit
Mardi à jeudi : 14h-20h | Vendredi : 14h-22h | Samedi et dimanche : 12h-20h

Espace d’Exposition – Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
+33 (0)1 44 84 44 84
philharmoniedeparis.fr

 

 

 

Illustration en tête d’article : Paris, France, 1966 – Oeuvre extraite de l’exposition Round Trip > Paris New York à la Polka Galerie © Elliott Erwitt

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s