Juin 2019 : 10 expos à ne pas manquer dans l’Est parisien

Fête de la Musique, festivals We Love Green et Villette Sonique, Pride Month… les événements festifs se succèdent ce mois-ci à l’Est de Paris, et on en oublierait (presque) que la saison est toute aussi propice aux arts visuels. Preuve en images avec notre sélection d’expos à découvrir en juin 2019 !

 

 

 

Pierre Boucher, Jean Moral & André Steiner – « La Bascule du Regard »

Jusqu’au 15 juin

AndreSteiner - Copie
Étude de mains, c. 1934 – Courtesy Les Douches la Galerie, Paris N° Inv. AS1902022 © André Steiner

L’incontournable galerie Les Douches présente ce mois-ci les œuvres de trois pionniers de la photographie expérimentale des années 1920 : Pierre Boucher, Jean Moral, et André Steiner.

Inspirés par les évolutions – et les révolutions – de leur époque (électrification, essor des transports, mouvements artistiques et architecturaux tels que le Bauhaus), ces trois représentants de la Nouvelle Vision profitent alors de l’accessibilité grandissante de la photographie pour réinventer cet art encore jeune, jouant des formes, des contrastes et des techniques pour explorer des esthétiques résolument modernes.

Mercredi à samedi : 14h-19h

Les Douches La Galerie
5, rue Legouvé 75010 Paris
lesdoucheslagalerie.com

 

 

Cyrus Cornut – “Chongqing, sur les quatre rives du temps qui passe”

Jusqu’au 22 juin

©-Cyrus-Cornut-Fisheye-Gallery-Chongqing-2017-5-Presse-1024x819 - Copie
Mass housing. Banan District, Chongqing. China, December 2017. © Cyrus Cornut

Le spécialiste de la photographie urbaine Cyrus Cornut nous transporte au cœur de la République populaire de Chine, à travers les paysages sans cesse changeants de la mégalopole de Chongqing – 34 millions d’habitants, auxquels s’ajoutent 300 000 nouveaux arrivants chaque année.

De ses nouveaux quartiers à peine sortis de terre aux rives brumeuses du fleuve Yangzi Jiang, la nouvelle exposition présentée par la Fisheye Gallery témoigne de l’urbanisation effrénée de la région en amont du colossal Barrage des Trois-Gorges. Entre poésie et mystère, les compositions recherchées de l’artiste ne raviront pas seulement les passionnés d’architecture !

Mercredi à samedi : 14h-19h – Dimanche : 10h-16h

Fisheye Gallery
2 Rue de l’Hôpital Saint-Louis, 75010 Paris
+33 1 40 37 24 19
www.fisheyegallery.fr

 

 

Cao Fei – “HX”

Jusqu’au 26 août

CaoFei - Copie.jpg

Le Centre Pompidou présente jusqu’au 26 août une exposition personnelle de l’artiste chinoise Cao Fei, qui s’est faite connaître en développant un imaginaire coloré largement inspiré de la culture populaire – hip hop, jeux vidéo, cosplay, manga, etc.

Avec le projet « HX », l’artiste met en images le quartier qui accueille son atelier pékinois, installé dans un ancien cinéma de cet ancien hub industriel en pleine métamorphose. Pour cette première internationale de l’exposition de Cao Fei, la Galerie 4 du musée d’art moderne rassemble long métrage, vidéos, photographies, documents d’archive et installations.

Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€/Gratuit

Tous les jours (sauf mardi) : 11h-21h

Centre Pompidou

Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr

 

 

Festival de la Jeune Photographie Européenne – “Circulation(s)”

Jusqu’au 21 juillet

Hélène Bellenger - Copie
Sans titre (midnight blue), 2018 – Œuvre extraite de la série Right color (2018) © Hélène Bellenger

Sous la direction artistique du collectif The Red Eye et organisé par l’association Fetart, le Centquatre accueille cette année encore le festival Circulation(s) dédié aux travaux de la nouvelle génération de photographes européens. Pas moins d’une cinquantaine de séries d’œuvres seront ainsi rassemblées jusqu’au 21 juillet prochain sous les voûtes du centre culturel parisien.

Pour cette nouvelle édition, la saison culturelle France-Roumanie donne l’opportunité à Circulation(s) de mettre en avant les créations de galeries et photographes roumains. Durant toute la durée du festival, les visiteurs pourront également profiter de nombreux événements et activités : visites guidées, lecture de portfolios, ateliers artistiques, conférences, et même un studio photo éphémère pour repartir avec un tirage unique.

Plein tarif : 6€ – Tarifs Réduits : 4€
Mercredi à samedi : 14h-19h

Le Centquatre
5 Rue Curial, 75019 Paris
+33 (0)1 53 35 50 01
www.104.fr

 

 

Sylvain Gripoix – “Tout ce qui parade”

Jusqu’au 31 août

SylvainGripoix - Copie (2)
Paris, 2018 – Œuvre extraite de l’exposition « Tout ce qui Parade » au Pavillon Carré de Baudouin © Sylvain Gripoix

Le Pavillon Carré de Baudouin conclut cette belle saison dédiée à la photographie humaniste avec « Tout ce qui parade », chaleureuse exposition du photographe Sylvain Gripoix. Excellente nouvelle pour les amateurs d’art au budget limité, la visite reste gratuite !

Les séries d’œuvres rassemblées mettent avant tout à l’honneur le portrait, spécialité de l’artiste. Visages du peuple parisien et touristes de la rue de Rivoli, musiciens de jazz et fans de rock déchaînés : de salle en salle, on retrouve toute la vitalité de la capitale illustrée à travers une photographie sensible et colorée.

Mardi à samedi : 11h-18h

Pavillon Carré de Baudouin

121 Rue de Ménilmontant, 75020 Paris
+33 (0)1 58 53 55 40
https://www.pavilloncarredebaudouin.fr

 

 

Ara Güler – Rétrospective

Jusqu’au 15 juin

ARA GÜLER 15.tif
Des marins réparent leurs bateaux sur le quai, Karakoÿ, Turquie, 1956 © Ara Güler

Un an après sa disparition, la Polka Galerie présente une série d’œuvres emblématiques de l’artiste stambouliote Ara Güler. Cette rétrospective itinérante, qui vient tout juste de s’exposer à la Saatchi Gallery de Londres, a été conçue en partenariat avec le Musée Ara Güler inauguré en août 2018 à Istanbul, ville indissociable du photographe.

Des ruelles de la métropole turque aux paysages d’Anatolie, l’exposition retrace quelques-unes des nombreuses étapes de la carrière prolifique de l’artiste, ancien de l’agence Magnum reconnu par ses pairs comme l’une des grandes figures de la photographie du XXème siècle.

Mardi à samedi : 11h-19h

Polka Galerie
Cour de Venise – 12-14 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris
+33 (0)1 76 21 41 30
www.polkagalerie.com

 

 

Dora Maar – Rétrospective

Jusqu’au 29 juillet

DoraMAar - Copie.jpg

Photographe, peintre, intellectuelle et militante : le parcours de l’artiste Dora Maar est loin de se limiter à sa seule relation avec Pablo Picasso, et le Centre Pompidou lui rend un bel hommage avec cette riche rétrospective – la plus grande jamais organisée dans son pays natal.

Grâce à une coproduction avec le J. Paul Getty Museum Los Angeles et en collaboration avec la Tate Modern de Londres, le musée a pu rassembler pas moins de cinq cent œuvres et documents pour illustrer la carrière d’une artiste restée aussi moderne qu’insaisissable.

Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€/Gratuit

Tous les jours (sauf mardi) : 11h-21h – Jeudi : 11h-23h

Centre Pompidou

Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
+33 (0)1 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr

 

 

Aurélie William Levaux – “La Vie intelligente”

Jusqu’au 22 juin

awl_bandeau - Copie
Oeuvre extraite de « La Vie intelligente » à la galerie Arts Factory © Aurélie William Levaux

Institution de la Rue de Charonne spécialisée dans les arts graphiques, la galerie Arts Factory présente ce mois-ci le travail de l’illustratrice belge Aurélie William Levaux. Haute en couleurs, cette nouvelle série de dessins sur tissus est extraite de son dernier ouvrage “La Vie intelligente”, paru cette année.

Après le succès rencontré par son prédécesseur « Sisyphe, les joies du couple », l’artiste évoque cette fois-ci un “nouveau départ, grâce à une plume volatile, emportée et aérienne, qui passe de digression en digression (la révolution, les pizzas à un euro, la place de l’artiste) pour mieux décrire un quotidien cocasse où l’autobiographie n’est jamais loin.”

Lundi à samedi : 12h30-19h30

Arts Factory
27 Rue de Charonne, 75011 Paris
+33 (0)6 22 85 35 86
www.artsfactory.net

 

 

Rétrospective – “Electro – De Kraftwerk à Daft Punk”

Jusqu’au 11 août

© Conception graphique : Agnès Dahan Studio – Photo : Jacob Khrist
© Conception graphique : Agnès Dahan Studio – Photo : Jacob Khrist

À l’orée du Parc de la Villette, la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris présente jusqu’à cet été une grande rétrospective consacrée à l’histoire de la musique électronique. Mise en musique par Laurent Garnier et scénographiée par 1024 architecture, elle suit les évolutions de la culture électro à travers le monde, explorant tour à tour “son imaginaire, ses innovations, ses mythologies ainsi que ses correspondances avec les arts plastiques”.

L’exposition a bénéficié de nombreux prêts pour former un corpus inédit sur un tel sujet : instruments novateurs des années 1910 à nos jours, art contemporain, photographies, graphisme et BD, installations musicales et visuelles – dont une série de vidéos réalisées par les artistes de Kraftwerk, ainsi qu’une installation signée par les membres de l’incontournable duo Daft Punk.

Plein tarif : 11€ – Tarifs Réduits : 9€/6€/Gratuit
Mardi à jeudi : 14h-20h | Vendredi : 14h-22h | Samedi et dimanche : 12h-20h

Espace d’Exposition – Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
+33 (0)1 44 84 44 84
philharmoniedeparis.fr

 

 

Salon du Dessin Érotique

13-16 juin

Salo01 - Copie.jpg

Pour cette septième édition, le Salon du dessin érotique s’installe Boulevard de Ménilmontant du 13 au 16 juin pour présenter les œuvres d’une centaine d’artistes. Si la Chine est à l’honneur cette année avec les illustrateurs Yufeng Deng, He Dong, Zhangyang Li, Shifang Mei, Zhi Mo, Feihong Ou, Aijun Yu, An Yu, Chi Zhang, et Mingming Zhang, c’est aussi le cas des femmes, qui représentent les trois-quarts des artistes accueillis.

Estampes, crayon, peinture :  tous les modes d’expression graphiques sont les bienvenus à travers cette exposition annuelle qui rend hommage au corps et à ses contorsions charnelles – on oserait presque un « pas la peine de vous faire un dessin »

Entrée payante à prix libre

Jeudi à dimanche : 11h-20h

111 bis Boulevard de Ménilmontant, 75011 Paris
https://www.salaisons.org/

 

 

 

Illustration en tête d’article : Paris, 2018 – Œuvre extraite de l’exposition « Tout ce qui Parade » au Pavillon Carré de Baudouin © Sylvain Gripoix
https://www.gripoix.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s