Pantin : Les Magasins généraux accueillent le prix Utopi·e, festival-exposition dédié aux artistes LGBTQIA+

Au programme des Magasins généraux jusqu’à dimanche 22 mai, Utopi·e est « une exposition et un festival pour encourager et visibiliser la scène artistique queer ». Dix créatrices et créateurs présentent une sélection de leurs œuvres dans le cadre de ce « premier prix LGBTQIA+ dans l’art ».

La toute première édition du prix Utopi·e a débuté ce mardi aux Magasins Généraux, sur les rives du canal de l’Ourcq. Orchestré par deux professionnelles de l’art, Agathe Pinet et Myriama Idir, l’événement « a pour vocation d’être un tremplin pour les artistes, une plateforme d’échanges qui voit dans l’art un puissant langage, prêt à reconstruire les représentations normatives que véhicule notre société. Utopi·e est un prix qui appelle à une nouvelle lecture de l’art, respectueuse des réalités LGBTQIA+ ».

Dans le cadre d’une « programmation transdisciplinaire, avec performances, DJ sets, conférences, et arts vivants », les grands espaces vitrés du centre culturel pantinois accueillent dix jeunes artistes jusqu’au dimanche 22 mai. Ces derniers ont été sélectionnés par un jury parmi près de 250 candidatures, suite à un appel lancé au mois de février, avec pour objectif de privilégier « une approche de l’art attentive aux différences, engagée, diversifiée, et inclusive ».

Pour Agathe Pinet et Myriama Idir, le Prix Utopi·e contribue également à « créer des espaces de rencontres bienveillants entre les communautés, et celles et ceux qui veulent les découvrir et y participer ». Deux prix seront décernés pendant cette « semaine d’exposition-festival » : un Prix du jury doté de 5 000 euros, et un Prix du public assorti d’une récompense de 2 000 euros, tous deux accompagnés d’une résidence artistique – respectivement à la galerie bellevilloise Marcelle Alix (20e arrondissement), et à la Villa Noailles à Hyères (Var).

Les dix artistes représentés lors de cette première édition, pour la plupart jeunes trentenaires, sont Aurilian, Zoe Heselton, Hélène Alix Mourrier, Anouchka Oler Nussbaum, Valentin Noujaïm, Damien Rouxel, Alireza Shojaian, Victorien Soufflet, Nanténé Traoré, et etaïnn zwer. Selon Agathe Pinet, cette sélection illustre « à la fois la pluralité des médiums, mais aussi la pluralité des points de vue. Certains de ces artistes ont déjà exposé en institutions, d’autres viennent de milieux plus alternatifs ». Elle évoque également l’importance de mettre en avant « les artistes exilés, si l’on veut être au plus proche de la réalité ».

Parmi les propositions mises en lumière cette année, on retiendra par exemple le touchant témoignage de l’artiste iranien Alireza Shojaian, aujourd’hui réfugié à Paris. Pour avoir intégré dans ses créations des personnages du Shâhnâmeh, « Livre des Rois » persan, il a subi plusieurs campagnes de harcèlement homophobe. Dénonçant « l’absence de droits LGBTQ+ en Iran, avec la peine de mort pour les homosexuels », l’artiste a été récompensé il y a quelques jours par le prix Václav Havel pour la dissidence artistique de la Human Rights Foundation, pour le projet Paykan Art Car.

Photographie, peinture, installations, performances, vidéos : pendant ces quelques jours, les Magasins Généraux présenteront également les « territoires de lutte à l’esthétique 80s » d’Anouchka Oler Nussbaum, les séries argentiques composant le « documentaire de l’intime » de Nanténé Traoré, les « expérimentations et déconstructions » de l’artiste-éditrice Victorien Soufflet, ou encore les facétieux portraits familiaux du photographe Damien Rouxel. Fils d’agriculteurs, ce dernier a souhaité « donner de la visibilité à ce monde rural » en s’inscrivant à l’encontre des préconceptions. Sa « réappropriation de la ferme pour la transformer en un terrain de jeu » démontre une nouvelle fois que « l’art queer » continue à questionner et repousser les frontières.

 

Utopi·e – Exposition-Festival
Du 17 au 22 mai – Entrée libre
Mercredi, jeudi, et samedi : 14h-19h
Vendredi : 14h-23h (soirée avec performance)
Dimanche : 14h-21h (journée de clôture)
www.prixutopie.com

 

– Retrouvez d‘autres expositions à découvrir ce mois-ci dans l’est parisien –

 

 

Magasins généraux
1 rue de l’Ancien Canal, 93500 Pantin
magasinsgeneraux.com

 

 

Illustration : Œuvre d’Anouchka Oler Nussbaum – Prix Utopi·e – Vue d’exposition
© Mathis Payet Descombes – Magasins Généraux

 

 

One thought on “Pantin : Les Magasins généraux accueillent le prix Utopi·e, festival-exposition dédié aux artistes LGBTQIA+”

Laisser un commentaire